Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:
A-|A|A+

Toute forme d’utilisation du tabac peut vous être dommageable

Bien que les cigarettes constituent le produit du tabac le plus répandu au Canada, d’autres formes de tabac sont aussi disponibles. Ces produits n’étant pas nécessairement associés au tabac, votre famille et vous ne savez peut-être pas à quel point ils peuvent être nocifs eux aussi.

  • Tabac sans fumée

    Le tabac sans fumée est composé de plus de 3 000 produits chimiques, dont 28 sont susceptibles de causer le cancer.

    La consommation de tabac sans fumée peut entraîner :

    • le cancer de la cavité buccale (cancer de la bouche – lèvres, langue et joues, plancher et plafond de la bouche);
    • le cancer de l’œsophage;
    • le cancer du pancréas.

    Le tabac sans fumée se présente sous deux formes :

    • Le tabac à mâcher est un tabac en feuilles qui est vendu en sachets.
    • Le tabac à priser est un tabac finement moulu; il est soit humecté, soit sec. Le tabac à priser humecté est roulé en petites boulettes que l'on glisse dans la bouche, entre la joue et la gencive. Le tabac à priser sec est inhalé par le nez.

    Le tabac sans fumée crée une forte dépendance car il contient de la nicotine.

  • Cigares, bidis et kreteks
    Cigares

    Bien que certains croient qu’il est moins nocif pour la santé de fumer le cigare que la cigarette, il ne faut pas oublier que les cigares et les cigarillos sont de simples rouleaux de tabac enveloppés d’une feuille de tabac. Ils se présentent en divers formats mais habituellement, ils contiennent plusieurs fois la quantité de tabac d’une cigarette.

    Fumer le cigare augmente votre risque personnel de cancer de la cavité buccale, de la gorge, du larynx, du poumon, de l’œsophage et du pancréas. Et la fumée secondaire provenant des cigares accroît également les risques que courent les non-fumeurs. 

    Bidis

    Populaires en Inde et dans les pays du Sud-Est asiatique, les bidis sont des produits semblables à des cigarettes et habituellement aromatisés. L’arôme des ces produits ne les rend pas moins nocifs. Des études indiquent que la consommation de bidis augmenterait le risque de cancer de la cavité buccale et de l’œsophage.

    Kreteks

    Les kreteks sont des cigarettes aromatisées au clou de girofle. Les kreteks n’ont pas fait l’objet d’autant d’études que les cigarettes ordinaires – mais la consommation de kreteks, tout comme celle des cigarettes, cause des dommages au poumon qui ont été démontrés. L’arôme des ces produits ne les rend pas moins nocifs.

  •  Pipes

    Certains croient que le fait d’utiliser une pipe permet de filtrer le tabac et le rend moins nocif. Pourtant, le tabac à pipe contient plusieurs des substances chimiques qu’on retrouve dans la fumée de cigarette et entraîne aussi une dépendance,

    Fumer la pipe peut accroître le risque de développer :

    • le cancer de la cavité buccale
    • le cancer de la gorge
    • le cancer de l’œsophage
    • le cancer du larynx
    • le cancer du poumon
    • le cancer colorectal

    Les fumeurs de pipe risquent également de développer un cancer des lèvres, s’ils sucent le tuyau de la pipe lorsqu’ils ne fument pas.

    Fumer la pipe peut également causer du tort à ceux qui vous entourent. La fumée secondaire est comparable à celle provenant de plusieurs cigarettes en raison de la plus grande quantité de tabac qui se trouve habituellement dans une pipe. 

    Pipes à eau

    Au cours des dernières années, on a vu davantage de jeunes adultes utiliser des pipes à eau (aussi appelées narguilés ou houkas). Dans une pipe à eau, le tabac est chauffé et la fumée traverse l’eau avant d’être inhalée par un conduit. La présence d’eau ne contribue pas vraiment à diluer les substances carcinogènes présentes dans la fumée, et les utilisateurs de pipes à eau inhalent habituellement de plus grandes quantités de fumée que les fumeurs de cigarettes.

    L’utilisation de pipes à eau peut entraîner une accoutumance au tabagisme et accroître votre risque personnel de cancer.

  • Marijuana

    Fumer des substances comme la marijuana à des fins récréatives peut également nuire à votre santé, car la marijuana produit des dépôts de goudron dans les poumons de la même façon que le tabac. Il faudra approfondir les recherches pour savoir hors de tout doute si la consommation à long terme de marijuana accroît ou non le risque de cancer. Certaines études indiquent que oui, d’autres que non.

A-|A|A+

Histoires

Dr Lisa Barbera Des valeurs de référence canadiennes pour la qualité des soins du cancer en fin de vie

Plus de details

Un chez-soi loin de chez soi

Illustration d’une maison

La Société canadienne du cancer offre son hospitalité aux personnes atteintes de cancer qui doivent parcourir de longues distances pour recevoir leurs traitements.

Apprenez-en plus