Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:
A-|A|A+

Travail à horaire irrégulier et rythme circadien

Le rythme circadien est en quelque sorte l’horloge interne du corps humain. Il s’agit d’un rythme biologique intégré prenant la forme d’un cycle d’environ 24 heures et régissant certains processus physiologiques comme le sommeil et l’alimentation. Le rythme circadien peut se moduler en fonction de signaux externes comme la lumière du jour.

  • Travail à horaire irrégulier, rythme circadien et cancer

    Selon le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), le travail à horaire irrégulier (au-delà des heures normales de travail de jour, souvent la nuit) est probablement une cause de cancer lorsqu’il affecte les rythmes circadiens (notre horloge interne). Cette conclusion s’appuie sur des données provenant d’expériences sur les animaux et d’un petit nombre d’études effectuées auprès des humains. Plus de détails sur la classification des substances carcinogènes.

    Les chercheurs n’ont pas encore démontré de manière formelle comment le travail à horaire irrégulier peut accroître le risque d’une personne de développer un cancer; voici quelques-unes des hypothèses à l’étude :

    • Les perturbations des horaires de sommeil peuvent modifier les rythmes biologiques du corps ou affecter sa production de substances chimiques.
    • L’exposition à la lumière durant la nuit peut diminuer la quantité de mélatonine (une hormone) produite par le cerveau. Or, la mélatonine peut contribuer à ralentir le développement des tumeurs et réduire les concentrations de certaines hormones de reproduction comme l’œstrogène.
    • Les facteurs de risque liés au mode de vie peuvent être le résultat de l’horaire irrégulier de travail, notamment le tabagisme, la consommation d’alcool, les mauvaises habitudes alimentaires, le manque d’exercice et un poids inadéquat.
    • Une diminution de l’exposition à la lumière du jour risque de réduire la production de vitamine D ou d’hormones par l’organisme.
    • Le décalage de phase au niveau du sommeil peut mener au développement du cancer à cause des modifications cellulaires et tissulaires que provoque le travail à horaire irrégulier. Certains organes ou cellules du corps fonctionnent selon un rythme qui est synchronisé avec le cycle de sommeil et d’éveil. La désynchronisation de ces rythmes avec celui du sommeil entraîne un décalage de phase.
    Lien possible avec le cancer du sein

    Les chercheurs s’intéressent principalement à la corrélation entre le cancer du sein et le travail de nuit car les résultats scientifiques ne permettent pas de conclure à un lien entre le travail par quarts et les autres cancers. Une étude américaine menée auprès d’infirmières (Nurses’ Health Study) montre que les femmes ayant travaillé de nuit pendant plus de 20 ans, soit au moins 3 quarts de nuit par mois, présentaient un risque accru de cancer du sein. Selon les chercheurs, l’exposition à la lumière artificielle durant la nuit peut influencer la sécrétion de mélatonine par le cerveau et amener les ovaires (organes reproducteurs féminins) à produire davantage d’œstrogène. Des niveaux élevés de cette hormone dans l’organisme peuvent accroître le risque de cancer du sein.

    Risque professionnel

    Les personnes qui travaillent de nuit depuis 20 ans ou plus pourraient courir un plus grand risque de cancer. Les travailleurs du secteur de la santé, de la production industrielle, des mines, du transport, des communications, des loisirs et de l’hôtellerie, entre autres, seraient davantage à risque.

    En mars 2009, le gouvernement du Danemark a versé une indemnité financière à des Danoises qui avaient occupé des postes de nuit pendant plus de 20 ans et qui avaient développé un cancer du sein. La Société continuera à suivre de près ce dossier de même que les répercussions d’une telle décision sur les normes internationales en matière d’emploi.

  • Conseils pour réduire votre risque lié au travail à horaire irrégulier

    Les personnes qui travaillent de nuit devraient adopter de saines habitudes de vie, c’est-à-dire bien manger, faire de l’activité physique, maintenir un poids santé, ne pas fumer, limiter leur consommation d’alcool et avoir un apport de vitamine D suffisant.

    Le dépistage est aussi un aspect important de la santé en général, et ce, même lorsqu’on se sent en pleine forme. Nous vous invitons à consulter notre section sur le dépistage et à demander conseil à votre médecin.

  • Suggestions de liens pour en savoir plus sur le travail à horaire irrégulier et le cancer
    Renseignements généraux à propos du travail à horaire irrégulier

    Cette fiche fournit de l’information sur les risques potentiels du travail à horaire irrégulier pour la santé, précise les industries où ce type de travail est le plus répandu et présente des données statistiques sur les conséquences du travail à horaire irrégulier pour les travailleurs canadiens.

    CAREX Canada – Profil carcinogène : travail à horaire irrégulier(en anglais)

    Évaluations scientifiques du travail à horaire irrégulier

    Ce site Web traite des données scientifiques associant le travail à horaire irrégulier et le cancer.

    Centre international de recherche sur le cancer – Évaluation du travail à horaire irrégulier (en anglais)

A-|A|A+

Histoires

La Dre Miriam Rosin, chercheuse Les recherches de la Dre Miriam Rosin aident à mieux comprendre le lien entre le papillomavirus et le cancer de la cavité buccale.

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus