Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:
A-|A|A+

Dépistage du cancer du sein

Quel que soit votre âge, vous devriez  connaître l'état normal de vos seins et signaler tout changement à votre médecin. À partir d’un certain âge, vous pouvez également passer des mammographies de dépistage, qui sont des radiographies à très faible dose. La mammographie est la méthode la plus fiable pour détecter le cancer du sein.

  • Nos recommandations 

    Si vous avez entre 40 et 49 ans : discutez avec votre médecin de votre risque personnel de cancer du sein ainsi que des avantages et inconvénients de la mammographie.

    Si vous avez entre 50 et 69 ans : passez une mammographie tous les deux ans.

    Si vous avez 70 ou plus : demandez à votre médecin à quelle fréquence vous devriez passer une mammographie.

    La recherche démontre que les femmes qui passent régulièrement des mammographies sont moins susceptibles d’avoir de faux résultats positifs (les résultats suggèrent la présence d’un cancer alors que ce n’est pas le cas). On sait aussi que si une femme a effectivement un cancer du sein, il sera probablement plus facile à détecter si la patiente passe régulièrement des mammographies.

    Votre médecin peut également effectuer un examen physique de vos seins (examen clinique des seins) pour vérifier la présence de signes de cancer.

  • En quoi consiste la mammographie?

    Les mammographies de dépistage sont effectuées dans des cliniques ou des centres de dépistage.

    Les clichés mammaires (mammographies) fournissent des images détaillées du sein sous différents angles. Le sein est d’abord placé entre deux plaques de plastique, qui sont ensuite pressées l’une vers l’autre de manière à aplatir le sein. La procédure peut entraîner un certain inconfort, mais celui-ci ne dure que quelques secondes. La compression des tissus mammaires permet d’obtenir des images plus claires tout en minimisant autant que possible la quantité de rayonnement utilisée.

    La mammographie de dépistage est utilisée auprès des femmes qui ne présentent pas de signes de cancer du sein, tandis que la mammographie de diagnostic confirme la maladie chez les femmes qui ont des symptômes. Votre médecin vous dira quel type de test vous passez et pourquoi.

  • Avantages et risques de la mammographie

    Pratiquement tout test ou intervention comporte à la fois des avantages et des risques. Ce qui compte, c’est d’en être informée afin de prendre en toute connaissance de cause une décision appropriée pour vous. Aucun test de dépistage n’est absolument infaillible, mais les données scientifiques nous indiquent que les mammographies contribuent à réduire les taux de mortalité des femmes atteintes de cancer.

    Avantages
    • Taux de survie supérieurs : dans la plupart des cas, plus le cancer est détecté rapidement, meilleures sont les chances de survie. La recherche démontre que les femmes qui passent régulièrement des mammographies survivent davantage au cancer du sein.
    • Meilleure qualité de vie : la détection précoce peut également permettre de diminuer la durée du traitement et la convalescence. Les études ont prouvé que les tumeurs cancéreuses du sein détectées chez les femmes qui passent régulièrement des mammographies sont en moyenne plus petites et plus faciles à traiter.
    Risques
    • Faux résultats positifs : lorsque les résultats d’un test semblent indiquer la présence d’un cancer alors qu’il n’en est rien. De faux résultats positifs peuvent engendrer de l’anxiété, du stress et éventuellement d’autres tests douloureux et inutiles pour infirmer les résultats initiaux (c’est-à-dire pour s’assurer que vous n’avez pas le cancer malgré ce que pouvait suggérer le test de dépistage). Par exemple, la recherche a démontré que le dépistage du cancer du sein chez les plus jeunes femmes peut mener à beaucoup plus de faux résultats positifs. Il subsiste encore un doute à savoir si les mammographies régulières chez les femmes de moins de 50 ans permettent de sauver des vies.
    • Faux résultats négatifs : lorsqu’un cancer effectivement présent n’est pas détecté par le test. De faux résultats négatifs peuvent vous amener, vous ou votre médecin, à ignorer d’autres symptômes provoqués par le cancer, retardant ainsi le diagnostic et le traitement.
    • Surdiagnostic : certains cancers peuvent ne jamais causer de symptômes, ni diminuer l’espérance ou la qualité de vie. D’après la recherche, toutefois, on sait que la plupart des cancers du sein sont dommageables et que la maladie devrait être détectée et traitée le plus rapidement possible.
    • Exposition accrue à des procédures toxiques, par exemple de très faibles doses de rayonnement lors de radiographies.
  • Programmes de dépistage du cancer du sein

    Les programmes de dépistage du cancer du sein varient d’une province à l’autre. Toutes les provinces offrent des programmes de dépistage pour les femmes de 50 à 69 ans. Vous pouvez prendre rendez-vous à un de ces centres de dépistage sans recommandation préalable d'un médecin.

    Pour les femmes de 40 à 49 ans, la situation n’est pas aussi clairement définie. Selon votre province de résidence, vous pourriez être en mesure de passer une mammographie si votre médecin ou votre infirmière praticienne vous oriente vers le programme (après avoir discuté avec vous des avantages et inconvénients du dépistage). Toutefois, il se pourrait aussi que le programme de dépistage en vigueur dans votre province n’accepte tout simplement pas les femmes âgées de 40 à 49 ans; dans ce cas, vous devrez peut-être voir avec votre médecin quelle serait la meilleure façon de passer une mammographie.

A-|A|A+

Histoires

Researcher Dr John Bell Dr John Bell a découvert comment les virus qui « tuent » les cellules cancéreuses s’attaquent aux vaisseaux sanguins tumoraux.

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus