Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:
A-|A|A+

Certains aliments peuvent-ils prévenir ou guérir le cancer?

Il n’existe aucun aliment qui puisse prévenir ou guérir le cancer; votre régime alimentaire, dans son ensemble, peut toutefois avoir une influence sur votre risque personnel de cancer. L’activité physique, une bonne alimentation et un poids santé permettent de prévenir environ un tiers des cas de cancer.

Bien manger, c’est d’abord et avant tout une question d’équilibre. Certains types spécifiques d’aliments, et non des aliments en particulier, peuvent réduire ou accroître le risque de cancer. Par exemple, la consommation d’une grande quantité de fibres peut contribuer à maintenir un poids santé, ce qui réduit le risque de cancer. Par contre, le fait de consommer beaucoup de viandes transformées accroît ce risque. Nos choix alimentaires nous aident à atteindre et à maintenir notre poids santé, et du même coup à prévenir notre risque de cancer.

À une certaine époque, les chercheurs se sont employés à étudier des composants alimentaires spécifiques qu’ils croyaient avoir un effet protecteur contre le cancer. Leur approche s’est toutefois élargie avec le temps, si bien qu’ils se penchent désormais sur des combinaisons de composants alimentaires pouvant prévenir le cancer, et non sur ces composants pris isolément. La compréhension des liens entre l’alimentation et le cancer est loin d’être simple car chaque personne consomme quotidiennement des milliers de substances alimentaires.

Pour en savoir plus à propos de l’influence des aliments sur le risque de cancer, consultez notre section Alimentation et forme physique.

A-|A|A+

Histoires

Researchers Dr Steve Manske and Dr Leia Minaker Les Drs Steve Manske et Leia Minaker s’appuient sur les résultats de la recherche sur le tabac pour poser des gestes concrets.

Plus de details

Une meilleure qualité de vie grâce à un essai clinique

Illustration d’éprouvettes

Lors d’un essai clinique dirigé par le Groupe d’essais cliniques de l’INCC pour la Société, on a découvert que les hommes atteints d’un cancer de la prostate qui reçoivent un traitement hormonal intermittent vivent aussi longtemps que ceux dont le traitement est ininterrompu.

Apprenez-en plus