Vous êtes ici:
A-|A|A+

Dépistage du cancer du côlon

Le cancer du côlon est la 2e cause de décès par cancer chez les Canadiens et les Canadiennes, pourtant il est 90 % traitable s’il est dépisté tôt. C’est pourquoi il est important de subir un dépistage avant que les symptômes n’apparaissent.

Parlez à votre médecin à propos du dépistage du cancer du côlon. Le dépistage peut être aussi facile que de faire un test de recherche de sang occulte dans les selles (RSOS) à domicile tous les deux ans, dès l’âge de 50 ans.

Simple et discret, le test de RSOS est effectué à domicile puis envoyé à un laboratoire pour analyse. Il peut détecter des quantités invisibles de sang vos selles à partir des petits échantillons que vous avez recueillis en utilisant les bâtonnets et la carte d’échantillons fournis dans la trousse. Cela ne signifie pas que vous avez un cancer du côlon mais un suivi sera nécessaire.

Un test de RSOS

Demandez à votre médecin ou infirmière praticienne de vous remettre un test de RSOS.

Kavita est une survivante du cancer du côlon et encourage maintenant les autres à subir un dépistage. Visionnez une courte vidéo (en anglais) sur son histoire.

Questions à poser à votre médecin
  • Téléchargez une feuille d’information contenant des questions à poser à votre médecin sur le dépistage du cancer du côlon.
Comment puis-je obtenir un test de RSOS?
  • Communiquez avec votre médecin ou infirmière praticienne.
  • Si vous n’avez pas de médecin ou d’infirmière praticienne :
  • Communiquez avec Télésanté (1 866 797-0000) pour parler à une infirmière autorisée pour obtenir le test.
  • Téléphonez à Accès Soins (1 800 445-1822) pour trouver un médecin ou une infirmière praticienne. 
Envoyez une carte électronique à vos amis et votre famille
  • Envoyez une carte électronique (en anglais) à vos amis et à votre famille pour les encourager à subir un dépistage du cancer du côlon.
A-|A|A+

Histoires

Lusomé Founder and CEO Lara Smith En voyant ma sœur Erin – une jeune mère de famille – lutter contre le tourbillon émotionnel puis affronter la douleur physique liée aux traitements contre le cancer, j’ai eu envie de faire quelque chose pour aider les femmes à se sentir en confiance.

Lisez l’histoire de Lara

Faire avancer la lutte contre le cancer

Icône – flèche

Le taux de survie au cancer après cinq ans a augmenté, passant de 25 pour cent dans les années 1940 à 60 pour cent aujourd’hui.

Apprenez-en plus