Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:
A-|A|A+

Détection précoce du cancer

Homme souriant à un médecin

Il est possible de déceler rapidement d’éventuels problèmes de santé, y compris certains cancers, si vous connaissez bien votre corps et ce qui est normal pour vous. Le cancer est souvent plus facile à traiter lorsqu’il est découvert tôt. Ne négligez aucun changement de votre état de santé. Si vous notez quelque chose d’inhabituel, parlez-en à votre médecin. Plus tôt un problème est signalé, plus tôt il peut être pris en main et traité.

Quand consulter votre médecin

Les professionnels de la santé, entre autres les médecins, sont formés pour reconnaître les signes avant-coureurs de cancer, d’où l’importance de passer régulièrement des examens médicaux. Même si vous avez consulté votre médecin récemment, ne tardez pas à lui faire part des changements suivants :

  • toute masse ou enflure nouvelle ou inhabituelle dans un sein, un testicule ou toute autre partie du corps;
  • toute lésion qui ne guérit pas, peu importe où elle se trouve sur le corps ou dans la bouche;
  • toute modification de la forme, de la taille ou de la couleur d’un grain de beauté ou d’une verrue;
  • une toux tenace, un enrouement ou une voie rauque;
  • de la difficulté à avaler;
  • la présence de sang dans l’urine, les selles ou le mucus;
  • des saignements inhabituels ou des écoulements du mamelon ou du vagin;
  • des changements au niveau de la miction (ex. : douleur ou difficulté à uriner);
  • des selles inhabituelles (constipation ou diarrhée) pendant plus de quelques semaines;
  • des indigestions répétées;
  • une perte de poids, de la fièvre ou une fatigue inexpliquée;
  • des douleurs inexpliquées;
  • toute nouvelle excroissance sur la peau, ou plaques de peau qui saignent, démangent ou sont rouges.

Aucun de ces signes n’est nécessairement annonciateur d’un cancer. Ils peuvent être absolument sans gravité ou avoir d’autres causes médicales. Seul votre médecin pourra vous donner l’heure juste.

A-|A|A+

Histoires

Stephanie Hermsen Grâce au financement de la Société canadienne du cancer, on a fait des pas de géant dans la recherche sur le rétinoblastome, et Liam n’aura pas à vivre ce que moi, j’ai vécu.

Lisez l’histoire de Stephanie

Information sur le cancer dans plus de cent langues

Illustration d’un point d’interrogation

Le Service d’information sur le cancer (SIC) de la Société canadienne du cancer est le seul service téléphonique national, bilingue et sans frais au Canada à offrir de l’information sur le cancer dans plus de cent langues.

Apprenez-en plus