Vous êtes ici:
A-|A|A+

Limiter la publicité destinée aux enfants

Il est temps de protéger les enfants et d’aider les parents à prendre des décisions saines pour leur famille. La Société canadienne du cancer est fière d’être un partenaire financier de la Coalition Arrêtons la pub destinée aux enfants et d’être l’un des plus de 60 organismes qui approuvent les Principes d’Ottawa. Ces Principes visent à limiter la publicité commerciale de tous les aliments et de toutes les boissons auprès des enfants et des jeunes de 16 ans et moins, sauf la publicité non commerciale conçue aux fins de sensibilisation du public. Ils comprennent aussi un ensemble de définitions, le champ d’action et des principes pour orienter l’élaboration des politiques.

La recherche a montré que la publicité d’aliments et de boissons a une incidence sur :

o ce que mangent les enfants;

o leurs préférences alimentaires et leurs convictions en la matière;

o les aliments qu’ils poussent leurs parents à acheter à force d’insister;

o la hausse du taux d’obésité chez les enfants;

o l’augmentation des facteurs de risque de maladies chroniques comme le diabète, les maladies du cœur, l’AVC et le cancer.

Dans une perspective de risque de cancer, la situation est inquiétante, car des enfants obèses qui restent obèses une fois adultes ont un risque accru d’être atteints d’au moins 11 différents types de cancer.

Chaque année, les entreprises du secteur alimentaire bombardent nos enfants avec des millions de messages irrésistibles qui ont un effet néfaste sur la santé, et nous vivons tous avec les résultats. L’heure est venue de contre-attaquer. Agissez. Dites aux entreprises du secteur alimentaire que vos enfants ne sont pas une source de profits.

Joignez-vous à nous pour dire au gouvernement de limiter la publicité commerciale d’aliments et de boissons destinée aux enfants et aux jeunes. Lancez une conversation sur Twitter avec le mot-clic #PubDestineeAuxEnfants.

Passez à l’action maintenant

A-|A|A+

Histoires

Tyler Cook La recherche a sauvé ma vie et celle de ma sœur. Sans ces travaux, le cancer de l’estomac aurait décimé la majeure partie de notre famille.

Lisez l’histoire de Tyler

Ensemble, nous pouvons réduire le fardeau du cancer

Icône – bécher

L’an dernier, avec les fonds dont nous disposions, nous avons réussi à financer seulement 40 pour cent des projets de recherche considérés comme de grandes priorités. Imaginez l’impact que nous pourrions avoir si nous étions capables d’en financer 100 pour cent.

Apprenez-en plus