Vous êtes ici:
A-|A|A+

Faites appel à vos élus

La défense de l’intérêt public, ça porte fruit! Les hommes et les femmes politiques qui vous représentent s’intéressent à vos préoccupations. Une simple lettre, un coup de fil ou un courriel peuvent amener un élu à soutenir des lois favorisant la santé et le bien-être de chacun d’entre nous.

Conseils pour communiquer avec vos élus
Que vous choisissiez de communiquer par la poste, par courriel ou par téléphone, voici quelques conseils utiles pour que votre démarche soit la plus fructueuse possible :

  • Faites en sorte que votre message soit concis et expose clairement ce que vous attendez de votre représentant élu.
  • Laissez parler votre cœur – il est important que les hommes et les femmes politiques soient conscients que votre vote est en jeu.
  • Faites un suivi un peu plus tard pour rappeler l’importance de ce dossier pour vous.
  • Vous pouvez également prendre rendez-vous pour rencontrer votre député ou votre représentant élu en personne.

Pour contacter le gouvernement fédéral
Si vous n’êtes pas sûr du nom de votre député à la Chambre des communes, vous pouvez le trouver facilement : il suffit d’entrer votre code postal ici même.

Si vous envoyez une lettre au bureau de votre député à la Chambre des communes, il n’est pas nécessaire de l’affranchir. Adressez votre lettre à :

[Nom du député]
Chambre des communes
Ottawa, ON
K0G 1A6

Vous pouvez également appeler le bureau de votre député pour exprimer vos préoccupations.

A-|A|A+

Histoires

Le Dr Stuart Peacock, chercheur, Canadian Centre for Applied Research in Cancer Control Une étude menée au Canadian Centre for Applied Research in Cancer Control a donné lieu à une nouvelle norme d’analyse pour la leucémie.

Plus de details

Ensemble, nous pouvons réduire le fardeau du cancer

Icône – bécher

L’an dernier, avec les fonds dont nous disposions, nous avons réussi à financer seulement 40 pour cent des projets de recherche considérés comme de grandes priorités. Imaginez l’impact que nous pourrions avoir si nous étions capables d’en financer 100 pour cent.

Apprenez-en plus