Catherine Coulson

Survivante du cancer du sein et fervente bénévole

Catherine Coulson
Peu à peu, j’ai pris conscience que moi aussi, je pouvais faire partie des survivants.

« Ma bataille contre le cancer a commencé le jour où j’ai senti une masse dans mon sein. J’ai passé une biopsie, puis il y a eu l’intervention chirurgicale suivie de six mois de chimiothérapie. J’étais terrifiée! Onze ans plus tôt, ma mère avait été emportée par un cancer du sein après un douloureux combat de cinq ans. Ne sachant vers qui me tourner, j’ai demandé à Dieu, alors que j’accompagnais ma petite fille de cinq ans à sa première journée de maternelle : “laissez-moi vivre seulement cinq ans de plus pour que je puisse aussi conduire ma plus jeune (qui était âgée de huit mois) à la maternelle pour la première fois.”

« Tandis que j’étais encore à l’hôpital et que je me remettais de mon opération, une des infirmières m’a demandé si je voulais avoir la visite d’une bénévole de la Société canadienne du cancer. Elle m’a expliqué que dans le cadre d’un programme de la Société appelé Toujours femme, une bénévole et survivante d’un cancer du sein pouvait venir me rencontrer si je le souhaitais. J’ai sauté sur l’occasion – je ne connaissais absolument aucune personne ayant survécu à un cancer! »

« La bénévole du programme Toujours femme est venue me voir à la maison quelques jours plus tard. Elle m’a apporté une trousse comprenant des prothèses temporaires, un petit coussin à mettre sous mon bras là où on avait retiré des ganglions, ainsi que quelques exercices à faire. C’était vraiment super. Elle m’a parlé de sa propre expérience et du fait qu’elle avait passé le cap de sept ans sans cancer! Peu à peu, j’ai pris conscience que moi aussi, je pouvais faire partie des survivants. »

Non seulement Catherine a-t-elle survécu au cancer, mais elle est devenue très impliquée auprès de la Société. Elle a commencé à faire du bénévolat au bureau local de Kitchener-Waterloo en 1997, elle a fait partie du conseil et a organisé le programme Vivre avec le cancer. En 1999, elle a accepté la présidence pour la région de Waterloo, rôle qu’elle a assumé jusqu’en 2004. Depuis, elle préside le Relais pour la vie de Kitchener-Waterloo et Cambridge. 

×