Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:
A-|A|A+

Alcool

Vous vous étonnerez peut-être de savoir que la consommation d’alcool augmente votre risque de développer plusieurs types de cancer, notamment les cancers du sein, du côlon et du rectum, de l’œsophage, du larynx, du foie, de la bouche et du pharynx.

  • Alcool et cancer

    La recherche démontre que la consommation de tout type d’alcool – bière, vin ou spiritueux – accroît votre risque personnel de cancer.

    Moins vous buvez d’alcool, plus vous réduisez ce risque.

  • Notre recommandation

    Si vous choisissez de boire de l’alcool, limitez-vous à moins de 1 consommation par jour si vous êtes une femme et moins de 2 consommations par jour si vous êtes un homme.

    Abstenez-vous de fumer. Le tabac et l’alcool combinés sont plus nocifs pour vous que chacun d’eux séparément.

    À combien équivaut une consommation?

    Une consommation équivaut à :

    • une bouteille de 341 ml (12 oz) de bière (5 % d’alcool)
    • un verre de 142 ml (5 oz) de vin (12 % d’alcool)
    • une mesure de 43 ml (1,5 oz) de spiritueux (40 % d’alcool)

    Le fait de prendre environ 3,5 consommations par jour peut doubler ou même tripler votre risque de développer un cancer de la bouche, du pharynx, du larynx et de l’œsophage.

    Le fait de prendre environ 3,5 consommations par jour peut multiplier par 1,5 le risque de développer un cancer du côlon et du rectum, de même que celui du sein.

  • Trucs pour limiter votre consommation

    Voici quelques conseils à mettre en pratique pour diminuer la quantité d’alcool que vous consommez :

    • Étanchez votre soif avec de l’eau ou d’autres boissons non alcoolisées avant de boire de l’alcool.
    • Espacez vos consommations d’une heure environ.
    • Buvez de l’eau en même temps que votre boisson alcoolisée.
    • Évitez les grignotines salées comme les croustilles et les noix lorsque vous buvez de l’alcool. Le sel donne soif et peut inciter à boire rapidement.
    • Essayez de prendre plutôt un panaché (mélange de bière et de soda au citron ou à la lime) ou un spritzer (vin et soda nature).
    • Lorsque vous sortez avec des amis, faites autre chose que simplement boire ou pratiquez une activité pour ralentir votre consommation. Dansez ou jouez une partie de billard, et buvez de l’eau pendant ce temps.
    • Procurez-vous une mesure à alcool pour préparer vos boissons à la maison. Vous pourrez ainsi savoir exactement quelle quantité vous buvez. Si vous êtes amateur de vin, achetez de petites coupes (125 ml) pour la maison au lieu de grands verres.
    • Trouvez d’autres façons de faire face au stress. Certains boivent de l’alcool pour se détendre, alors qu’en fait, l’alcool peut accentuer l’anxiété. Essayez de ne pas systématiquement recourir à l’alcool pour décompresser à la fin de la journée. Allez faire une promenade ou prenez un bain en écoutant de la musique relaxante.
    • Notez vos habitudes de consommation. Inscrivez dans un journal tout ce que vous buvez; vous saurez ainsi précisément combien d’alcool vous consommez, et à quelle fréquence.
    • Fixez-vous des objectifs réalistes – par exemple, ne pas boire seul ou quand vous êtes stressé. Planifiez au moins deux journées sans alcool chaque semaine. Vos chances de succès seront plus grandes si vous vous fixez des objectifs comme ceux-là que si vous essayez de vous abstenir complètement du jour au lendemain.
A-|A|A+

Histoires

Dre Christine Friedenreich Prévenir le cancer par l’activité physique

Plus de details

De l’aide pour les fumeurs qui veulent cesser de fumer

Illustration du symbole d’interdiction de fumer

Il est normal d’avoir besoin d’aide pour cesser de fumer. La Société canadienne du cancer est là pour soutenir les fumeurs qui sont prêts à arrêter et même ceux qui ne le sont pas.

Apprenez-en plus