Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:

Toucher rectal (TR)

Le toucher rectal (TR) est un examen lors duquel un professionnel de la santé insère un doigt ganté dans le rectum (dernière partie du gros intestin) à la recherche d'anomalies.

Pourquoi on fait un TR

La plupart du temps, on fait un TR dans le cadre de l’examen physique habituel d’un adulte.

  • Le TR permet d'examiner la prostate d'un homme. Le médecin vérifie si elle n'est pas enflée ou s'il n'y a pas d'autres anomalies. On accompagne souvent le TR d'un test de dosage de l'APS pour détecter un cancer de la prostate précoce.
  • Le TR peut être pratiqué dans le cadre d'un examen pelvien (gynécologique) habituel chez la femme afin de vérifier les organes contenus dans le bassin.
  • On peut faire un TR pour aider à trouver la cause de selles sanguinolentes, d'un saignement rectal, de changements aux habitudes intestinales ou urinaires ou d'une douleur au bassin ou à la partie inférieure de l'abdomen. Il permet aussi de vérifier la présence d'hémorroïdes (vaisseaux sanguins enflés près de l'anus ou du rectum) et de masses dans le rectum.
  • On peut faire un TR dans le cadre d'un examen physique visant à diagnostiquer un cancer du côlon.

Comment se déroule le TR

Habituellement, aucune préparation au TR n'est nécessaire.

  • La personne examinée retire ses vêtements du bas du corps. Un drap ou une jaquette la couvre lorsqu’elle est couchée sur la table d’examen.
  • Lors de l'examen, l'homme doit souvent se coucher sur le côté et replier ses genoux sur son thorax. On peut aussi l'examiner alors qu'il est debout mais qu'il penche sa taille vers l'avant.
  • Lors de l'examen, la femme est allongée sur le dos, les genoux pliés et écartés ou bien elle a les pieds soulevés dans les étriers.
  • Le médecin commence par observer la région externe de l'anus pour savoir s'il n'y a pas d'hémorroïdes, de fissures (petites fentes ou déchirures dans la peau qui entoure l'anus) ou d'autres anomalies.
  • Le médecin demande à la personne d'essayer de se détendre et de prendre une grande inspiration juste avant de commencer le TR.
  • Lors du TR, le médecin insère délicatement un doigt ganté et lubrifié dans le rectum. Il peut se servir de l'autre main pour appuyer légèrement sur la partie inférieure de l’abdomen ou la région pelvienne.
  • La personne examinée peut ressentir un léger inconfort ou une certaine pression.
  • Chez l'homme, le médecin tâte le rectum et la prostate en appuyant sur la paroi du rectum.

Ce que signifient les résultats

Le TR accompagne habituellement d'autres examens visant à détecter des anomalies. Même quand les résultats du TR sont normaux, il peut quand même y avoir un problème et d’autres examens pourraient être suggérés.

On peut détecter les anomalies suivantes :

  • enflure de la prostate ou masses ou tumeurs dans la prostate (chez l'homme)
  • hémorroïdes, polypespolypesPetite masse en forme de chou-fleur qui se développe aux dépens d’une muqueuse, comme celle qui tapisse le côlon, la vessie, l’utérus (matrice), les cordes vocales ou les voies nasales., fissures ou autres problèmes au rectum
  • masses ou tumeurs, comme un cancer du rectum
  • masses ou tumeurs au col de l'utérus, à l'utérus ou aux ovaires (chez la femme)

Ce qui se passe si on détecte un changement ou une anomalie

Le professionnel de la santé décide si d’autres tests, des interventions, un suivi ou un traitement sont nécessaires. Il peut faire les tests suivants :

  • dosage de l'antigène prostatique spécifique (APS)
  • recherche de sang occulte dans les selles, sigmoïdoscopie, coloscopie ou lavement baryté
  • échographie
  • biopsie

Histoires

Morgan Smith Même si nous sommes des élèves du secondaire, nous avons été capables de recueillir un bon montant pour la Société canadienne du cancer. Cela montre ce qu’un petit groupe de personnes est capable de faire en unissant ses efforts pour une bonne cause.

Lisez l’histoire de Morgan

Information sur le cancer dans plus de cent langues

Illustration d’un point d’interrogation

Le Service d’information sur le cancer (SIC) de la Société canadienne du cancer est le seul service téléphonique national, bilingue et sans frais au Canada à offrir de l’information sur le cancer dans plus de cent langues.

Apprenez-en plus