Vous êtes ici:
A-|A|A+

La Journée mondiale contre le cancer : une journée dans leur vie

La lutte contre le cancer n’est pas simple : c’est un effort global et continu. Après tout, le cancer n’est pas qu’une seule maladie, mais plus de 100. Des scientifiques brillants, des personnes bienveillantes et beaucoup de soutien sont nécessaires pour faire progresser la cause. Malgré tout, nous avançons chaque jour, tous ensemble.

Tous les jours, d’innombrables Canadiens passent à l’action pour aider à changer et à sauver des vies. En l’honneur de la Journée mondiale contre le cancer, rencontrez certaines de ces personnes incroyables. Découvrez de quoi a l’air une journée dans la vie d’une survivante, d’une chercheuse, d’une militante et d’une spécialiste en information sur le cancer.

Un couple souriant

Un lieu d’espoir : voici Cynthia

Quand Cynthia a reçu un diagnostic de cancer du sein de stade 2, plus rien n’avait de sens pour elle. Comme elle ne savait pas à quoi s’attendre, elle s’est renseignée auprès de la Société canadienne du cancer.

Comme elle avait besoin d’un endroit où se loger durant ses traitements loin de chez elle, elle a décidé de séjourner à notre maison d’hébergement de Montréal plutôt que de voyager à 70 kilomètres de chez elle en plein hiver.

À la maison d’hébergement, elle s’est sentie accueillie par le personnel, les bénévoles et les autres résidants. Elle s’est établi une routine réconfortante, qui comprenait des promenades matinales dans les parcs des environs.

« Marcher m’a aidé à gérer mon stress, affirme Cynthia. Perdue dans mes pensées, je contemplais la beauté du jour et j’étais heureuse d’être en vie. »

Cynthia fait partie de 268 personnes atteintes de cancer qui séjournent chaque jour dans l’une de nos maisons d’hébergement au pays.

« Côtoyer des gens qui vivaient des expériences semblables à la mienne et échanger avec eux m’a aidée dans mon rétablissement, dit Cynthia. Certaines personnes que j’ai rencontrées avaient reçu un pronostic pessimiste, mais gardaient une grande soif de vivre. Elles m’ont donné une leçon importante : il faut vivre dans le présent et profiter de chaque instant. »

Aujourd’hui, Cynthia est en rémission et reste optimiste quant à sa santé et à son avenir.

« La vie est belle. »

Une scientifique avec un microscope

Poser des questions et faire des découvertes : voici Sheila

Grâce à l’une de nos subventions pour l’innovation, la Dre Sheila Singh a découvert un type de cellules rare responsable de la propagation du cancer du poumon dans le cerveau. Son travail pourrait faire toute la différence pour les patients, en orientant mieux la prise de décision sur le traitement et en ouvrant la porte à de nouvelles thérapies.

Dans son rôle de scientifique et de professeure à l’université McMaster de Hamilton, en Ontario, elle est non seulement sur la ligne de front de la recherche, mais elle inspire aussi la prochaine génération de chercheurs sur le cancer.

Tous les jours, la Dre Singh évalue les options de traitement pour des enfants atteints de cancer du cerveau avec ses collègues, elle rencontre l’équipe de son laboratoire pour discuter de leurs recherches et elle donne un cours de biochimie sur les cellules souches.

Chaque jour, environ 300 chercheurs soutenus par la Société canadienne du cancer cherchent des réponses, comme la Dre Singh. En cours de route, de nouvelles questions surgissent toujours.

« Toutes les fois où nous posons une question et trouvons une réponse, nous faisons un pas de plus pour découvrir de nouveaux tests et traitements qui permettent de changer et de sauver des vies. »

A woman holding a sign that says, “Asbestos kills”.

Militer pour le changement : voici Trish

Depuis plus de 20 ans, Trish se consacre à la sensibilisation et à la collecte de fonds pour la Société canadienne du cancer. Après la mort de ses deux parents d’un cancer lié à l’amiante, elle s’est tournée vers la défense de l’intérêt public.

« Au début, j’étais trop démolie pour faire quoi que ce soit », raconte Trish. Toutefois, lorsqu’elle a vu combien de personnes de son entourage étaient affectées par l’amiante à Sarnia, elle a décidé de prendre part aux activités de mobilisation pour l’interdiction de ce matériau toxique.

Elle n’était pas seule dans sa lutte. En une journée, elle s’est jointe à des centaines de militants lors d’une marche dans la ville visant à mettre en lumière ce grave problème.

« Les gens doivent savoir, dit Trish. Ils doivent être au courant. »

Grâce aux efforts de défense de l’intérêt public de Canadiens passionnés comme Trish, un changement s’opère. En 2016, le gouvernement fédéral a annoncé sa décision d’interdire la fabrication, l’utilisation, l’importation et l’exportation de produits d’amiante au Canada d’ici 2018.

Offrir un soutien à distance : voici Jan

Tous les jours, plus de 34 200 personnes d’un bout à l’autre du pays font appel à la Société canadienne du cancer pour obtenir de l’information fiable et un soutien chaleureux. Un diagnostic de cancer peut être déroutant, effrayant et accablant, mais nos spécialistes en information sur le cancer comme Jan sont là pour aider.

Forte de son expérience comme infirmière, Jan partage ses connaissances avec les personnes touchées par le cancer, leurs proches et toute autre personne qui cherche des réponses, un appel ou un courriel à la fois.

« L’autre jour, j’ai reçu un appel d’une femme qui venait d’apprendre qu’elle avait le cancer de l’utérus, raconte Jan. Elle a trouvé le courage de nous appeler après une nuit sans sommeil. Je l’ai renseignée sur son diagnostic et sur les options de traitement habituelles, et je crois avoir pu apaiser un peu son anxiété. »

Plus qu’une source d’information, Jan est aussi une oreille attentive.

« Nous recevons des centaines d’appels par jour, et chaque personne a une situation différente, dit Jan. Certains nous appellent parce qu’ils ont un historique de cancer dans la famille et ils veulent savoir comment prévenir la maladie. D’autres sont atteints de cancer et cherchent un soutien psychologique ou se demandent comment joindre les deux bouts pendant leur arrêt de travail. Certaines personnes veulent en savoir plus sur leur diagnostic et obtenir des renseignements précis sur leurs options de traitement. Tous nos spécialistes en information sur le cancer sont formés pour écouter et pour comprendre les besoins de chacun, puis essayer de les aider au mieux. »

Grâce au soutien de donateurs et de bénévoles, la Société canadienne du cancer offre une multitude de programmes et de services aux personnes touchées par le cancer, dont du transport, des maisons d’hébergement, du soutien et des programmes d’information.


En cette Journée mondiale contre le cancer, passez à l’action pour faire la différence dans la vie des personnes touchées par le cancer.

FAITES UN DON POUR APPUYER LA LUTTE CONTRE LE CANCER

A-|A|A+