Vous êtes ici:

Examen pelvien

L'examen pelvien est aussi appelé examen gynécologique ou examen interne. C’est l'examen physique des organes du bassin qu'on effectue par le vagin. La femme commence habituellement à passer des examens pelviens une fois qu’elle est devenue active sexuellement ou qu’elle a atteint 18 ans.

Pourquoi on fait un examen pelvien

On fait un examen pelvien pour :

  • vérifier la taille et la position des organes du bassin, dont les ovaires, l’utérus et les trompes de Fallope, le vagin et le col de l’utérus;
  • aider à trouver la cause d’une douleur ou de saignements ou écoulements anormaux;
  • vérifier s’il y a des problèmes comme des fibromes utérins ou des kystes ovariens;
  • vérifier s'il y a des infections, dont les infections transmissibles sexuellement (ITS);
  • vérifier la mise en place d'un diaphragme ou d'un dispositif intra-utérin (DIU) comme méthode contraceptive.

Comment se déroule un examen pelvien

L’examen pelvien se déroule dans le bureau du médecin ou à l’hôpital. L’examen pelvien fait souvent partie de l’examen physique habituel et peut comprendre un test Pap.

Avant l’examen

Une préparation spéciale pourrait être requise avant l’examen pelvien. Essayez d’éviter de passer un examen pelvien et un test Pap lorsque vous êtes menstruée. Évitez les rapports sexuels pendant au moins 24 heures avant l’examen pelvien. N’utilisez pas de douches et de médicaments vaginaux ainsi que des crèmes, mousses ou gels contraceptifs (spermicides) (à moins que le médecin ne l'ait recommandé) au moins 24 heures avant un examen pelvien et un test Pap. Ces produits pourraient faire disparaître ou dissimuler les cellules anormales.

Vous pourriez vous sentir mieux si vous vidiez votre vessie avant l’examen pelvien.

Avant l’examen, le professionnel de la santé vous posera des questions sur vos antécédents médicaux et reproductifs, dont celles qui suivent :

  • la date de vos dernières menstruations;
  • si vous avez une vie sexuelle active et si vous utilisez une méthode contraceptive;
  • si vous avez des problèmes menstruels, comme de légers saignements vaginaux ou de la douleur;
  • si vous avez des symptômes dans la région pelvienne, comme des démangeaisons, un endolorissement, des odeurs ou des écoulements vaginaux inhabituels;
  • si vous pouvez être enceinte.

On vous demandera d’enlever vos vêtements du bas du corps et de vous couvrir avec un drap une fois couchée sur la table d’examen. En général, vous devez plier vos genoux et écarter les jambes. Il est utile de prendre de grandes respirations et de détendre vos muscles pendant l’examen.

Examen externe

Le professionnel de la santé commence par observer l'apparence extérieure de la vulve et l'ouverture du vagin à la recherche de signes comme de la rougeur, des écoulements, des masses (comme des kystes ou des verrues génitales) et d’autres états anormaux.

Examen au spéculum

Un instrument appelé spéculum est doucement inséré dans le vagin. Le professionnel de la santé a recours au spéculum pour élargir le vagin afin de voir clairement le col de l’utérus et l’intérieur du vagin. Il vérifie les parois du vagin pour voir s’il y a des masses, de l’inflammation et un écoulement anormal. Il est possible qu’un test Pap soit fait. Le spéculum est ensuite retiré.

Examen interne

Pour l'examen interne (examen bimanuel), le professionnel met un ou deux doigts gantés dans votre vagin et place l’autre main sur la partie inférieure de votre abdomen. En bougeant les doigts à l’intérieur de votre vagin et en appuyant légèrement sur la partie inférieure de votre abdomen, il peut sentir la taille, la texture et la forme de votre utérus et de vos ovaires. Il peut également sentir des masses et détecter si la région est sensible ou douloureuse. Il est possible qu’il utilise une gelée lubrifiante. Vous pourriez ressentir une pression, mais un examen interne n’est généralement pas douloureux.

Examen rectovaginal

On fait parfois un examen rectovaginal. Le professionnel de la santé insère un doigt dans le vagin et un autre dans le rectum. Cet examen permet de vérifier les ovaires et les ligaments qui soutiennent l'utérus.

Ce que signifient les résultats

Si on détecte des anomalies, il faudra peut-être en chercher davantage la cause. Ce sont entre autres :

  • des signes d’inflammation, d’infection et de lésions;
  • un écoulement qui n’est pas normal;
  • l’enflure de la vulve, du vagin ou du col de l'utérus;
  • une douleur ou une sensibilité inhabituelle;
  • une masse;
  • des ovaires qui sont plus gros que la normale;
  • un utérus ou des ovaires qui ne sont pas mobiles (qui sont fixes) ou qui ne sont pas dans la position normale.

Ce qui se passe si le résultat est anormal

Le médecin décide si des examens, des interventions, un suivi ou des traitements supplémentaires sont nécessaires.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Robert Heimbecker Les enfants ne devraient pas s’inquiéter à propos de chirurgie et de chimiothérapie.

Plus de details

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez comment 16 facteurs peuvent affecter votre risque de cancer et comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie! Présenté en partenariat avec Desjardins.

Apprenez-en plus