Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:

Radiothérapie au bassin

Il est toujours possible que certains effets secondaires se produisent lorsqu'on administre une radiothérapie dans la région du bassin. Une radiothérapie au bassin peut irriter le côlon et l'intestin grêle et ainsi causer des troubles gastro-intestinaux (GI). D'autres structures contenues dans le bassin, comme la vessie et les organes reproducteurs, peuvent aussi être affectées par la radiation. Les effets secondaires se manifestent habituellement après 2 à 3 semaines de radiothérapie. La plupart des effets secondaires se résorbent une fois le traitement terminé, mais quelques-uns peuvent persister ou se manifester bien après qu'on ait cessé d'administrer la radiothérapie.

Troubles de l'intestin

Une radiothérapie au bassin peut causer divers troubles intestinaux dont ceux-ci :

  • irritation du côlon ou de l'intestin grêle qui peut se produire pendant ou après une radiothérapie au bassin, causant ainsi des diarrhées ou une entérite radique
  • douleur ou démangeaisons lors du passage des selles, si le rectum est traité par radiothérapie
  • rétrécissement (sténose) du rectum ou spasmes rectaux
  • perte partielle du contrôle de l'intestin
  • inflammationinflammationRéaction de protection du corps en réponse à une blessure ou à une infection qui se manifeste par les symptômes suivants : rougeur, enflure, douleur et chaleur de la région touchée. du rectum ou de l'anus, qui rend les selles sanguinolentes et qui donne souvent envie d’aller à la selle
  • effort d'expulsion des selles douloureux et inefficace (ténesme)
  • saignements rectaux
  • flambée d'hémorroïdes, en particulier si une personne en a déjà souffert avant la radiothérapie

Le transit intestinal revient habituellement à la normale après le traitement. Cependant, certains de ces effets secondaires, comme la sténose, peuvent se manifester des mois voire des années après la radiothérapie.

L'équipe de radiothérapie peut vous suggérer quelques façons de soulager la diarrhée, les démangeaisons et les hémorroïdes. Les options de traitement des troubles graves du rectum peuvent comporter :

  • la prise d'anti-inflammatoires, de corticostéroïdescorticostéroïdesHormones stéroïdiennes qui agissent comme anti-inflammatoire en réduisant l’enflure et en affaiblissant la réaction immunitaire (réaction du système immunitaire à la présence de substances étrangères). ou de médicaments pour atténuer les spasmes
  • la dilatation, ou élargissement, du rectum là où il a rétréci
  • la chirurgie si le trouble est suffisamment grave

Les effets à long terme de la radiothérapie peuvent comprendre la formation de tissu cicatriciel dans le rectum (fibrose rectale), des saignements rectaux, la perforation de l'intestin, des adhérences intestinales, une atrophieatrophieAmincissement ou diminution du volume d’une cellule, d’un tissu ou d’une partie du corps. ou une occlusion.

Retour au menu

Gaz excessifs

Il peut y avoir un excès de gaz (flatuosité) quand la radiothérapie cause l’irritation et l’inflammation de la paroi de l'intestin. La formation de gaz commence souvent après 2 à 3 semaines de radiothérapie et peut causer de l'inconfort puisque les gaz font étirer la paroi intestinale. Ces symptômes sont habituellement temporaires et disparaissent une fois que le traitement est terminé et que l'inflammation s'est atténuée.

Retour au menu

Troubles de la vessie

La radiothérapie peut irriter la vessie et ainsi causer de l'inflammation (cystite). Les symptômes d'une irritation ou d'une inflammation de la vessie comprennent ceux-ci :

  • spasmes de la vessie
  • sensation de brûlure ou douleur lorsqu'on urine
  • besoin urgent d'uriner (mictions urgentes)
  • besoin fréquent d'uriner (mictions fréquentes)
  • sang dans l'urine (hématurie)
  • infection de la vessie
  • perte du contrôle de la vessie (incontinence urinaire)

Les symptômes se manifestent habituellement après 3 à 5 semaines de radiothérapie. La plupart disparaissent graduellement de 2 à 8 semaines après le traitement. Mais certains, comme la cystite et l'incontinence, peuvent persister ou apparaître après la radiothérapie.

Boire beaucoup de liquides afin d'assurer un écoulement régulier d'urine et vider souvent sa vessie peut aider les gens à soulager leurs troubles urinaires. On devrait signaler une sensation de brûlure, une douleur ou des mictions fréquentes à l'équipe de radiothérapie. Ces effets peuvent aussi être signes d'infection.

L'équipe de soins de santé peut recommander des médicaments pour aider à soulager certains des symptômes liés aux troubles de la vessie.

Retour au menu

Troubles de l'appareil reproducteur

Les organes reproducteurs peuvent être affectés par la radiothérapie selon la quantité de tissus traitée et la dose administrée. L'équipe de radiothérapie tente souvent de protéger les organes reproducteurs de la radiation à moins qu'ils contiennent des cellules cancéreuses. Il peut être impossible d'éviter la diffusion de la radiation (énergie de rayonnement qui se propage à l'extérieur de la zone de traitement) et ainsi exposer les ovaires ou les testicules à de petites quantités de radiation.

  • Il est possible que certaines personnes se désintéressent du sexe, ce qui pourrait être lié à une baisse de la fonction ovarienne ou testiculaire.
  • Chez la femme, des symptômes vaginaux peuvent se manifester ou la fonction ovarienne être affectée, ce qui est susceptible de causer des symptômes de ménopause ou des troubles de la fertilité.
    • Chez la fille, l’apparition des caractères sexuels secondaires pourrait être retardée.
  • Les hommes pourraient éprouver des troubles de la fertilité ou un dysfonctionnement érectile (impuissance).
    • Chez le garçon, l’apparition des caractères sexuels secondaires pourrait être retardée.

Retour au menu

Histoires

Mary Antonenko Nous avons tous besoin du soutien de nos proches, mais même le meilleur entourage du monde ne peut remplacer le contact avec d’autres survivants.

Lisez l'histoire de Mary

Une célébration pour les survivants du cancer au Relais pour la vie

Illustration du Relais pour la vie

La Société canadienne du cancer fournit une occasion en or de célébrer le courage des survivants du cancer dans la bataille contre la maladie. Lors des centaines d’événements du Relais pour la vie qui ont lieu d’un bout à l’autre du pays, des milliers de gens se réunissent pour effectuer le Tour des survivants.

Apprenez-en plus