Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:
A-|A|A+

Préparation et conservation des aliments

Des études scientifiques indiquent que la cuisson des viandes, des volailles et des poissons à des températures élevées (friture, gril ou barbecue) peut accroître le risque de cancer.

Trucs pour réduire votre niveau d’exposition aux substances carcinogènes qui se forment pendant la cuisson à température élevée :
  • Préparez plus souvent ces aliments à l’aide de techniques de cuisson à feu doux en les faisant braiser, mijoter, cuire à la vapeur ou rôtir à basse température. Ayez moins souvent recours aux méthodes de cuisson à haute température telles que la cuisson au barbecue, au gril ou à la poêle. Si vous vous préoccupez de la cuisson au moyen d’ustensiles recouverts de Teflon ou d’autres enduits antiadhésifs, n’employez pas ce type d’ustensiles à haute température.
  • Faites mariner la viande, la volaille et le poisson avant de les faire cuire. Des études ont démontré que le fait de mariner la viande peut prévenir la formation de substances carcinogènes. Utilisez une marinade sans huile contenant un agent très acide comme le jus de citron ou le vinaigre balsamique.
  • Pour un barbecue, choisissez des viandes maigres, de la volaille et des fruits de mer au lieu de viandes grasses. Enlevez le gras visible. Vous réduirez ainsi la quantité de substances chimiques nocives qui s’échappent de la fumée résultant de la combustion des matières grasses.
  • Pour prévenir la carbonisation, faites cuire les aliments lentement sur le barbecue et tenez-les loin des briquettes chaudes, pour que les flammes soient moins susceptibles de les envelopper.
  • Essayez de cuisiner des légumes, des burgers de protéines végétales et des tranches de fruits sur le gril. La plupart des experts s’entendent sur le fait que la cuisson des aliments d’origine végétale à haute température n’entraîne pas la formation de substances carcinogènes.
A-|A|A+

Histoires

Heather Moyes J’encourage toutes les femmes, jeunes et moins jeunes, à bien connaître leur corps.

Lisez l’histoire de Heather

Une meilleure qualité de vie grâce à un essai clinique

Illustration d’éprouvettes

Lors d’un essai clinique dirigé par le Groupe d’essais cliniques de l’INCC pour la Société, on a découvert que les hommes atteints d’un cancer de la prostate qui reçoivent un traitement hormonal intermittent vivent aussi longtemps que ceux dont le traitement est ininterrompu.

Apprenez-en plus