Vous êtes ici:

Prendre des décisions de traitement

Les résultats de vos analyses et examens diagnostiques fourniront à votre équipe de soins les renseignements qu’il lui faut pour déterminer le meilleur plan de traitement pour vous. Traiter le cancer est un processus compliqué. Dans certains cas, on sait qu’un traitement ou une combinaison de traitements en particulier a plus de chances de réussite. Dans d’autres, différents traitements auront une efficacité comparable; ce sera alors à vous de choisir, s’il n’y a aucune raison médicale de privilégier un traitement par rapport à un autre. Votre équipe de soins pourra vous renseigner sur vos options de traitement et répondre à vos questions.

Il se peut également que vous n’ayez aucune décision à prendre. Mais quel que soit le traitement proposé ou le choix de traitements qui s’offre à vous, c’est vous qui déciderez si vous souhaitez recevoir un traitement, et lequel. C’est ce qu’on appelle le consentement au traitement. Si vous voulez recevoir un traitement mais que vous préférez ne pas participer aux décisions, votre consentement signifiera alors que vous acceptez le plan que vous recommande votre équipe de soins.

La plupart du temps, l’équipe de soins vous laissera quelques jours de réflexion pour décider si vous voulez recevoir un traitement et, si oui, lequel. Dans le cas de certains cancers, en particulier la leucémie aiguë, le traitement doit toutefois débuter sans délai, habituellement dès que le diagnostic est confirmé.

Conseils pour faciliter la prise de décisions

Être un membre actif de votre équipe de soins vous aide à mieux comprendre ce qui se passe. Mais une décision aussi importante que le choix d’un traitement peut être très difficile à prendre.

Dressez une liste de vos options. Écrivez les noms des options de traitement que votre équipe de soins vous recommande. S’il y a des mots qui vous sont inconnus, demandez qu’on vous les épelle. Assurez-vous de bien comprendre en quoi consiste chaque traitement et ce qui les différencie les uns des autres.

Les options de traitement que votre équipe de soins vous suggère sont celles qui conviennent le mieux à votre situation. N’essayez pas de comparer votre cas à celui d’autres personnes dont vous avez entendu parler ou que vous ont rapporté des gens autour de vous, avec les meilleures intentions du monde. Parfois, deux personnes souffrant du même type de cancer peuvent recevoir des traitements et des médicaments différents. Certaines personnes suivront un seul type de traitement alors que d’autres recevront une combinaison de 2 ou 3 traitements. Chaque cas est unique.

Renseignez-vous sur chaque option. Recueillez autant d’information à propos de chaque option de traitement qu’il vous en faut pour prendre une décision, entre autres :

  • les effets à court et à long terme du traitement, et les moyens de les gérer
  • la durée du traitement
  • les déplacements requis pour recevoir le traitement
  • les répercussions possibles du traitement au niveau de la famille et du travail
  • les effets possibles du traitement sur d’autres problèmes de santé que vous pourriez avoir
  • les autres options de traitement disponibles si celle que vous choisissez n’a pas les effets souhaités

Vous voudrez peut-être connaître les taux de survie au type de cancer que vous avez et savoir quel est le taux associé à chaque option de traitement. Ou vous pouvez tout aussi bien décider de ne pas recevoir ce genre d’information. Si c’est le cas, dites-le à votre équipe de soins.

Comparez le pour et le contre de chaque traitement. Notez par écrit les points positifs (les « pour ») et négatifs (les « contre »). Pour faciliter la comparaison, disposez-les en deux colonnes sur la même feuille. Tracez une ligne verticale au milieu de la feuille, puis inscrivez d’un côté les pour et de l’autre, les contre.

Songez à ce qui est important pour vous. Puisque c’est vous qui allez recevoir le traitement, il est important que vous soyez à l’aise avec votre décision. Vos proches vous transmettront peut-être beaucoup de renseignements, de conseils et de suggestions à propos du traitement à suivre. Ne perdez pas de vue ce qui est important pour vous, et ne vous sentez pas obligé de faire un choix qui ne vous correspond pas.

Passez en revue tous les aspects afin de déterminer ce qui compte le plus pour vous :

  • Souhaitez-vous un traitement plus court, parce que vous voulez reprendre vos activités habituelles le plus rapidement possible?
  • Quels effets secondaires vous préoccupent le plus?
  • Êtes-vous prêt à tolérer un effet secondaire à long terme plus qu’un autre?
  • Est-ce qu’un traitement en particulier vous donne davantage confiance que le cancer ne réapparaîtra pas?
  • Comment vous sentez-vous à l’idée de devoir vous déplacer pour recevoir votre traitement?

Parlez-en. La discussion vous permettra peut-être de voir plus clair dans vos pensées et vos émotions à propos de la décision que vous avez à prendre. Vous pourriez aussi analyser l’information que vous avez recueillie en compagnie de votre conjoint, d’autres membres de la famille ou d’un ami proche.

L’expérience des autres peut aussi être utile; si vous en avez la possibilité et le désir, entrez en contact avec des gens qui ont eu à considérer les différentes options de traitement pour votre type de cancer. Gardez cependant en tête que le choix d’une autre personne n’est pas nécessairement le meilleur pour vous, et que votre expérience pendant ou après le traitement pourrait être différente de la sienne.

Accordez-vous du temps pour prendre votre décision. Une fois que vous aurez passé en revue toute l’information nécessaire pour vous décider, prenez un peu de recul. Essayez de penser à autre chose pendant un moment.

Si vous devez informer votre équipe de soins rapidement, attendez au moins au lendemain pour faire connaître votre volonté. La nuit porte conseil; quelques heures de repos ne pourront que vous aider à faire un choix éclairé.

Prenez votre décision. Lorsque votre choix est fait et que vous êtes en paix avec votre décision, informez-en votre équipe de soins. Souvenez-vous qu’il n’y a pas de mauvais choix – vous choisissez ce qui vous convient le mieux à ce moment précis.

Personne ne peut prédire l’avenir. Si votre situation évolue, vous aurez peut-être à prendre d’autres décisions à propos de votre traitement. Il pourrait y avoir un risque, si minime soit-il, que le cancer réapparaisse après le traitement, mais cela ne signifie aucunement que vous avez fait un mauvais choix.

Que penser des thérapies complémentaires?

Vous songez peut-être à suivre une thérapie complémentaire en même temps que votre traitement contre le cancer afin de vous sentir mieux. Les thérapies complémentaires – par exemple la massothérapie ou l’acupuncture – sont utilisées pour faciliter la détente ou atténuer le stress ainsi que les autres effets secondaires du traitement. Ces techniques n’ont pas d’effet curatif sur le cancer lui-même. Apprenez-en davantage sur les thérapies complémentaires.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr David Huntsman and Dr Sohrab Shah Comparaison des génomes de sous-types de cancer de l’ovaire

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez comment 16 facteurs peuvent affecter votre risque de cancer et comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie! Présenté en partenariat avec Desjardins.

Apprenez-en plus