Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:
A-|A|A+

Dépistage

Femme en train de passer une mammographie

Les tests de dépistage sont un moyen de détecter certains types de cancer, avant l’apparition de tout symptôme. Ces tests font partie des soins médicaux de routine; il se peut que vous ayez à les passer même si vous vous sentez en pleine forme et avez de saines habitudes de vie.

Si vous faites partie d’un certain groupe d’âge ou de population au Canada, vous pourriez passer des tests périodiques de dépistage du cancer du sein, du cancer du col de l’utérus ou du cancer colorectal à un stade où aucun signe extérieur n’est encore perceptible. Certains tests de dépistage aident même à prévenir le cancer en révélant des changements qui sont survenus dans votre corps et qui deviendraient un cancer s’ils n’étaient pas traités.

Votre médecin peut vous donner plus d’information sur votre risque personnel de cancer et vous recommander certains tests de dépistage. Si vous avez des antécédents familiaux de cancer, il est important de lui en faire part. S’il y a déjà eu des cas de certains cancers dans la famille, votre risque personnel pourrait être supérieur à la normale. Au besoin, votre médecin vous suggérera de passer des tests avant l’âge habituel ou de passer un autre test que celui recommandé dans les lignes directrices provinciales.

  • Qualités d’un bon test de dépistage

    Aucun test de dépistage n’est absolument infaillible mais un bon test de dépistage permet de réduire le taux de mortalité chez les personnes atteintes de cancer.

    Les chercheurs recherchent également d’autres bienfaits au dépistage, notamment une meilleure qualité de vie et l’utilisation de traitements moins toxiques en raison de la détection précoce de la maladie.

    L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) recommande de vérifier un certain nombre d’éléments avant d’utiliser un test comme outil de dépistage auprès de l’ensemble de la population, soit :

    • L’acuité : avec quelle efficacité le test détecte-t-il le cancer chez les personnes qui en sont effectivement atteintes?
    • La spécificité : dans quelle mesure le test fournit-il un résultat négatif (normal) chez des personnes qui n’ont pas le cancer?
    • L’acceptabilité : la population qui bénéficiera le plus de ce test (la « population cible ») accepte-t-elle le dépistage par cette méthode?
  • Avantages et risques du dépistage

    Pratiquement tout test ou intervention comporte à la fois des avantages et des risques. Considérant l’importance de détecter le cancer rapidement, nous sommes d’avis que les avantages des tests de dépistage du cancer du sein, du cancer du col de l’utérus et du cancer colorectal sont supérieurs aux inconvénients possibles.

    Mais avant de passer un test, quel qu’il soit, il faut être informé des risques afin de prendre la bonne décision, en toute connaissance de cause.

    Avantages du dépistage régulier
    • Taux de survie supérieurs : dans la plupart des cas, plus le cancer est détecté rapidement, meilleures sont les chances de survie.
    • Meilleure qualité de vie : la détection précoce peut également permettre de diminuer la durée du traitement et de la convalescence.
    Risques du dépistage régulier
    • Faux résultats positifs : lorsque les résultats d’un test semblent indiquer la présence d’un cancer alors qu’il n’en est rien. De faux résultats positifs peuvent engendrer de l’anxiété, du stress et éventuellement d’autres tests douloureux et inutiles pour infirmer les résultats initiaux (c’est-à-dire pour s’assurer que vous n’avez pas le cancer malgré ce que pouvait suggérer le test de dépistage).
    • Faux résultats négatifs : lorsqu’un cancer effectivement présent n’est pas détecté par le test. De faux résultats négatifs peuvent vous amener, vous ou votre médecin, à ignorer d’autres symptômes provoqués par le cancer, retardant ainsi le diagnostic et le traitement.
    • Surdiagnostic : certains cancers ne sont pas nécessairement mortels et ne diminuent en rien la qualité de vie.
    • Exposition accrue à des procédures toxiques, par exemple de très faibles doses de rayonnement lors de radiographies.
  • Tests pouvant servir au diagnostic et au dépistage

    Certains tests utilisés pour le dépistage peuvent aussi servir pour confirmer ou écarter un diagnostic de cancer chez des patients ayant signalé des symptômes à leur médecin. La mammographie, par exemple, peut aussi bien servir à détecter le cancer du sein chez des femmes qui ne présentent aucun symptôme qu’à diagnostiquer la maladie chez des femmes qui ont des symptômes apparentés à ceux du cancer du sein (ou à écarter un tel diagnostic s’il y a lieu).

    Votre médecin pourra vous expliquer en quoi consiste le test qu’il vous fait passer et pourquoi il vous le recommande.

A-|A|A+

Histoires

Donna Blundon Curieusement, cette période parmi les plus sombres de ma vie a aussi été au nombre des plus enrichissantes, et c’est à Daffodil Place que je le dois.

Lisez l’histoire de Donna

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus