Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:
A-|A|A+

Biosurveillance humaine

La biosurveillance humaine consiste à identifier et à mesurer les substances chimiques qui peuvent s’accumuler dans le corps avec le temps par suite d’une exposition dans l’environnement. Pour ce faire, les chercheurs analysent des échantillons de sang, de cheveux, d’urine, de lait maternel ou autres afin de vérifier la présence de substances spécifiques dans l’organisme.

  • Notre point de vue

    À la Société, nous croyons qu’il est important de mettre sur pied et de maintenir un programme pancanadien de biosurveillance humaine afin de suivre et d’analyser notre exposition à des substances chimiques à long terme.

  • Avantages de la biosurveillance humaine

    Les études de biosurveillance humaine permettent de recueillir de précieuses données, grâce auxquelles les gouvernements et les décideurs peuvent mieux comprendre notre exposition à des substances chimiques potentiellement nocives dans notre environnement et gérer les risques de santé que cela peut entraîner.

    • L’information colligées dans le cadre des programmes de biosurveillance humaine peut servir à : 
    • identifier les substances chimiques qui sont présentes dans l’organisme humain; 
    • identifier les groupes de population dont les niveaux d’exposition sont plus élevés; 
    • vérifier si les efforts déployés en vue de réduire l’exposition à certaines substances chimiques sont efficaces; 
    • déterminer les priorités de recherche. 

    Comprendre le risque
    La recherche démontre que l’exposition à certaines substances chimiques peut mener au cancer, à des anomalies congénitales, à des troubles du développement chez l’enfant, ou encore à des problèmes cardiaques ou respiratoires. Ces substances sont aussi susceptibles de provoquer des changements hormonaux à la source d’autres problèmes de santé.

    Les études de biosurveillance peuvent indiquer que :

    • des substances chimiques qui sont rigoureusement contrôlées ou même interdites sont encore présentes dans le corps humain; 
    • certaines substances chimiques se transmettent de la mère au fœtus et passent ensuite dans le lait maternel; 
    • les populations vulnérables, comme les enfants et les femmes en âge de procréer, peuvent être plus à risque de développer des maladies à la suite d’une exposition à des substances chimiques présentes dans l’environnement. 

    Éclairer les décisions et la recherche à venir
    La présence d’une substance chimique dans le corps humain n’implique pas nécessairement le développement d’une maladie.

    En suivant dans le temps l’exposition au moyen de la biosurveillance, les chercheurs et les décideurs peuvent mieux :

    • voir les variations de l’exposition; 
    • comprendre le lien entre l’exposition à certaines substances et le développement de maladies; 
    • savoir quelles politiques doivent être mises en place pour limiter l’exposition à certaines substances chimiques. 
  • Suggestions de liens pour en savoir plus sur la biosurveillance humaine

    Initiatives canadiennes de biosurveillance
    Renseignez-vous davantage sur les études de biosurveillance en cours au Canada, notamment une vaste étude mesurant les niveaux de substances chimiques de l’environnement chez les Canadiens (l’Enquête canadienne sur les mesures de la santé), une étude sur l’exposition de mères et de leurs bébés à des composés chimiques de l’environnement, et des études sur l’exposition à des contaminants chez les populations des Premières nations vivant dans des réserves ou sous des climats nordiques.

    Gouvernement du Canada : Substances chimiques – Enquêtes nationales de biosurveillance
    Statistique Canada – Enquête canadienne sur les mesures de la santé (ECMS)

    Initiatives américaines de biosurveillance
    Depuis 2001, les centres de contrôle et de prévention des maladies mènent des études de biosurveillance et rendent compte de l’exposition de la population américaine en général aux substances toxiques présentes dans l’environnement.

    Centers for Disease Control and Prevention (CDC) –Programme national de biosurveillance en anglais
    Centers for Disease Control and Prevention (CDC) – Rapport national sur l’exposition humaine aux substances chimiques de l’environnement en anglais

    Initiatives européennes de biosurveillance
    La Commission européenne a mis sur pied sa propre initiative de biosurveillance en 2004.

    Commission européenne – Biosurveillance humaine en Europe en anglais

A-|A|A+

Histoires

Dr Shana Kelley Une analyse sanguine ultrasensible pour détecter le cancer

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus