Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:

Recevoir une greffe de cellules souches

Une greffe de cellules souches comporte en général 2 étapes :

  • traitement préparatoire (conditionnement) ou traitement intensif
  • administration des cellules souches (greffe)

Le receveur est habituellement hospitalisé pour le traitement préparatoire et le traitement intensif ainsi que pour la greffe de cellules souches.

Traitement préparatoire et traitement intensif

La première étape du processus peut porter différents noms selon le type de greffe de cellules souches effectué. Pour une allogreffe ou une isogreffe, la première étape est habituellement appelée traitement préparatoire ou conditionnement. Pour une autogreffe, la première étape est habituellement appelée traitement intensif.

Le traitement préparatoire et le traitement intensif permettent de :

  • préparer ou « conditionner » la moelle osseuse de la personne à accepter les cellules souches du donneur avant une allogreffe ou une isogreffe
  • détruire toute cellule cancéreuse qui pourrait rester dans le corps avant une autogreffe
  • détruire la moelle osseuse et ainsi faire de la place pour les nouvelles cellules souches

Le traitement préparatoire et le traitement intensif comportent généralement de fortes doses de chimiothérapie parfois suivies d’une radiothérapie. Ces traitements varient selon la maladie à traiter et les façons de procéder du centre de greffe. On les administre habituellement pendant quelques jours.

Chimiothérapie

On administre les médicaments anticancéreux dans une veine (voie intraveineuse) à l’aide d’un cathéter veineux central (CVC).

On choisit les médicaments spécifiques en fonction de la maladie.

  • La cyclophosphamide (Cytoxan, Procytox) et le busulfan (Busulfex) sont 2 agents chimiothérapeutiques couramment administrés avant une greffe de cellules souches.
  • On a habituellement recours à une association d'agents chimiothérapeutiques.

Radiothérapie

On a recours à des rayons de haute énergie pour détruire les cellules cancéreuses.

On administre la radiothérapie au corps en entier. On parle alors d'irradiation corporelle totale (ICT). La radiothérapie consiste généralement en 6 séances d'irradiation.

  • Chaque séance dure de 20 à 30 minutes.
  • On peut administrer le traitement deux fois par jour pendant 3 jours ou en une seule séance de plusieurs heures.

Administration des cellules souches (greffe)
  • La deuxième étape du processus est l’administration des cellules souches (greffe). Les cellules souches sont perfusées dans le sang du receveur. Elles finissent par s'établir dans la moelle osseuse, où elles commencent à se multiplier et à se développer.
  • On fait habituellement la greffe de 1 à 3 jours après le traitement préparatoire ou le traitement intensif.
  • On administre des médicaments avant la perfusion des cellules souches. Ces médicaments aident à atténuer les effets secondaires comme les nausées, les frissons et la fièvre.
  • On dégèle les cellules souches, puis on les administre (perfusion) par le cathéter veineux central.
  • L’intervention peut durer de 1 à 2 heures. La durée varie selon le volume de cellules souches administrées.
  • On détermine le nombre de cellules souches requis selon le poids du receveur.
  • Lors de la perfusion, l’équipe de soins de santé surveille le receveur au cas où des effets secondaires tels que des frissons, de la fièvre ou de l’urticaire se manifestent afin qu’on puisse les traiter immédiatement.
  • Si on a ajouté un agent de conservation aux cellules souches, le receveur aura un goût d'ail dans la bouche et peut avoir mauvaise haleine.

Le jour où on administre les cellules souches est habituellement considéré comme le Jour 0. Les jours qui suivent la greffe sont numérotés dans un ordre ascendant (p. ex. Jour 1, Jour 2). Ce système permet de tenir compte du moment où certains évènements se sont manifestés, tels que l’apparition de nouvelles cellules sanguines (prise du greffon) ou des complications.

Histoires

Sophie Lebel Ma famille est fière du travail que j’accomplis pour amener des changements positifs dans la vie des gens.

Lisez l’histoire de Dre Lebel

Du soutien de la part de quelqu’un qui « est passé par là »

Illustration d’une conversation

Le programme de soutien par les pairs de la Société canadienne du cancer est un service d’entraide téléphonique qui consiste à jumeler les personnes atteintes de cancer et leurs aidants à des bénévoles ayant reçu une formation spéciale.

Apprenez-en plus