Vous êtes ici:

Voyages et cancer

L’idée de prendre des vacances ou de faire un voyage pour visiter des parents ou des amis peut constituer un projet stimulant et une occasion de se divertir enfin. Il est possible de partir en vacances lorsqu’on a le cancer, mais cela pourrait demander un peu plus de planification que d’habitude. Les conseils que voici vous aideront à faire vos préparatifs.

Vérifiez si vous êtes apte à voyager. Demandez à votre équipe de soins si vous êtes en mesure de voyager ou à quel moment vous pourrez le faire. Dites à votre équipe où vous allez et à quel endroit vous pourrez obtenir des soins au besoin. Faites faire des copies de vos ordonnances; si vous changez de fuseau horaire, informez-vous pour savoir à quelle heure vous devrez prendre vos médicaments.

Si on vous a enlevé des ganglions lymphatiques, un voyage en avion vous expose à un risque accru de lymphœdème. Votre équipe de soins vous expliquera quoi faire pour prévenir le lymphœdème.

 

Assurez-vous d’avoir reçu les bons vaccins. Certains traitements contre le cancer interfèrent avec les vaccins requis pour séjourner dans certaines parties du monde. Vous devrez en tenir compte dans le choix de votre destination. Avant de recevoir un vaccin, quel qu’il soit, parlez-en à votre équipe de soins et suivez les recommandations qui s’appliquent aux vaccins de voyage qui vous ont déjà été administrés. Il se peut aussi que vous ayez à vous faire vacciner de nouveau pour des maladies contre lesquelles vous aviez déjà été immunisé.

Si un traitement récent contre le cancer a affaibli votre système immunitaire, demandez conseil à votre équipe de soins. Il serait peut-être sage d’emporter des antibiotiques. Prévoyez assez de médicaments pour toute la durée de votre voyage, et même plus au cas où votre retour serait retardé de quelques jours.

Prenez en note les renseignements importants sur votre cancer et apportez-les. Avant de partir, préparez un document contenant vos renseignements médicaux importants et conservez-le en lieu sûr durant votre voyage. Il serait bon d’en apporter 2 copies que vous rangerez à des endroits différents. Veillez à informer vos compagnons de voyage de l’endroit où trouver ce document. Si vous vous rendez dans un pays non francophone, la faire traduire peut être une bonne idée. Les renseignements importants à indiquer sont :

  • les coordonnées de votre équipe de soins
  • le type et le stade de votre cancer
  • les types de traitements reçus (chimiothérapie, radiothérapie et chirurgie) ainsi que la date du traitement le plus récent
  • le nom de tous les médicaments que vous prenez (pour le cancer ou pour autre chose)
  • quelques précisions sur vos autres maladies ou problèmes de santé

Procurez-vous une assurance-voyage si vous quittez le Canada. Même si vous ne faites qu’un aller-retour dans la même journée aux États-Unis, ne prenez pas le risque de voyager sans protection. Au moment de contracter votre assurance, déclarez franchement vos antécédents médicaux à l’assureur et obtenez la confirmation que vous êtes quand même protégé. Si vous omettez de mentionner une maladie ou un problème de santé à la compagnie d’assurance, cela risque d’annuler votre couverture – même si vous avez payé les primes. Posez toutes les questions qui vous viennent à l’esprit. Lisez attentivement votre police et assurez-vous de bien en comprendre les termes.

Préparez soigneusement vos bagages. Pensez à tout ce dont vous aurez besoin en voyage et dressez une liste par écrit. Veillez à emporter tous les médicaments qu’il vous faut, de même que votre carte d’assurance maladie et tous les renseignements relatifs à vos assurances. Placez vos médicaments et vos papiers dans votre bagage à main plutôt que dans vos bagages enregistrés. Laissez vos médicaments dans leurs contenants d’origine au cas où vous auriez à les montrer aux douanes. Par mesure de précaution, songez également à emporter une quantité supplémentaire de médicaments au cas où votre voyage serait prolongé de quelques jours.

Certains types de traitement contre le cancer peuvent rendre votre peau plus sensible aux effets nocifs du soleil. Il est donc encore plus important pour vous de vous protéger du soleil. Si vous allez en vacances dans un endroit ensoleillé, emportez un chapeau et des vêtements couvrants, et ayez une provision suffisante d’écran solaire pour protéger votre peau.

Si vos selles ou votre urine s’éliminent de votre corps par une stomie, il vous faudra planifier vos premiers voyages plus minutieusement qu’avant. Cela ne vous empêchera pas de voyager, mais vous devrez apporter le matériel nécessaire.

Commencez en douceur. Même si vous aimeriez quitter la ville sitôt votre traitement terminé, accordez-vous quelques semaines ou plus pour retrouver vos forces et votre énergie. Commencez par une petite sortie, comme une nuit ou une fin de semaine à l’extérieur, pas trop loin de chez vous. Et ralentissez le rythme si vous en avez besoin. Vous pourriez diviser un long trajet de voiture en plus petits segments, visiter 1 musée au lieu de 3 ou prévoir des moments de repos. Cela risque d’être frustrant, surtout si vous aviez l’habitude de passer vos journées de vacances à courir les attractions touristiques et les activités. Avec le temps, vous aurez plus d’énergie et pourrez en faire plus.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Robert Day Traiter le cancer de la prostate en ciblant une enzyme ennemie

Passer à l’action contre tous les cancers

Icône – point d’interrogation

Le plus récent rapport Statistiques canadiennes sur le cancer révèle que les cancers du poumon, colorectal, du sein et de la prostate devraient représenter la moitié de tous les nouveaux cas de cancer diagnostiqués en 2017. Découvrez ce que vous pouvez faire pour réduire le fardeau du cancer.

Apprenez-en plus