Margaret Williams

Je suis reconnaissante de la chance que nous avons eue, et je veux que toutes les familles aient la même. C’est pour cette raison que la Société canadienne du cancer figure dans mon testament.

Ma fille aînée a survécu à un cancer du sein il y a 15 ans. J’étais si reconnaissante de sa guérison que je me suis engagée auprès de la Société canadienne du cancer en tant que bénévole. Ma principale activité consistait à conduire les patients à leurs rendez-vous. Plus tard, lorsque ce fut le tour de ma deuxième fille de recevoir un diagnostic de cancer, c’est elle que j’ai conduite aux séances de radiothérapie et de chimiothérapie. Heureusement, elle aussi a survécu à la maladie.

Ensuite, mon tour est venu de faire face au cancer. Même si j’ai eu peur pour ma vie, l’expérience de mes filles m’a permis de garder espoir. Je suis heureuse de dire que j’ai moi aussi remporté mon combat.

Mes deux filles et moi avons lutté contre le cancer. Nous savions toutes trois que notre vie était en jeu. Et nous avons toutes les trois gagné notre combat.

Je veux que tout le monde gagne son combat. Je suis reconnaissante de la chance que nous avons eue, et je veux que toutes les familles aient la même. C’est pour cette raison que la Société canadienne du cancer figure dans mon testament.

De mon vivant, nous avons fait de grands progrès contre le cancer. Je pense que celles et ceux qui ont fait des dons à la Société au fil des ans y sont pour beaucoup. J’ai l’impression de leur devoir la vie.

Je vous encourage à faire un don à la Société canadienne du cancer par testament. Qui sait? Votre don financera peut-être la prochaine découverte de la recherche et sauvera ainsi encore plus de vies.

×