Stephanie Hermsen

Survivante du cancer et alliée du Mois de la jonquille

Stephanie Hermsen
Grâce au financement de la Société canadienne du cancer, on a fait des pas de géant dans la recherche sur le rétinoblastome, et Liam n’aura pas à vivre ce que moi, j’ai vécu.

Stephanie Hermsen était bébé lorsqu’on a diagnostiqué chez elle une forme rare du cancer de l’œil, le rétinoblastome. Les traitements lui ont permis de guérir de la maladie non sans endommager un de ses yeux, qu’il a fallu lui enlever.

Aujourd’hui, on connaît mieux les facteurs génétiques de ce cancer, grâce aux projets de recherche subventionnés par les fonds recueillis dans le cadre du Mois de la jonquille et des autres campagnes de la Société canadienne du cancer.

Stephanie est porteuse du gène de la maladie et les probabilités qu’elle le transmette à ses enfants sont d'une sur deux. Alors qu’elle était enceinte de son fils Liam, les tests intra-utérins ont révélé que celui-ci était également porteur.

Les progrès accomplis en matière de traitement ont permis de diagnostiquer rapidement le cancer de Liam et de préserver l’usage de ses deux yeux. « Grâce au financement de la Société canadienne du cancer, on a fait des pas de géant dans la recherche sur le rétinoblastome, et Liam n’aura pas à vivre ce que moi, j’ai vécu. J’envisage son avenir avec beaucoup moins d’appréhension. »

Stephanie et les siens continuent d’appuyer fièrement le Mois de la jonquille et le Relais pour la vie. Les sommes recueillies durant le Mois de la jonquille viennent en aide aux personnes touchées par le cancer et leurs familles dans toutes les régions du Canada. Ces dons servent à financer des projets de recherche qui sauvent des vies, comme ceux dont Stephanie et sa famille ont bénéficié. Ils permettent également d’offrir des services de soutien et de mener des activités de pression en faveur de politiques de prévention du cancer.