Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:
A-|A|A+

Polybromodiphényléthers (PBDE)

Les polybromodiphényléthers (PBDE) sont des ignifugeants, c’est-à-dire des composés chimiques qui ralentissent la propagation du feu. Comme d’autres types d’ignifugeants, les PBDE réduisent les dommages coûteux causés par un incendie et sauvent des vies.

Il existe trois principaux types de PBDE : le pentaBDE, l’octaBDE et le décaBDE.

  • Sources d’exposition aux PBDE

    On retrouve des PBDE dans une multitude d’objets de la vie courante, tels que :  

    • les matériaux utilisés dans les bâtiments et les voitures;
    • les sous-tapis;
    • les meubles en mousse;
    • le matériel électronique.

    Les PBDE peuvent faire partie du produit lui-même (comme la mousse employée dans les meubles) ou être vaporisés sur le produit fini (sur les tissus d’ameublement par exemple). Les PBDE sont aussi libérés au cours du processus de fabrication des produits.

    Des recherches semblent indiquer que la poussière domestique est la principale source d’exposition à des PBDE. Ces derniers s’échappent probablement des meubles et des appareils électriques qui en contiennent. Des PBDE ont également été décelés dans l’eau, le sol, les sédiments des lacs, les boues d’épuration et, en petites quantités, dans les aliments.

  • PBDE et cancer

    Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a analysé les données scientifiques sur le décaBDE, mais n’a pas été en mesure de déterminer si ce PBDE en particulier cause le cancer chez les humains. À partir d’études menées chez les rats et les souris, l’agence américaine de protection de l’environnement (Environmental Protection Agency ou EPA) a classé le décaBDE comme « suggérant un potentiel carcinogène ». Plus de détails sur la classification des substances carcinogènes.

    Les PBDE sont aussi des perturbateurs du système endocrinien, ce qui signifie qu’ils peuvent imiter l’action des hormones et ainsi dérégler l’activité hormonale dans le corps. Les perturbations endocriniennes peuvent être à l’origine de certains types de cancer. Chez des animaux de laboratoire (rats et souris), certains PBDE ont eu des effets néfastes sur :  

    • la production de l’hormone thyroïdienne;
    • le développement de l’appareil reproducteur;
    • le comportement des animaux adultes ayant été exposés à des PBDE à un jeune âge.

    Des PBDE ont aussi été décelés chez des poissons et des animaux marins, de même que dans le sang, les tissus adipeux et le lait maternel chez les êtres humains. Les concentrations de PBDE enregistrées chez les êtres humains sont toutefois beaucoup plus faibles que celles qui ont produit ces effets néfastes chez les rats et les souris.

    Les quantités de PBDE semblent s’être accumulées chez les gens et chez les animaux depuis les 20 dernières années. Nous ignorons les effets d’une telle accumulation sur la santé humaine.

    En ce moment, nos données scientifiques sont encore trop fragmentaires pour que nous puissions confirmer si les PBDE sont associés ou non à un risque accru de cancer pour la population.

    La Société canadienne du cancer appuie la réglementation permettant l’encadrement ou l’interdiction des PBDE au Canada.

  • Conseils pour réduire votre niveau d’exposition

    Nous n’avons pas assez de données scientifiques pour confirmer ou écarter la possibilité que les PBDE augmentent le risque de cancer. Les PBDE, considérés comme des substances toxiques, figurent sur la liste des substances toxiques de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement. Environnement Canada et Santé Canada ont mis en place des règlements afin d’encadrer ou d’interdire les PBDE au Canada. Ces mesures réglementaires empêchent la fabrication de PBDE au Canada et régissent la vente ainsi que l’utilisation de certains PBDE.

    Pendant que les recherches se poursuivent, voici ce que vous pouvez faire :

    • Informez-vous sur les politiques d’une compagnie avant d’acheter ses produits. Par exemple, de nombreux fabricants de meubles, d’ordinateurs et de matériel électronique utilisent des produits ignifugeants qui ne contiennent pas de PBDE. Vous pouvez inciter les entreprises à continuer de chercher des solutions de rechange plus sûres.
    • Optez pour des matières qui sont naturellement ignifuges, comme la laine. Vérifiez si la matière a été traitée au moyen de produits ignifugeants additionnels ou d’autres substances chimiques. Pour ce faire, il vous faudra peut-être communiquer directement avec le fabricant.
    • Nettoyez souvent votre maison, surtout si vous avez des enfants en bas âge, pour mieux protéger votre famille contre les PBDE que peut contenir la poussière.
    • Couvrez toute portion dénudée de sous-tapis ou de rembourrage mousse pour réduire la quantité de PBDE libérée dans votre maison ou votre voiture.
  • Suggestions de liens pour en savoir plus sur les PBDE
    Renseignements généraux à propos des PBDE

    Apprenez-en davantage sur les sources d’exposition aux PBDE, les risques potentiels sur la santé associés à cette exposition, les moyens de limiter votre risque, de même que sur les interventions du gouvernement canadien en vue d’évaluer les dangers des PBDE et de protéger la population.

    Gouvernement du Canada : Substances chimiques – Polybromodiphényléthers (PBDE)

    Environnement Canada – Polybromodiphényléthers (PBDE)

    Environnement Canada – Rapport d'évaluation écologique préalable des PBDE

    Environmental Protection Agency – Résumé du plan d’action sur les polybromodiphényléthers (en anglais) 

A-|A|A+

Histoires

Dr Steven Jones La génétique du cancer au service de la personnalisation des traitements

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus