Vous êtes ici:

Médiastinoscopie et médiastinotomie

La médiastinoscopie est une intervention qui permet au médecin d’examiner l’espace dans le thorax qui est situé entre les poumons. Cet espace est appelé médiastin. On pratique cette intervention à l’aide d’un médiastinoscope, qui est un type d’endoscope. Le médiastinoscope est inséré dans une petite coupure pratiquée à la base du cou, juste au-dessus du sternum.

Si la région à observer ne peut pas être atteinte par l’incision pratiquée à la base du cou, on pourrait faire une médiastinotomie. On pratique cette intervention par une petite coupure faite entre les côtes supérieures à la gauche du corps.

Pourquoi on fait une médiastinoscopie ou une médiastinotomie

On fait une médiastinoscopie ou une médiastinotomie pour :

  • diagnostiquer des tumeurs ou des maladies pulmonaires;
  • savoir si le cancer s’est propagé aux ganglions lymphatiques du médiastin;
  • faire des prélèvements dans les ganglions lymphatiques médiastinaux ou des masses anormales dans le médiastin;
  • aider à établir le stade d’un cancer du poumon et à déterminer si la tumeur peut être opérable;
  • identifier certaines infections ou une inflammation.

Comment on fait une médiastinoscopie et une médiastinotomie

On effectue une médiastinoscopie et une médiastinotomie en salle d'opération à l’hôpital, en consultation externe, de sorte que vous pouvez normalement rentrer à la maison le jour même. Vous pourriez vous sentir somnolent après l’examen, il faudra donc qu’une personne vous reconduise à la maison.

Votre équipe de soins vous expliquera comment vous préparer à l’examen. On pourrait vous demander de ne pas boire ni manger au cours des 6 à 12 heures qui précèdent l’examen. Mentionnez à votre équipe de soins tous les médicaments sur ordonnance et en vente libre que vous prenez.

On pratique la médiastinoscopie et la médiastinotomie sous anesthésie générale, ce qui veut dire que vous serez endormi pendant l’intervention.

Selon l’intervention pratiquée, le chirurgien fera une petite coupure (incision) à la base du cou (pour la médiastinoscopie) ou entre les côtes supérieures (pour la médiastinotomie). Le médiastinoscope est inséré dans le médiastin à travers l’incision.

Quand l’examen est terminé, on retire le médiastinoscope. On referme l’incision avec des points de suture, puis on la couvre d’un bandage.

La médiastinoscopie ou la médiastinotomie dure habituellement de 60 à 90 minutes. L’endroit où la coupure a été faite pourrait être un peu sensible ou endolori. Vous pourriez aussi avoir mal à la gorge.

Effets secondaires possibles

Peu importe l’intervention, il est possible que des complications se produisent. Elles sont rares après une médiastinoscopie ou une médiastinotomie, mais elles peuvent comprendre les suivantes :

  • Saignements
  • Infection
  • Voix enrouée – causée par une lésion à un nerf qui se trouve près du larynx
  • Affaissement du poumon
  • Déchirure (perforation) dans la trachée ou l’œsophage

Ce que signifient les résultats

Un résultat anormal peut signifier que :

  • il y a présence d’un mésothéliome ou d’un cancer du poumon;
  • le cancer s’est propagé aux ganglions lymphatiques situés dans la partie centrale du thorax;
  • le cancer s'est propagé trop loin pour que la chirurgie soit une option de traitement.

Ce qui se passe si on détecte un changement ou une anomalie

Le médecin décide si d’autres examens, interventions, soins de suivi ou traitements sont nécessaires.

Considérations particulières pour les enfants

Le fait de préparer un enfant à un examen ou à une intervention peut réduire son niveau d'anxiété, accroître sa collaboration et l'aider à développer des habiletés d'adaptation. Les parents ou la personne qui prend soin de l’enfant peuvent aider à le préparer en lui expliquant ce qui se passera lors de l’examen, dont ce qu'il verra, ressentira, entendra, goûtera ou sentira.

La préparation d’un enfant à la médiastinoscopie ou à la médiastinotomie dépend de son âge et de son expérience. Apprenez-en davantage sur la façon d’aider votre enfant à faire face aux tests et au traitement.

endoscope

Instrument mince semblable à un tube muni d’une source lumineuse et d’une lentille qui sert à examiner ou à traiter des organes ou des structures du corps.

L’endoscope peut être flexible ou rigide. Il peut être doté d’un outil servant à prélever du tissu devant être examiné. Les endoscopes spécialisés peuvent être équipés d’autres accessoires conçus pour l’examen ou le traitement d’organes ou de structures spécifiques du corps.

On nomme chaque endoscope spécialisé selon l’organe ou la structure qu’il permet d’examiner ou de traiter.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Le Dr David Malkin, chercheur Le Dr David Malkin contribue à accroître la survie des patients grâce au dépistage.

Plus de details

D’immenses progrès ont été accomplis

Icône – flèche

Pour certains cancers, comme ceux de la thyroïde et du testicule, les taux de survie dépassent 90 pour cent. Pour d’autres cancers, comme ceux du pancréas, du cerveau et de l’œsophage, les taux de survie demeurent très bas.

Apprenez-en plus