Vous êtes ici:

Biopsie avec localisation à l’aiguille

Une biopsie avec localisation à l’aiguille est une intervention lors de laquelle on utilise un fil métallique mince afin de marquer la position exacte d’une masse ou d’une anomalie avant que le chirurgien pratique une biopsie excisionnelle pour l’enlever. Cette intervention est aussi appelée harponnage.

Pourquoi on fait une biopsie avec localisation à l’aiguille

On a le plus souvent recours à la biopsie avec localisation à l’aiguille pour localiser une masse ou une anomalie dans le sein, mais elle peut aussi être pratiquée dans d’autres parties du corps. On peut l’employer pour :

  • enlever une masse qu’on ne peut pas sentir au toucher (masse non palpable)
  • enlever une petite région anormale que le chirurgien a de la difficulté à localiser
  • prélever un échantillon de tissu lorsqu’on observe plus d’une anomalie à la radiographie
  • aider le chirurgien à enlever une petite quantité de tissu normal autour d’une anomalie (une marge) et réduire les dommages visibles dans la région

Comment se déroule une biopsie avec localisation à l’aiguille

La première partie de l’intervention a lieu au service de radiologie de l’hôpital.

  • Une radiographie ou une échographie aide à localiser la région où l’on pratiquera la biopsie.
  • On a souvent recours à un anesthésique local pour engourdir la région.
  • Le radiologiste insère une aiguille creuse particulière dans la région.
  • Il fait glisser au centre de l’aiguille un fil métallique mince muni d’un petit crochet à une extrémité (harpon), puis il retire l’aiguille une fois que le fil est en place.
  • Le fil est souvent fixé à la peau au moyen d’un ruban adhésif pour éviter qu’il ne se déplace avant la fin de la biopsie.

La deuxième partie de l’intervention a lieu dans une salle d’opération.

  • Les clichés radiographiques et le fil aident à diriger le chirurgien vers le tissu qui doit être enlevé.
  • La masse est retirée chirurgicalement et un fragment de tissu est envoyé à un laboratoire afin d’être examiné au microscope. Lorsqu’il enlève la masse, le chirurgien retire aussi le fil.
  • On effectue une radiographie des tissus enlevés (radiographie de l’échantillon) afin de confirmer que la région anormale a été complètement retirée.

La localisation au grain radioactif est semblable à la localisation à l’aiguille. Certains centres de traitement pourraient y avoir recours. Une fois que la radiographie ou l’échographie a permis de localiser la région où l’on doit pratiquer la biopsie, on y place un minuscule grain émettant une faible dose de radioactivité afin d’en marquer la position.

Ce que signifient les résultats

Les prélèvements sont expédiés à un laboratoire de pathologie. Un pathologiste (médecin spécialisé dans les causes et la nature des maladies) les examine afin de déterminer s’ils contiennent des cellules cancéreuses. Le rapport de pathologie révèle le type et les caractéristiques des cellules présentes et précise si celles-ci sont normales, anormales mais non cancéreuses, ou cancéreuses.

Si le rapport indique que les cellules sont cancéreuses, il pourrait être nécessaire de les étudier davantage. Vous pourriez devoir subir d’autres examens afin de déterminer le type de tumeur, d’évaluer la rapidité à laquelle les cellules croissent et de savoir si les cellules cancéreuses se sont propagées dans les tissus normaux voisins.

Ce qui se passe si le résultat est anormal

Votre médecin décidera si d’autres examens, interventions ou traitements sont nécessaires.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Dr Maru Barrera Aider les survivants d’un cancer infantile à cultiver l’amitié

Investir pour réduire le fardeau du cancer

Icône – tirelire

L’an dernier, la SCC a financé la recherche sur le cancer à hauteur de 40 millions de dollars, grâce à nos donateurs. Découvrez comment vous pouvez aider à réduire le fardeau du cancer.

Apprenez-en plus