Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:
A-|A|A+

Trottibus, l'autobus qui marche!

À la suite du concours pancanadien Jeu d’échange organisé par l’Agence de la santé publique du Canada, la Société canadienne du cancer a reçu le premier prix ainsi qu’un montant qui lui permettra de déployer son projet Trottibus au Québec et ailleurs au pays.

Pour encourager les jeunes et moins jeunes à intégrer la marche dans leur mode de vie, la Société canadienne du cancer (SCC) s’est donné comme mandat de mobiliser ses ressources vers un projet commun : celui de soutenir le développement d’un réseau de Trottibus dans la province du Québec.

Au moyen de trajets et d’arrêts prédéterminés, des adultes bénévoles accompagnent un groupe d’enfants de la maternelle à la troisième année vers l’école. Le Trottibus peut fonctionner de 1 à 5 matins par semaine, selon les réalités et besoins de chaque milieu.

Les principaux rôles de la SCC sont de former les responsables du projet, de leur fournir tous les outils nécessaires et de les aider au recrutement de bénévoles (au besoin).

Vous aimeriez démarrer un Trottibus dans une école? Découvrez les étapes à suivre.

Ce projet est rendu possible grâce à l’appui financier de l’Agence de santé publique du Canada.

Logo Agence santé publique Canada

Nous joindre

Pour obtenir plus d’information sur le projet Trottibus :

Visitez trottibus.ca logoou composez le 1 888 939-3333

A-|A|A+

Histoires

Parker Murchison Ce que j’aime le plus du camp Goodtime, c’est la compagnie d’autres enfants qui ont survécu au cancer. Ils comprennent ce que tu vis et peuvent t’aider à traverser les moments difficiles.

Lisez l’histoire de Parker

Une meilleure qualité de vie grâce à un essai clinique

Illustration d’éprouvettes

Lors d’un essai clinique dirigé par le Groupe d’essais cliniques de l’INCC pour la Société, on a découvert que les hommes atteints d’un cancer de la prostate qui reçoivent un traitement hormonal intermittent vivent aussi longtemps que ceux dont le traitement est ininterrompu.

Apprenez-en plus