Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:
A-|A|A+

Chloration de l’eau

La chloration de l’eau consiste à y ajouter une substance chimique désinfectante, le chlore, pour la rendre propre à la consommation.

Une eau potable propre protège la population canadienne contre les maladies causées par des bactéries et d’autres microbes qui contaminent l’eau non traitée. La chloration de l’eau prévient notamment le choléra, la giardiase (ou lambliase) et les maux dus à la bactérie Escherichia coli (E. coli), laquelle provoque des diarrhées, des crampes abdominales et parfois des affections plus sérieuses..

Sous-produits de chloration

Le chlore est un produit chimique puissant, mais ce n’est pas le chlore lui-même qui est le plus à craindre dans l’eau potable. En réagissant avec des matières organiques (feuilles mortes, particules de sol, etc.) dans l’eau non traitée, le chlore forme de nouveaux composés qui restent dans l’eau. Ce sont ces composés, appelés « sous-produits » de chloration, qui sont susceptibles d’augmenter le risque de cancer.

La quantité de sous-produits de chloration formés durant le traitement de l’eau dépend de la quantité de chlore employée et de la quantité de matières organiques présentes dans l’eau au départ.

A-|A|A+

Histoires

Dr Guy Sauvageau Progrès au chapitre de certaines leucémies

Plus de details

Une meilleure qualité de vie grâce à un essai clinique

Illustration d’éprouvettes

Lors d’un essai clinique dirigé par le Groupe d’essais cliniques de l’INCC pour la Société, on a découvert que les hommes atteints d’un cancer de la prostate qui reçoivent un traitement hormonal intermittent vivent aussi longtemps que ceux dont le traitement est ininterrompu.

Apprenez-en plus