Vous êtes ici:

Biopsie

Une biopsie est une intervention lors de laquelle on prélève un échantillon de tissu ou de tumeur afin de l’examiner au microscope. La biopsie est employée pour diagnostiquer le cancer ou pour déterminer si une anomalie est cancéreuse ou non.

Le prélèvement de tissu ou de cellules peut se faire dans presque n’importe quelle partie du corps. Le type de biopsie auquel on a recours dépend de la région du corps qui doit être examinée et du type de cancer qu’on soupçonne.

Types de biopsie

Il existe plusieurs types de biopsie.

Les interventions suivantes sont des types de biopsie à l’aiguille :

  • Lors d’une biopsie à l’aiguille fine (BAF), on utilise une aiguille très fine et une seringue pour prélever une petite quantité de cellules, de tissu ou de liquide dans une région ou une masse anormale du corps.
  • Lors d’une biopsie par forage, on utilise une aiguille creuse pour prélever du tissu dans le corps.
  • Lors d’une ponction de la moelle osseuse, on utilise une aiguille pour prélever une petite quantité de moelle osseuse dans l’os de la hanche.
  • Lors d’une ponction lombaire, on utilise une aiguille pour prélever du liquide céphalorachidien dans la colonne vertébrale.

La biopsie par aspiration est une biopsie par forage lors de laquelle on emploie un aspirateur. Elle permet de prélever de multiples échantillons de tissu en n’insérant l’aiguille qu’une seule fois. On s’en sert le plus souvent pour pratiquer une biopsie du sein.

Le brossage ou le grattage est un type de biopsie au cours duquel on prélève des cellules en grattant la surface d’une plaie, d’une masse ou, lors d’un test Pap, du col de l’utérus.

La biopsie à l’emporte-pièce est le plus souvent pratiquée pour retirer un échantillon d’une éruption cutanée ou d’une masse sur la peau. Elle peut aussi être employée pour prélever une petite quantité de tissu dans le col de l’utérus.

Les interventions suivantes sont des types de biopsie chirurgicale, ou ouverte :

  • Lors d’une biopsie excisionnelle, on enlève l’entièreté de la tumeur ou du tissu anormal ainsi qu’une marge de tissu tout autour.
  • Lors d’une biopsie incisionnelle, on enlève un petit échantillon de la tumeur ou du tissu anormal.
  • Lors d’un curage ganglionnaire, on enlève une région de ganglions lymphatiques.

La biopsie endoscopique est une biopsie pratiquée au cours d’une endoscopie, une intervention pendant laquelle le médecin utilise un instrument mince semblable à un tube au bout duquel est fixée une source lumineuse (un endoscope) pour observer l’intérieur de certaines cavités du corps. Ce dernier peut aussi prélever un échantillon de tissu afin qu’il soit examiné. La cystoscopie, la bronchoscopie et la laryngoscopie sont certaines des endoscopies qui peuvent être effectuées pour pratiquer une biopsie.

Pourquoi on fait une biopsie

On peut faire une biopsie pour :

  • vérifier la présence de cancer
  • diagnostiquer un cancer
  • déterminer jusqu’où un cancer s’est propagé (stade)
  • déterminer le grade d’un cancer

Comment se déroule une biopsie

En fonction du type de biopsie choisi, celle-ci se fait à la clinique ou à l’hôpital, en consultation externe ou sous hospitalisation. On peut avoir recours à une anesthésie locale ou générale selon la taille et l’emplacement du site de la biopsie.

  • Lors d’une biopsie, on enlève une petite quantité de tissu ou une tumeur en entier.
  • On peut avoir recours à des techniques d’imagerie, comme l’échographie ou la tomodensitométrie (TDM), pour définir la région où la biopsie sera pratiquée.
  • Les échantillons de tissu peuvent être prélevés à l’aide d’une aiguille spéciale, d’une brosse, d’un scalpel ou d’un autre instrument.
  • Les cellules ou les tissus retirés sont ensuite envoyés à un laboratoire afin d’être examinés au microscope.

Les médecins prennent des mesures particulières pour empêcher que le cancer se propage dans les tissus sains au cours d’une biopsie.

Effets secondaires

Peu importe le type de chirurgie, il est possible que des effets secondaires se produisent, mais chaque personne les ressent différemment. Les effets secondaires de la biopsie dépendent du type d’intervention et peuvent comprendre :

  • douleur
  • infection au site de la biopsie
  • saignement

Ce que signifient les résultats

Les prélèvements sont expédiés à un laboratoire de pathologie. Un pathologiste (médecin spécialisé dans les causes et la nature des maladies) les examine afin de déterminer s’ils contiennent des cellules cancéreuses. Le rapport de pathologie révèle le type et les caractéristiques des cellules présentes et précise si celles-ci sont normales, anormales mais non cancéreuses, ou cancéreuses.

Si le rapport indique que les cellules sont cancéreuses, il pourrait être nécessaire de les étudier davantage. Vous pourriez devoir subir d’autres examens afin de déterminer le type de tumeur, d’évaluer la rapidité à laquelle les cellules croissent et de savoir si les cellules cancéreuses se sont propagées dans les tissus normaux voisins.

Ce qui se passe si le résultat est anormal

Votre médecin décidera si d’autres examens, interventions, soins de suivi ou traitements sont nécessaires.

Considérations particulières pour les enfants

Préparer un enfant à un examen ou à une intervention peut réduire son anxiété, favoriser sa coopération et l’aider à acquérir des habiletés d’adaptation. Pendant cette préparation, on explique le déroulement de l’intervention à l’enfant, en mentionnant ce qu’il verra, ressentira et entendra.

La préparation d’un enfant à une intervention dépend de son âge et de son expérience. Apprenez-en davantage sur la façon d’aider votre enfant à faire face aux tests et au traitement.

cystoscopie

Intervention qui consiste à utiliser un endoscope (instrument mince semblable à un tube muni d’une source lumineuse et d’une lentille) pour examiner ou traiter la vessie et l’urètre.

On peut prélever des cellules ou du tissu pour les examiner au microscope. Les médecins peuvent aussi avoir recours à la cystoscopie pour enlever la prostate ou bien des petites tumeurs ou de petits calculs dans la vessie.

Le type d’endoscope utilisé pour cette intervention est appelé cystoscope.

bronchoscopie

Intervention qui consiste à utiliser un endoscope (instrument mince semblable à un tube muni d’une source lumineuse et d’une lentille) pour examiner ou traiter la trachée, les bronches et les poumons.

On peut prélever des cellules ou du tissu pour les examiner au microscope. Les médecins peuvent aussi avoir recours à la bronchoscopie pour arrêter un saignement ou enlever des tumeurs ou des corps étrangers.

Le type d’endoscope utilisé pour cette intervention est appelé bronchoscope. Un bronchoscope rigide est un tube de métal creux dont on se sert lors d’interventions nécessitant un meilleur accès aux poumons, comme pour arrêter un saignement ou enlever des corps étrangers ou des tumeurs. Un bronchoscope flexible est un tube mince muni de faisceaux de fibres optiques qui transmettent des images à partir d’une caméra fixée à l’extrémité de l’instrument. Les médecins utilisent un bronchoscope flexible pour examiner et prélever du tissu situé en profondeur dans les bronches et les poumons.

laryngoscopie

Intervention qui consiste à utiliser un endoscope (instrument mince semblable à un tube muni d'une source lumineuse et d’une lentille) pour examiner ou traiter le larynx (organe de la parole) et les cordes vocales.

On peut prélever des cellules ou du tissu pour les examiner au microscope.

Le type d’endoscope utilisé pour cette intervention est appelé laryngoscope.

Histoires

Dr David Huntsman Risque génétique d’une forme agressive de cancer de l’estomac

Plus de details

D’immenses progrès ont été accomplis

Icône – flèche

Pour certains cancers, comme ceux de la thyroïde et du testicule, les taux de survie dépassent 90 pour cent. Pour d’autres cancers, comme ceux du pancréas, du cerveau et de l’œsophage, les taux de survie demeurent très bas.

Apprenez-en plus