Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:

Urographie intraveineuse (UIV)

L’urographie intraveineuse (UIV) est un examen d’imagerie qui emploie un produit de contrasteproduit de contrasteSubstance utilisée pour certaines interventions diagnostiques qui permet de mieux voir des parties du corps lors d’une radiographie ou d’autres tests d’imagerie. (iode radio-opaque) et les rayons X pour produire des images des voies urinaires (reins, vessie, uretères et urètre). L'iode radio-opaque se concentre dans l'urine. Les images radiologiques révèlent la taille, la forme et la position des voies urinaires. L'UIV permet également d'observer le fonctionnement des reins et la qualité d'évacuation de la vessie.

L’UIV est aussi appelée :

  • pyélographie intraveineuse (PIV)
  • urographie descendante
  • urographie excrétoire

Pourquoi on fait une UIV

On peut faire une UIV pour :

  • savoir si les voies urinaires ont des problèmes de structure
  • trouver la cause de signes et symptômes tels que :
    • du sang dans l'urine
    • une douleur au dos ou au flanc
    • des infections urinaires à répétition
  • savoir si les voies urinaires ont été endommagées à la suite d'un trauma
  • diagnostiquer une maladie du rein, des calculs dans les voies urinaires, une infection ou un cancer

Comment se déroule une UIV

L’UIV est habituellement effectuée au service de radiologie d’un hôpital ou d’une clinique, en consultation externe. L’examen dure généralement environ 1 heure en tout.

  • Il est important qu’une femme mentionne au technologue en radiologie ou au radiologiste qu’elle allaite, qu’elle est enceinte ou qu’elle croit l’être avant de passer une radiographie.
  • La préparation à l'UIV peut varier, mais elle comporte habituellement les étapes suivantes :
    • interdiction de manger et de boire 12 heures avant l'examen
    • laxatif le soir précédant l'examen
    • lavement le matin de l'examen
    • radiographie préliminaire possible pour s'assurer que le côlon est vide
    • analyse sanguine possible pour s'assurer que les reins fonctionnent suffisamment bien
  • On demande à la personne d’enlever ses vêtements, ses lunettes et les autres objets qui seront dans le champ de rayonnement et qui pourraient nuire à la qualité de l’image.

Lors de l’examen :

  • on fait une radiographie de l'abdomen de la personne allongée sur le dos afin de s'assurer que son côlon est vide et de voir l'emplacement des reins
  • l'iode radio-opaque est injecté, habituellement dans la veine qui passe dans le pli du bras
    • Pendant l'injection, la personne peut avoir chaud, avoir des bouffées de chaleur, un goût salé dans la bouche ou avoir la nausée.
    • On peut lui suggérer de respirer lentement et profondément si ces symptômes se manifestent.
  • on demande à la personne de rester vraiment immobile pendant qu'on fait les radiographies
  • on fait au moins 3 radiographies, à plusieurs minutes d'intervalle, alors que l'iode radio-opaque circule dans les voies urinaires
  • il est possible qu'on demande à la personne de se tourner d'un côté puis de l'autre ou de changer de position afin de faire d'autres radiographies
  • on demande à la personne d'uriner avant de faire la dernière radiographie
  • on peut effectuer une intervention radiologique qui projette le mouvement, ou l’activité, des organes internes sur un écran (radioscopie)

Après l'examen, on demande à la personne de boire beaucoup de liquides pour aider à évacuer l'iode radio-opaque de son corps.

Effets secondaires possibles

Les rayons X produisent un rayonnement ionisant de faible niveau, qui peut causer le cancer et d’autres anomalies. Le nombre et la complexité des rayons X nécessaires au diagnostic et à l’évaluation de l’étendue d’une maladie peuvent varier. Même si les doses sont multiples et répétées, la dose totale de radiation et le risque qui y est associé sont faibles.

On surveille et on contrôle rigoureusement toutes les radiographies afin de s’assurer que la dose de radiation émise soit la plus petite possible. Les bienfaits auxquels on s’attend des rayons X doivent toujours surpasser tout risque possible.

Des effets secondaires peuvent être associés à l’UIV :

  • en de rares occasions, le produit de contraste peut causer une réaction allergique
  • l’iode radio-opaque peut endommager les reins d’une personne dont la fonction rénale est affaiblie; des précautions particulières pourraient devoir être prises par les aînés, les diabétiques et les personnes qui ont déjà eu des troubles rénaux

Ce que signifient les résultats

Une UIV peut révéler :

  • si la taille, la forme et la position des voies urinaires ont été modifiées
  • comment fonctionnent les reins
  • une maladie du rein
  • des calculs dans un rein ou un uretère
  • des tumeurs dans les voies urinaires
  • l'étendue des dommages causés par un trauma
  • si la prostate d'un homme est enflée

Ce qui se passe si on détecte un changement ou une anomalie

Le médecin décide si des examens, des interventions, un suivi ou des traitements supplémentaires sont nécessaires.

Considérations particulières pour les enfants

On n’a pas souvent recours à l’UIV chez les enfants. Le fait qu'un enfant soit préparé à un examen ou à une intervention peut réduire son niveau d'anxiété, accroître sa collaboration et l'aider à développer des habiletés d'adaptation. Les parents ou la personne qui prend soin de l’enfant peuvent aider à le préparer en lui expliquant ce qui se passera lors de l’examen, dont ce qu'il verra, ressentira et entendra.

La préparation que vous pouvez fournir à un enfant qui passera une UIV dépend de son âge et de son expérience. Consultez la section suivante pour obtenir davantage de renseignements spécifiques à chaque groupe d'âge sur la façon d’aider un enfant à faire face aux tests et au traitement.

Histoires

Dr Lillian Sung Améliorer les soins de soutien pour les enfants atteints de cancer

Plus de details

Accès aux services offerts dans votre communauté

Illustration de maisons côte à côte

Le répertoire de services à la communauté de la Société canadienne du cancer aide les personnes atteintes de cancer et leurs familles à trouver les services et programmes disponibles dans leur communauté.

Apprenez-en plus