Dre Sophie Lebel

Chercheuse subventionnée par la Société canadienne du cancer

Sophie Lebel
Ma famille est fière du travail que j’accomplis pour amener des changements positifs dans la vie des gens.

La Dre Sophie Lebel a vécu l’immense onde de choc que le cancer provoque sur le plan affectif car de proches parentes ont affronté un diagnostic de cancer. « J’ai vu à quel point c’était difficile de faire face à la perte d'un être cher », dit-elle.

Aujourd’hui, la Dre Lebel est chercheuse en psychologie à l’Université d’Ottawa. Elle et la Dre Christine Maheu, chercheuse en soins infirmiers à l’Université McGill, ont obtenu une subvention de la Société canadienne du cancer pour mettre à l’essai une thérapie de groupe qu’elles ont élaborée afin d’aider les femmes atteintes de cancer du sein ou de cancers gynécologiques à apprivoiser la crainte d’une récidive de leur maladie.

Une étude pilote a permis d’entrevoir le potentiel prometteur de la thérapie pour atténuer la peur et l’anxiété; les Dres Lebel et Maheu poursuivent actuellement leur démarche dans le cadre d’un essai clinique plus vaste. « Je suis reconnaissante envers la Société canadienne du cancer, qui nous a accordé les fonds nécessaires pour cet essai », souligne la Dre Lebel. C’est à des projets comme celui de la Dre Lebel que sont consacrés les fonds recueillis dans le cadre du Mois de la jonquille et des autres campagnes de financement de la Société.

« Ma famille est fière du travail que j’accomplis pour amener des changements positifs dans la vie des gens », ajoute la Dre Lebel.