Groupe canadien des essais sur le cancer

Dre Karen Gelmon, BC Cancer Agency, Groupe canadien des essais sur le cancer; Dre Wendy Parulekar, Groupe canadien des essais sur le cancer, Université Queen’s; Dre Kathleen Pritchard, Groupe canadien des essais sur le cancer, Sunnybrook Odette Cancer Centre

La Dre Wendy Parulekar, chercheuse, Groupe canadien des essais sur le cancer
Le Groupe canadien des essais sur le cancer a découvert l’effet protecteur d’une hormonothérapie prolongée contre le cancer du sein.

Afin de prévenir les récidives, plusieurs femmes ménopausées atteintes d’un cancer du sein au stade précoce suivent une hormonothérapie à base d’un inhibiteur de l’aromatase pendant cinq ans. Selon une étude clinique du Groupe canadien des essais sur le cancer, financé par la Société, le risque de récidive est encore moindre lorsqu’on porte la durée du traitement à 10 ans. Cette recherche permettra aux femmes et à leurs médecins de faire des choix plus éclairés en matière de traitement à long terme.

Apprenez-en davantage sur l’impact de notre recherche, financée par vos dons.

Référence : Congrès annuel de l’ASCO, juin 2016; New England Journal of Medicine, juillet 2016

Photo : La Dre Wendy Parulekar, chercheuse, Groupe canadien des essais sur le cancer

×