Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:

Effets de la radiothérapie sur la femme

Il est toujours possible que certains effets secondaires se produisent lorsqu'on administre une radiothérapie dans la région pelvienne. La radiothérapie peut affecter les organes reproducteurs de la femme. Les changements de la fonction des organes reproducteurs dépendent des éléments suivants :

  • quantité de tissu traitée
  • dose de radiation administrée
  • administration d'agents chimiothérapeutiques en plus de la radiothérapie

Des effets secondaires peuvent se manifester pendant ou après la radiothérapie. Il est possible qu'ils se résorbent une fois le traitement terminé, mais quelques-uns peuvent persister après la radiothérapie.

Symptômes vaginaux

La radiothérapie peut causer les effets suivants :

  • sécheresse vaginale, sensation de brûlure ou démangeaisons
  • rétrécissement du vagin (sténose) et cicatrisation
  • ouvertures anormales (fistules) entre le vagin et la vessie, les uretères ou le rectum, qui peuvent provoquer une fuite d'urine ou de selles par le vagin

Tout symptôme vaginal devrait être signalé à l'équipe de radiothérapie. On peut avoir recours à des lubrifiants vaginaux à base d'eau pour soulager la sécheresse vaginale. Les relations sexuelles ou l’emploi d’un dilatateur vaginal peuvent aider à maintenir le vagin ouvert.

Retour au menu

Symptômes de la ménopause

La radiothérapie peut affecter la fonction ovarienne. Les effets dépendent de l'âge de la femme et de la dose administrée aux ovaires. La perte de la fonction ovarienne peut se produire après 2 à 3 semaines de traitement. Il est possible que les menstruations cessent et que des symptômes de la ménopause apparaissent chez la femme préménopausée. La perte de la fonction ovarienne peut être temporaire ou permanente.

L'équipe de radiothérapie tente de protéger les organes reproducteurs de la femme, dont les ovaires, de la radiation sauf s'ils contiennent des cellules cancéreuses. La femme devrait discuter avec son équipe de radiothérapie de l'apparition de symptômes de la ménopause et de la façon de les soulager.

Retour au menu

Troubles de la fertilité

Selon l'âge de la femme et la dose administrée aux ovaires, l’effet de la radiothérapie sur les ovaires peut causer des troubles de la fertilité. La perte de la fonction ovarienne peut se produire après 2 à 3 semaines de traitement, ce qui risque de provoquer l'infertilité, soit l'incapacité de tomber enceinte. Il est possible que les ovaires cessent de produire des ovules. Il arrive parfois que les ovaires recommencent à produire des ovules une fois que le traitement est fini et que les règles redeviennent normales. Si la fonction des ovaires ne se rétablit pas, l'infertilité sera permanente.

L'équipe de radiothérapie tente de protéger les organes reproducteurs de la femme, dont les ovaires, de la radiation sauf s'ils contiennent des cellules cancéreuses. Il arrive parfois qu'avant la radiothérapie on fasse une intervention chirurgicale pour déplacer les ovaires hors de la zone de traitement (ovariopexie).

Une femme peut demander à son équipe de radiothérapie quand il lui est possible d'avoir des relations sexuelles sans danger en cours de radiothérapie pelvienne ou si elle doit prendre des précautions particulières. Elle devrait éviter de tomber enceinte pendant le traitement puisque des changements génétiques peuvent affecter les ovules. Il est possible que l'administration d'une radiothérapie lors d'une grossesse nuise au fœtus en développement. Discutez des méthodes de contraception avec votre médecin.

Une femme et son partenaire pourraient se questionner sur de futures grossesses. Avant de commencer la radiothérapie, ils devraient discuter avec le médecin des effets possibles de la radiation sur la capacité de procréer et aussi des options de traitement de l'infertilité.

Retour au menu

Effets de la radiothérapie sur l’appareil reproducteur de la fille

Une fille qui reçoit une radiothérapie au bassin peut éprouver les effets suivants :

  • baisse de la production d'œstrogènes
    • Si les ovaires sont affectés par la radiothérapie, ils pourraient ne pas produire d’hormones sexuelles femelles.
    • Un manque d’hormones sexuelles femelles empêche le développement des caractères sexuels secondaires comme la croissance et la maturation des organes reproducteurs et l'apparition des poils au pubis et aux aisselles
  • sécheresse vaginale, sensation de brûlure ou démangeaisons
  • rétrécissement du vagin ou formation de tissu cicatriciel (sténose vaginale)
  • ouverture anormale (fistule) entre la vessie et le vagin, ou entre le rectum et le vagin, ce qui risque de causer des fuites d'urine ou de selles par le vagin
  • infertilité – si les ovaires sont exposés à de fortes doses de radiation
  • ménopause précoce (avant 30 ans) – si les ovaires ont été endommagés et ne fonctionnent pas normalement

On fait tout ce qu'il faut pour tenter de protéger les ovaires de la radiation, si c'est possible. D'autres organes reproducteurs de la fille ne peuvent pas être protégés. Des symptômes comme la sécheresse vaginale devraient être signalés à l'équipe de radiothérapie.

Retour au menu

Histoires

Sandra LeBlanc C’est facile de soutenir la Société canadienne du cancer. Chacun d’entre nous est touché d’une manière ou d’une autre par le cancer.

Lisez l'histoire de Sandra

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus