Vous êtes ici:

Sigmoïdoscopie

La sigmoïdoscopie est aussi appelée proctosigmoïdoscopie ou rectosigmoïdoscopie. C’est une intervention qui permet au médecin d’observer le revêtement du côlon sigmoïde, soit la dernière partie du côlon, et le rectum. On pratique la sigmoïdoscopie à l’aide d’un sigmoïdoscope, qui est un type d’endoscope (instrument mince semblable à un tube muni d’une lumière et d’une lentille).

Le sigmoïdoscope peut être flexible, ce qui signifie qu’on peut le plier. Il peut aussi être rigide, donc droit et raide. On a plus souvent recours au sigmoïdoscope flexible qu’au sigmoïdoscope rigide.

Schéma du gros intestin

Pourquoi on fait une sigmoïdoscopie

On peut faire une sigmoïdoscopie pour :

  • dépister le cancer colorectal chez des personnes dont le risque d’être atteintes de la maladie est élevé;
  • trouver les causes de changements aux habitudes intestinales, d’un saignement du rectum, de la présence de sang dans les selles ou d’une douleur à l’abdomen;
  • observer attentivement des polypes ou des masses détectés lors d’un autre examen, comme le lavement baryté;
  • aider à diagnostiquer le cancer colorectal;
  • mesurer à quelle distance se trouve la tumeur au rectum de l’anus (pour en établir le stade avec précision);
  • savoir si le cancer s’est propagé au rectum ou à l’anus;
  • faire le suivi après le traitement du cancer du rectum.

Comment se déroule une sigmoïdoscopie

La sigmoïdoscopie est généralement effectuée dans le bureau du médecin. Elle dure environ 20 minutes. L’administration d’un sédatif n’est habituellement pas nécessaire.

Le côlon sigmoïde et le rectum doivent être propres et vides avant l’examen. On vous donnera des directives particulières à suivre sur la façon de les nettoyer à l’aide de laxatifs, d’un lavement ou des deux. On peut aussi vous demander de ne consommer que des liquides clairs avant l’examen. Il y a des personnes qui doivent cesser de prendre certains médicaments avant la sigmoïdoscopie.

Vous devrez enlever vos vêtements et peut-être porter une chemise d’hôpital pendant l’examen. On vous demandera probablement de vous coucher du côté gauche et de plier vos genoux.

Avant la sigmoïdoscopie, le médecin vérifie si quelque chose bloque le rectum en insérant un doigt ganté et lubrifié dans l’anus et le rectum, c’est-à-dire qu’il fait un toucher rectal (TR).

Après le TR, le médecin insère le sigmoïdoscope dans l’anus et le fait glisser lentement dans le rectum et le côlon sigmoïde. On gonfle le côlon d’air pour que son revêtement s’étire, permettant ainsi au médecin d’en voir toute la surface. À cause de l’air qui gonfle le côlon, vous pouvez être inconfortable et ressentir une certaine pression. Il est normal d’avoir envie d’évacuer des gaz.

Il est possible que le médecin insère de petits outils dans le sigmoïdoscope pour faire des prélèvements biopsiques, enlever des polypes (polypectomie) et arrêter un saignement. Les prélèvements et les polypes sont envoyés au laboratoire pour être analysés.

Une fois que le médecin a observé tout le côlon sigmoïde et le rectum, il retire doucement le sigmoïdoscope. La plupart des personnes retournent chez elles juste après l’examen et recommencent à manger et à faire leurs activités normalement.

Effets secondaires

Les effets secondaires de la sigmoïdoscopie sont temporaires. Ce sont entre autres ceux-ci :

  • malaise dans le bas de l’abdomen;
  • ballonnements ou crampes;
  • gaz;
  • diarrhée;
  • saignement du rectum.

Dans de rares cas, la sigmoïdoscopie peut faire un trou ou une déchirure dans le côlon, c’est-à-dire une perforation intestinale. C’est un effet secondaire plus grave. Si elle survient, vous pourriez avoir besoin d’une chirurgie pour la réparer.

Ce que signifient les résultats

Tous les prélèvements biopsiques effectués et les polypes enlevés sont expédiés au laboratoire afin qu’on vérifie s’ils sont atteints par le cancer. Un résultat anormal peut révéler :

  • des polypes non cancéreux, des hémorroïdes, une diverticulose ou une diverticulite;
  • une maladie inflammatoire de l’intestin (MII) comme la colite ulcéreuse;
  • un état précancéreux comme des adénomes ou la dysplasie;
  • un cancer colorectal;
  • la propagation d’un cancer au rectum à partir d’une autre partie du corps comme le vagin ou la prostate.

Ce qui se passe si on détecte un changement ou une anomalie

Votre médecin décide si des examens, des interventions, des traitements ou d’autres soins de suivi sont nécessaires.

Si on détecte des polypes, vous pourriez passer une coloscopie afin qu’on sache s’il y en a d’autres dans le reste du côlon. Apprenez-en davantage sur la coloscopie.

Considérations particulières pour les enfants

Préparer un enfant à un test ou à une intervention peut réduire son anxiété, accroître sa collaboration et l’aider à développer des habiletés d’adaptation. La préparation comprend l’explication de ce qui va se passer pendant le test, dont ce qu’il verra, ressentira et entendra.

La préparation à une sigmoïdoscopie dépend de l’âge et de l’expérience de l’enfant. Apprenez-en davantage sur la façon de préparer un enfant à un test et à un traitement.

polype

Petite masse qui se développe sur une muqueuse comme celle qui tapisse le côlon, la vessie, l’utérus (matrice), les cordes vocales ou les voies nasales.

La plupart des polypes ne sont pas cancéreux, mais certains peuvent le devenir.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Le Dr Michael Chaiton, chercheur Le Dr Michael Chaiton recueille des données sur le nombre de tentatives effectuées avant l’abandon du tabagisme.

Plus de details

Financer des projets de recherche de calibre international

Icône – papier

Le cancer touche tous les Canadiens, mais ensemble, nous pouvons réduire le fardeau en investissant dans la recherche et la prévention. Découvrez l’impact de la recherche que nous finançons.

Apprenez-en plus