Brooke Ramsay

Une équipe d’élite du Relais donne son nom à une subvention de recherche

Brooke Ramsay
Lorsqu’une famille ou un groupe de personnes transforment une expérience très négative en quelque chose de positif pour venir en aide à d’autres, c’est extrêmement stimulant et ça nous pousse à aller encore plus loin.

Lorsque Brooke Ramsay a reçu un diagnostic de cancer du cerveau en avril 2010, à l’âge de 21 ans, elle a tout de suite pensé à recueillir des fonds pour la recherche sur la maladie. Puisqu’elle menait justement des études en planification d’événements au Collège George Brown, elle s’est dit qu’il valait aussi bien mettre ses connaissances et son goût pour la fête au service d’une bonne cause. C’est ainsi qu’après trois interventions chirurgicales au cerveau et des mois de radiothérapie que Brooke a mis sur pied la première équipe des Brooke’s Donkeys dans le cadre du Relais pour la vie.

L’équipe tire son étrange nom de l’époque où Brooke, après sa deuxième chirurgie, avait de la difficulté à traduire sa pensée en mots. Jour après jour, elle réapprenait à s’exprimer en tentant d’associer des images à des mots. Un jour, alors que Brooke regardait un documentaire sur les ânes, il y eut soudain un déclic dans son esprit; elle s’est mise à dévaler les escaliers à toute vitesse en hurlant : « un âne, un âne, c’est un âne! » 

En août 2011, quelques mois après son premier Relais, Brooke s’est éteinte, entourée de sa famille et de ses amis. Depuis, ses fidèles Donkeys ont continué le combat pour elle en prenant part chaque année au Relais et en amassant plus de 250 000 $ au cours des 4 dernières années.

« Lorsque nous sollicitons des dons de la part de nos amis, des marchands du voisinage ou de toute autre personne et que nous racontons notre histoire, les gens se montrent généreux », déclare Rhonda Ramsay la mère de Brooke. « Ils voient que nous faisons cela par amour pour Brooke, mais il comprennent aussi que nous le faisons parce que c’est quelque chose d’utile. »

En reconnaissance de ce remarquable apport de fonds, une subvention pour l’innovation attribuée au Dr Kevin Petrecca a été rebaptisée « Subvention pour l’innovation Brooke’s Donkeys » de la Société canadienne du cancer. Le Dr Petrecca et son équipe de l’Université McGill étudient les aspects génétiques impliqués dans la propagation du cancer cérébral le plus fréquent chez l’adulte, le glioblastome.

Cette année, au cours de la semaine qui a suivi leur événement du Relais, les Brooke’s Donkeys ont rencontré le Dr Petrecca et en ont appris davantage à propos de ses recherches.

« J’aime toujours rencontrer des donateurs », explique le Dr Petrecca. « J’aime savoir ce qui les motive. Je trouve ça inspirant parce que la maladie, en particulier lorsqu’elle touche un jeune, suscite toutes sortes de réactions. Mais lorsqu’une famille ou un groupe de personnes transforment une expérience très négative en quelque chose de positif pour venir en aide à d’autres, c’est extrêmement stimulant et ça nous pousse à aller encore plus loin. »

Donnez