Dave McKeage

Un survivant du cancer de la Nouvelle-Écosse décrit l’immense impact qu’a eu le camp Goodtime dans sa vie

Dave McKeage
Environ 12 heures après mon arrivée au camp Goodtime, tout a commencé à changer; cette semaine a été libératrice. C’est là que j’ai appris à me connaître.

Avoir le cancer est une expérience pénible à tout âge, mais lorsque la maladie frappe un enfant ou un jeune adulte, elle peut être tout un défi. Au camp Goodtime, les jeunes de 7 à 16 ans qui sont ou ont été atteints de cancer ont l’occasion de vivre des moments formidables et de faire des activités comme du canot, du théâtre, des beaux-arts et de la natation.

Dave McKeage, survivant du cancer, a fait son premier séjour au camp Goodtime lorsqu’il était adolescent, il y a près de 30 ans. « C’était la première fois que je disais à quelqu’un que j’avais le cancer, se souvient-il. Je pouvais être moi-même et je ne me sentais pas embarrassé à cause de mes traitements ou de mes cicatrices. Mon séjour au camp m’a apporté une nouvelle façon de voir les choses, de nouveaux amis, une communauté et de la confiance. J’y ai même échangé mon premier baiser. Cela a changé ma vie. »

Même après toutes ces années, Dave participe encore au camp en tant que bénévole. « Après avoir traversé ce que j’ai traversé et vu ce que j’ai vu, impossible de ne pas éprouver de l’empathie pour ces jeunes qui vivent une expérience semblable, confie-t-il. Je n’ai pas de mots pour dire tout ce que ce camp m’a appris et comment il a orienté ma vie. Je suis immensément reconnaissant pour les possibilités qui m'ont ainsi été offertes. »

Dans un monde où les enfants touchés par le cancer risquent d’être stigmatisés, le camp Goodtime permet aux jeunes d’être eux-mêmes et de rencontrer des enfants qui ont un vécu semblable au leur.

Les participants peuvent fréquenter le Camp Goodtimes gratuitement, grâce à la générosité de Canadiens qui versent des dons lors des campagnes de financement de la Société canadienne du cancer, comme le Mois de la jonquille.

« Le camp Goodtime a influencé mes choix professionnels, ce que je fais dans la vie et ma façon de voir le monde. J’ai même rencontré ma femme grâce au camp », poursuit Dave. « Cet endroit a eu un impact sur pratiquement tous les aspects de ma vie. Je me souviens encore de ce que j’y ai appris, des histoires que j’y ai entendues. Je songe à tous les campeurs et à toutes les personnes que j’y ai connus; qu’ils fassent partie de mon quotidien ou non, ce sont les meilleurs amis que j’aie jamais eus. Les liens qui se créent entre les campeurs et les amitiés qui se nouent là-bas sont absolument uniques et précieux. La Société a transformé la vie de centaines d’enfants, de jeunes et de familles – y compris la mienne. »