Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:
A-|A|A+

Bisphénol A (BPA)

Le bisphénol A est une substance chimique utilisée à de nombreuses fins, notamment la fabrication de certains plastiques et de la résine utilisée comme revêtement dans les boîtes de conserve.

  • Sources d’exposition au bisphénol A

    On utilise le bisphénol A pour la fabrication de :

    • plastiques polycarbonates (des plastiques habituellement clairs et très rigides, utilisés par exemple pour fabriquer les bouteilles d’eau réutilisables et les gobelets pour enfants);
    • résines de revêtement pour les boîtes de conserves alimentaires;
    • certaines matières utilisées en dentisterie, comme des agents de scellement ou des plombages de composite. Les produits en question ne contiennent que de faibles quantités de dérivés du BPA, lequel ne demeure présent dans la salive qu’au plus 3 heures après l’intervention dentaire.

    Certaines études indiquent que le bisphénol A pourrait s’échapper des plastiques polycarbonates, du revêtement de boîtes de conserve ou d’autres sources, et éventuellement exposer les humains à des quantités de bisphénol A supérieures à ce qu’on considère actuellement comme sécuritaire.

    Plusieurs plastiques portent un code de recyclage (de 1 à 7), habituellement à la base du contenant. Les plastiques polycarbonates sont dotés du code 7 et peuvent contenir du BPA.

  • Bisphénol A et cancer

    Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), après analyse des données scientifiques, n’a pas été en mesure d’établir si l’exposition au BPA provoque ou non le cancer chez les humains. Plus de détails sur la classification des substances carcinogènes.

    Certaines études portent à croire que le bisphénol A est un perturbateur endocrinien, c’est-à-dire qu’il pourrait simuler ou dérégler l’action des hormones – dans ce cas-ci, l’œstrogène. L’exposition à des perturbateurs endocriniens peut entraîner certains types de cancer.

    Des études suggèrent aussi que l’exposition au bisphénol A peut affecter la santé d’animaux de laboratoire à des concentrations beaucoup plus faibles que le niveau actuellement considéré comme « sécuritaire ». Ces travaux n’ont pas été effectués auprès d’humains et les chercheurs ne savent pas si les résultats des études animales peuvent s’appliquer aux humains. D’autres études récentes sur des animaux de laboratoire exposés à de très faibles doses de bisphénol A à un jeune âge ont révélé que l’exposition au bisphénol A peut : 

    • affecter la production de sperme;
    • affecter la fertilité;
    • modifier de façon prolongée le développement des glandes mammaires (tissus du sein);
    • apporter des changements persistants au niveau de la prostate

    Les doses étudiées sont beaucoup plus faibles que ce qui était considéré à l’origine comme nocif. Ces études ne font toutefois pas l’unanimité dans le milieu scientifique, pas plus que l’interprétation des résultats par rapport à la santé humaine. Bien qu’il existe certaines études sur le bisphénol A et les humains, leur portée est très limitée.

    Nous ne savons donc pas si l’exposition au bisphénol A accroît votre risque personnel de cancer ou s’il peut avoir d’autres effets sur votre santé.

  • Conseils pour réduire votre niveau d’exposition

    Le gouvernement fédéral se préoccupe particulièrement de l’exposition des bébés et des enfants au bisphénol A par suite de la lixiviation (lessivage) de la substance contenue dans les biberons de polycarbonate et les conserves de préparation pour nourrissons. Pour plus d’information, visitez le site Web du gouvernement.

    Si cela vous inquiète, il existe de multiples façons de réduire votre niveau d’exposition et celui de votre enfant à cette substance chimique :

    • Préparez les formules pour nourrissons en suivant les recommandations de Santé Canada.
    • Évitez les jouets, biberons et vaisselle pour enfants faits de plastique polycarbonate. Vous devrez peut-être communiquer avec le fabricant pour savoir de quoi le produit est fait. Consultez notre section sur les phtalates afin d’en apprendre davantage sur certains plastiques servant à la fabrication de jouets pour enfants.
    • Envisagez pour vos enfants l’utilisation d’autres types de contenants à boire, par exemple des contenants faits d’acier inoxydable, de verre ou de plastique polypropylène (code de recyclage 5).
    • Choisissez pour vous-même des contenants en verre ou des contenants faits d’autres matières que le plastique polycarbonate pour la nourriture et les boissons.
    • Choisissez autant que possible des produits frais ou congelés de préférence aux produits en conserve.
    • Si vous devez recevoir des soins dentaires, demandez à votre dentiste quelles matières il utilise et quelles sont les options disponibles.

    Vous pourrez peut-être ainsi réduire, sans toutefois le rendre nul, votre niveau d’exposition au bisphénol A. Cette substance étant utilisée à de multiples fins, les sources d’exposition sont nombreuses pour la plupart des Canadiens.

  • Suggestions de liens pour en savoir plus sur le bisphénol A

    Renseignements généraux à propos du bisphénol A
    Ces pages contiennent de l’information sur les sources d’exposition au bisphénol A, les risques potentiels pour la santé associés à cette exposition, les moyens de réduire les risques ainsi que le rôle du gouvernement au Canada et à l’étranger pour surveiller la recherche en cours et gérer les risques liés à l’exposition.

    Gouvernement of Canada : Substances chimiques – Plan de gestion des substances chimiques – bisphénol A
    National Institute of Environmental Health Sciences (É.-U.) – Questions et réponses à propos du bisphénol A (en anglais)
    Autorité européenne de sécurité des aliments – À propos du bisphénol A(en anglais)

    Renseignements à propos des perturbateurs endocriniens
    Apprenez-en davantage quant aux effets possibles des perturbateurs endocriniens sur la santé.

    Environmental Protection Agency (É.-U.) – Que sont les perturbateurs endocriniens? (en anglais)
    Commission européenne – Recherche sur les perturbateurs endocriniens (en anglais)

A-|A|A+

Histoires

Holly Benson Grâce des recherches fructueuses et grâce au financement de la recherche, je suis ici et je profite de la vie. J'ai gagné du temps pour serrer mes enfants dans mes bras et pour planifier le temps qu’il me reste à vivre.

Plus de détails

Transport vers les centres de traitement du cancer

Illustration d’une automobile

Depuis plus de 50 ans, le programme de transport de la Société canadienne du cancer aide les patients à canaliser leurs énergies dans leur combat contre le cancer sans avoir à se préoccuper de trouver un moyen de se rendre à leurs traitements.

Apprenez-en plus