Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:
A-|A|A+

Plomb dans le rouge à lèvres

Au cours des dernières années, vous avez peut-être vu circuler des courriels concernant la présence de plomb dans le rouge à lèvres. Ces courriels prétendent que plusieurs fabricants de cosmétiques ont réduit le prix de certains rouges à lèvres parce qu’ils contiennent du plomb, et que le plomb cause le cancer.

Des études démontrent que l’exposition à certains types de plomb peut causer le cancer chez les humains. Le plomb est toutefois présent dans l’environnement, à la fois de façon naturelle et en raison de l’activité humaine. On en retrouve de très faibles concentrations (traces) dans plusieurs substances, y compris dans les aliments.

Le plomb est un élément interdit dans les cosmétiques canadiens. Il n’est pas permis d’en ajouter comme ingrédient d’un produit cosmétique, et aucun produit cosmétique ne peut contenir plus qu’une trace de plomb. On peut présumer que les traces de plomb présentes dans les cosmétiques proviennent des impuretés que contiennent les matières premières utilisées pour leur fabrication.

Santé Canada est en train d’élaborer des lignes directrices concernant les impuretés contenues dans les cosmétiques, notamment le plomb. Les fabricants de cosmétiques ont la responsabilité de faire en sorte que leurs produits contiennent le moins de plomb possible. Santé Canada entend toutefois intervenir si on soupçonne un risque lié à un produit spécifique.

En 2007, dans le cadre de la campagne américaine sur l’innocuité des cosmétiques, 33 rouges à lèvres ont été analysés et des quantités de plomb supérieures à de simples traces ont été détectées dans plusieurs d’entre eux. À la suite de ce rapport, la FDA a mis au point un test extrêmement sensible pour mesurer la quantité totale de plomb dans les rouges à lèvres et a vérifié à nouveau les produits. De fait, la FDA a relevé la présence de plomb dans les rouges à lèvres, mais n’a pas jugé que les quantités observées étaient préoccupantes pour la santé.

En 2008, Santé Canada a vérifié de la présence de plomb dans une grande variété de rouges à lèvres. Aucune concentration détectable de plomb n’a été décelée dans la plupart des produits, et les quantités traces qui ont été relevées dans certains produits se situaient quand même à l’intérieur des limites acceptables.

A-|A|A+

Histoires

Brock Taraba Brock n'a pas eu de récidive de cancer depuis plus de dix ans, grâce au soutien de la Société canadienne du cancer.

Faire face au fardeau financier du cancer

Illustration de pièces de monnaie

La Société canadienne du cancer fournit de précieux renseignements sur les programmes gouvernementaux en matière de revenu, l’aide financière et les autres ressources à la disposition des familles qui essaient de boucler leur budget en cette période difficile.

Apprenez-en plus