Vous êtes ici:
A-|A|A+

Du soutien pour les proches aidants du Canada

Au fur et à mesure de l’accroissement et du vieillissement de sa population, le Canada doit affronter de nouveaux défis, notamment une augmentation du nombre de cas de cancer. De fait, un Canadien sur deux devrait recevoir un diagnostic de cancer au cours de sa vie, et environ 25 % d’entre eux mourront des suites de la maladie, ce qui fait du cancer la principale cause de décès au pays. Cette réalité ajoute une pression croissante sur les familles, les prestataires de soins de santé, ainsi que l’économie de notre pays. Le cancer coûte déjà plus de 17 milliards de dollars par année aux Canadiens.

Dans ce contexte, il est particulièrement important que le Canada mette en place les politiques nécessaires pour soutenir les Canadiens qui sont touchés par le cancer, et leurs proches qui doivent s’absenter du travail afin de prendre soin d’eux. Les proches aidants sont la colonne vertébrale de notre système de santé. Selon des données de Statistique Canada, en 2012, près de 8,1 millions de particuliers (soit 28 % des Canadiens âgés de 15 ans et plus) ont pris soin d’un membre de leur famille ou d’un ami atteint de problèmes de santé à long terme, atteint d’un handicap ou ayant des besoins reliés à l’âge.

Il est également d’une importance capitale d’apporter un soutien approprié aux proches aidants si notre système de santé doit s’orienter davantage vers des services à domicile ou dans la communauté, une approche qui est souvent préférable pour les patients et leurs familles, et qui est susceptible de réduire les coûts élevés associés aux soins hospitaliers.

  • Notre position

    La Société canadienne du cancer réclame un meilleur soutien aux proches aidants depuis plus de 15 ans. Au fil des ans, un certain nombre d’initiatives ont été mises en œuvre par le gouvernement fédéral afin de mieux les appuyer. Des progrès importants ont ainsi été accomplis, mais il reste des lacunes à combler.

    La Société canadienne du cancer demande au gouvernement fédéral de prendre les mesures suivantes :

    • Mettre en place un plan de communication à l’échelle nationale pour s’assurer que les personnes susceptibles d’en bénéficier soient informées du nouveau programme de prestations pour aidants mis en place en 2017, de l’élargissement de la prestation de compassion, et de la prestation spéciale de l’assurance-emploi pour les parents d’enfants gravement malades.
    • Éliminer la période d’attente obligatoire d’une semaine avant de recevoir les prestations.
    • Permettre aux proches aidants de continuer à recevoir la prestation de compassion pendant une période de deuil de deux semaines à la suite du décès de leur proche (actuellement, la prestation de compassion prend fin au moment du décès).
    • Travailler à l’amélioration des critères de flexibilité dans le cas des trois prestations spéciales de l’assurance-emploi, en permettant aux proches aidants de recevoir des prestations pour des semaines partielles.
    • Travailler en collaboration avec les gouvernements des provinces et des territoires afin de s’assurer que les Canadiens profitent d’une protection de l’emploi lorsqu’ils bénéficient d’une prestation de l’assurance-emploi pour proches aidants.         

    La Société canadienne du cancer demande aux gouvernements des provinces et des territoires de prendre les mesures suivantes :

    • Adopter une loi garantissant une protection de l’emploi en cas de congé associé aux trois prestations spéciales de l’assurance-emploi pour proches aidants.
  • Dans les médias

    Mars 2017 - Nouveau programme de prestations de compassion annoncé dans le cadre du budget fédéral

    Avril 2015 - Élargissement de la prestation de compassion annoncé dans le cadre du budget fédéral

    Août 2012 - Nouvelle prestation pour les familles d’enfants gravement maladies

    Février 2012 - Nouveau crédit d’impôt pour proches aidants de 40 millions de dollars du gouvernement fédéral

    Novembre 2011 - Recommandations par le Comité parlementaire sur les soins palliatifs et les soins de compassion

    Février 2011 - Sondage sur le soutien aux proches aidants

A-|A|A+

Histoires

Stephanie Hermsen Grâce au financement de la Société canadienne du cancer, on a fait des pas de géant dans la recherche sur le rétinoblastome, et Liam n’aura pas à vivre ce que moi, j’ai vécu.

Lisez l’histoire de Stephanie

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus