A A A

Glossary


Hystérectomie

L'hystérectomie est une intervention chirurgicale lors de laquelle on enlève l'utérus. On peut aussi enlever au même moment d'autres organes comme le col de l'utérus, les ovaires, les trompes de Fallope, les ganglions lymphatiques et des parties du vagin.

Pourquoi pratiquer une hystérectomie

On peut avoir recours à l'hystérectomie pour :

  • traiter des cancers qui affectent les organes reproducteurs féminins (cancers gynécologiques)
    • col de l'utérus
    • utérus
    • ovaire
    • trompe de Fallope
    • vagin
  • savoir jusqu'où le cancer s'est propagé (stadification)
  • enlever la plus grande partie possible du cancer avant d'administrer d'autres traitements comme la chimiothérapie et la radiothérapie

 

Il est possible de pratiquer une hystérectomie pour traiter d'autres affections médicales que le cancer.

Comment se déroule une hystérectomie

L'hystérectomie est une opération importante, qui se déroule habituellement à l'hôpital sous anesthésie générale. On peut faire différentes incisions.

  • Lors de l'hystérectomie abdominale, on fait une grande incision dans l'abdomen.
    • C'est la méthode la plus courante dans le cas d'un cancer gynécologique.
  • Lors de l'hystérectomie par laparoscopie, on fait de petites incisions dans l'abdomen à l'intérieur desquelles on glisse un laparoscope et d'autres instruments.
  • Lors de l'hystérectomie vaginale, on fait des incisions dans la partie supérieure du vagin. On enlève ensuite l'utérus par le vagin.
    • On peut y avoir recours dans le cas d'un cancer précoce du col de l'utérus ou de l'utérus.

 

Le type de chirurgie pratiqué dépend surtout du type de cancer et de la taille ou du stade de la tumeur. D'autres facteurs peuvent l'influencer soit l'âge de la femme, son désir d'avoir un jour des enfants, son état de santé général et l'administration antérieure de traitements.

 

Il existe différents types d'hystérectomie.

Hystérectomie partielle

Lors de l'hystérectomie partielle, on enlève seulement la partie supérieure de l'utérus. Le col de l'utérus et d'autres organes restent en place. Ce type de chirurgie n'est pas pratiqué dans le cas des cancers gynécologiques.

Hystérectomie totale

Lors de l'hystérectomie totale (aussi appelée hystérectomie simple), on enlève le col de l'utérus et l'utérus. C'est le type d'hystérectomie le plus souvent pratiqué pour traiter un cancer gynécologique.

Hystérectomie radicale

Lors de l'hystérectomie radicale, on enlève le col de l'utérus et l'utérus ainsi que la partie supérieure du vagin située juste sous le col, une partie des tissus de soutien et les ganglions lymphatiques du bassin qui sont tout près.

Salpingo-ovariectomie

La salpingo-ovariectomie est une chirurgie lors de laquelle on enlève les ovaires et les trompes de Fallope. Il est possible qu'on la pratique en même temps que l'hystérectomie visant à traiter un cancer de l'utérus ou du col de l'utérus. On la fait toujours pour traiter un cancer de l'ovaire ou de la trompe de Fallope par voie chirurgicale.

  • Lors d'une salpingo-ovariectomie bilatérale, on enlève les deux ovaires et les deux trompes de Fallope.
  • Lors d'une salpingo-ovariectomie unilatérale, on enlève seulement un ovaire et une trompe de Fallope. On peut y avoir recours pour traiter une jeune femme qui souhaite porter un jour des enfants ou pour maintenir la fonction hormonale d'un ovaire.

Que se passe-t-il après l'hystérectomie

Après la chirurgie, la femme demeure à l'hôpital quelques jours. Le médecin pourrait lui prescrire des antibiotiques pour prévenir l'infection ainsi qu'un médicament antidouleur.

 

Se rétablir complètement d'une hystérectomie abdominale prend de 6 à 8 semaines.

  • Reposez-vous beaucoup au cours des 2 premières semaines qui suivent la chirurgie.
  • On ne recommande pas de soulever des objets lourds (plus de 20 lb) au cours des 2 premières semaines qui suivent la chirurgie.
  • Vous pouvez augmenter graduellement votre niveau d'activité et d'exercice après 2 semaines.
  • Le médecin vous indiquera quand il n'y aura plus de danger de reprendre :
    • le travail – en particulier si votre emploi est physiquement exigeant
    • les exercices violents ou vigoureux
    • des bains
    • les rapports sexuels

 

Les femmes ayant subi une hystérectomie vaginale récupèrent généralement plus vite et reprennent leurs activités régulières plus tôt que les femmes qui ont subi une hystérectomie abdominale.

Effets secondaires possibles

Peu importe le traitement, il est toujours possible que certains effets secondaires se produisent. Cependant, ils n’affectent pas toutes les personnes; si c’est le cas, chacune d’elles ne les ressent pas de la même façon.

 

Les effets secondaires de la chirurgie dépendent surtout des éléments suivants :

  • type d'hystérectomie pratiqué
  • état de santé global de la femme atteinte

Effets à court terme

Les effets à court terme peuvent se manifester lors de l'hystérectomie, tout de suite après ou seulement quelques semaines plus tard. En général, ils sont temporaires.

  • Douleur
  • Saignements
  • Infection de la plaie ou infection pelvienne
  • Infection pulmonaire (pneumonie)
  • Troubles de la vessie
    • perte de la sensation de devoir uriner parce que les nerfs qui sont reliés au muscle vésical sont endommagés
    • incapacité de vider complètement sa vessie
  • Diminution de l'activité intestinale (iléus paralytique)
    • quand l'intestin est inactif, cela signifie que son contenu ne peut pas s'y déplacer
    • elle peut causer un blocage dans l'intestin
  • Formation de caillots sanguins dans les jambes (thrombose veineuse profonde) ou les poumons (embolie pulmonaire)

Effets tardifs

Les effets tardifs peuvent se manifester bien après que l'hystérectomie ait été pratiquée et durer longtemps. Toutes les femmes ayant subi cette chirurgie seront stériles (incapables de tomber enceintes) puisqu'on a enlevé leur utérus. Certaines peuvent également éprouver les effets suivants :

  • lymphoedème
    • il peut apparaître si on enlève les ganglions lymphatiques du bassin lors d'une hystérectomie radicale
  • changements de la fonction des organes reproducteurs
  • blocage de l'intestin (occlusion intestinale) causée par des bandes de tissu cicatriciel
  • fistules (ouvertures anormales) entre la vessie et le vagin ou les uretères et le vagin, ou entre le rectum et le vagin, ce qui peut causer certaines fuites de substances (urine ou selles) par le vagin
  • perte d'intérêt envers le sexe
    • certaines femmes l'ont indiqué après avoir subi une hystérectomie, mais la plupart ne signalent aucun changement

References

Nous sommes là pour vous. Dites-nous ce que vous désirez savoir, et un de nos spécialistes en information vous répondra par courriel ou par téléphone.

500

Nom:

Courriel:

Numéro de téléphone:

Code postal:

Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.