Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:

Analyse du statut HER2

HER2 est le nom plus connu du gène ErbB2. HER2, ou HER2/neu, signifie human epidermal growth factor receptor 2, c’est-à-dire récepteur 2 du facteur de croissance épidermique humain. Le travail du HER2 est de contrôler une protéine située à la surface des cellules qui les aide à croître. Si le gène HER2 change, cela risque de favoriser la croissance d’une tumeur.

Les cellules saines contiennent 2 copies du gène HER2. Quand il y a trop de copies du gène HER2 dans une cellule, cela engendre la surproduction de la protéine HER2. La présence d’un trop grand nombre de copies du gène est appelée amplification, et la surproduction de la protéine HER2 est appelée surexpression de la HER2.

Pourquoi on analyse le statut HER2

On évalue le statut HER2 pour savoir quelle quantité de HER2 une tumeur produit. Connaître ce résultat aide votre équipe de soins à planifier votre traitement.

L’analyse du statut HER2 pour le cancer du sein est faite sur la tumeur principale (primitive) au moment du diagnostic ainsi que l’analyse du statut des récepteurs hormonaux. Le cancer du sein est le type de cancer le plus analysé. Puisque le statut HER2 peut changer avec le temps, ou à cause du traitement, il est possible qu’on refasse l’analyse si le cancer du sein réapparaît ou se propage à une autre partie du corps (métastases).

On fait également l’analyse du statut HER2 pour le cancer de l’estomac qui est avancé. Dans certains centres de traitement canadiens, on y a recours pour les cancers avancés qui se trouvent dans la région où l’œsophage rejoint l’estomac, soit la jonction œsophago-gastrique (OG).

Les recherches révèlent que d’autres types de cancer, dont les cancers de l’ovaire, de la vessie et du poumon, pourraient aussi surexprimer la HER2. On doit mener d’autres études afin de comprendre le rôle que la surexpression de la HER2 peut avoir pour ces tumeurs. Au Canada, l’analyse du statut HER2 dans les cancers autres que les cancers du sein, de l’estomac et de la jonction OG est offerte uniquement dans le cadre d’essais cliniques.

Comment on analyse le statut HER2

On analyse le statut HER2 à l’aide d’un prélèvement fait par biopsie sur la tumeur. Il y a 2 façons d’évaluer le statut HER2.

L’immunohistochimie (IHC) évalue la quantité de la protéine HER2 présente dans les cellules cancéreuses.

L’hybridation in situ en fluorescence (FISH) évalue le nombre de copies du gène HER2 présentes dans les cellules cancéreuses.

Si les résultats de l’IHC ne sont pas clairs, on peut avoir recours à la FISH pour obtenir un résultat plus sûr, et vice versa.

Une analyse sanguine pour la HER2 est également disponible, mais elle ne sert pas à établir si une tumeur est HER2 positive. On peut y avoir recours pour connaître l’efficacité du traitement chez la femme atteinte d’un cancer du sein métastatique HER2 positif dont le taux sanguin de HER2 était élevé (supérieur à 15 ng/ml) avant le traitement. L’analyse sanguine pour la HER2 est toutefois inutile pour surveiller les femmes dont le taux sanguin de HER2 est faible.

Ce que signifient les résultats

Pour l’IHC, on note les résultats sur une échelle de 0 à 3+.

ÉchelleSignification

0 ou 1+

Le taux de HER2 est normal.

La tumeur est HER2 négative.

2+

La HER2 est légèrement surexprimée.

On fera une FISH pour confirmer le statut HER2.

3+

Le taux de HER2 est plus élevé que la normale.

La tumeur est HER2 positive.

Les résultats de la FISH sont classés négatifs ou positifs.

Pour la FISH, un résultat négatif signifie que le taux de HER2 dans les cellules est normal et que la tumeur est HER2 négative.

Pour la FISH, un résultat positif signifie qu’il y a au moins 4 copies du gène HER2 dans les cellules et que la tumeur est HER2 positive.

Les tumeurs HER2 positives sont plus agressives, ce qui signifie qu’elles ont tendance à se développer et à se propager plus rapidement que les tumeurs qui produisent la HER2 en quantité normale. Les tumeurs HER2 positives sont habituellement de grade plus élevé.

Ce qui se passe si on détecte une surexpression de la HER2

Si vous avez un cancer HER2 positif, on pourrait vous proposer un traitement au trastuzumab (Herceptin). Ce médicament est conçu pour se fixer aux protéines HER2 supplémentaires, ce qui interrompt la croissance du cancer.

Lorsque les résultats de l’IHC et de la FISH sont positifs, le trastuzumab est plus susceptible de ralentir ou d’interrompre la croissance de la tumeur. Si le résultat de l’IHC est négatif et que celui de la FISH est positif, le cancer pourrait tout de même réagir au médicament.

Le trastuzumab n’est pas efficace chez les personnes atteintes d’un cancer HER2 négatif.

Actuellement au Canada, on traite le cancer du sein, le cancer de l’estomac avancé et le cancer de la jonction OG avancé avec du trastuzumab. En essais cliniques, on évalue l’efficacité du trastuzumab contre d’autres cancers.

Pour avoir plus de détails sur le trastuzumab, consultez la section Sources d’information sur les médicaments.

Histoires

Carol Leuken Prairie Women on Snowmobiles est une expérience qui vous transforme à jamais.

Plus de details

Une célébration pour les survivants du cancer au Relais pour la vie

Illustration du Relais pour la vie

La Société canadienne du cancer fournit une occasion en or de célébrer le courage des survivants du cancer dans la bataille contre la maladie. Lors des centaines d’événements du Relais pour la vie qui ont lieu d’un bout à l’autre du pays, des milliers de gens se réunissent pour effectuer le Tour des survivants.

Apprenez-en plus