Vous êtes ici:

Poumon radique

Le poumon est très sensible aux effets de la radiation. Le poumon radique est l'inflammation, non pas l'infection, du poumon causée par une radiothérapie au thorax. L'irradiation thoracique peut réduire la production de surfactant par les poumons. Le surfactant est une substance qui aide à maintenir les voies respiratoires ouvertes. S’il n’y a pas suffisamment de surfactant, les poumons ne peuvent pas se dilater complètement.

Causes

Le poumon radique est causé par une radiothérapie au thorax. Il est plus susceptible d’apparaître quand :

  • on administre de fortes doses de radiation
  • on traite une grande région d'un poumon par radiothérapie
  • on administre certains agents chimiothérapeutiques, comme la bléomycine (Blenoxane), la cyclophosphamide (Cytoxan, Procytox) ou la carmustine (BiCNU, BCNU), ainsi qu'une radiothérapie

Retour au menu

Symptômes

Les symptômes du poumon radique se manifestent parfois en cours de radiothérapie mais sont plus susceptibles d'apparaître de 1 à 3 mois après le traitement et peuvent comprendre ceux-ci :

  • fièvre
  • toux
    • La toux est non productive (sèche) ou productive (présence de mucus).
    • La quantité de mucus qui accompagne la toux augmente parfois au fil du traitement.
  • congestion thoracique
  • essoufflement
  • gêne thoracique

Les symptômes peuvent disparaître ou persister des semaines ou des mois, devenant ainsi un problème à long terme (chronique).

Retour au menu

Traitement

Vous devriez aviser le radio-oncologue ou l'équipe de radiothérapie si vous toussez ou êtes essoufflé. Pour soulager ces symptômes, vous pouvez :

  • trouver votre rythme et planifier des périodes de repos entre vos activités si vous êtes essoufflé
  • boire plus de liquides et utiliser un vaporisateur ou un humidificateur à air frais pour conserver l'air humide
  • utiliser plus d'oreillers pour soulever votre tête et le haut de votre corps lorsque vous vous reposez ou que vous dormez
  • éviter d'aller à l'extérieur lors des jours chauds et humides ou très froids puisque être dehors lorsqu'il fait très chaud ou très froid peut irriter les poumons
  • porter des hauts légers et amples et non quelque chose d'ajusté comme une cravate ou un col chemisier puisqu'ils serrent le cou

Les médecins pourraient vous prescrire des médicaments afin de réduire la congestion (décongestionnant), d'atténuer la toux (antitussif), de dilater les bronchesbronchesLarges tubes, ou conduits aériens, qui forment un embranchement allant de la trachée aux poumons où ils se ramifient en conduits plus petits (bronchioles) qui se terminent par les alvéoles pulmonaires (sacs alvéolaires). Les bronches laissent passer l'air qui entre dans les poumons et qui en sort. (bronchodilatateur) ou de réduire l'inflammation (corticostéroïdescorticostéroïdesHormones stéroïdiennes qui agissent comme anti-inflammatoire en réduisant l’enflure et en affaiblissant la réaction immunitaire (réaction du système immunitaire à la présence de substances étrangères).). Il est possible que vous ayez également besoin d'une oxygénothérapie.

Retour au menu

Histoires

Stephanie Hermsen Grâce au financement de la Société canadienne du cancer, on a fait des pas de géant dans la recherche sur le rétinoblastome, et Liam n’aura pas à vivre ce que moi, j’ai vécu.

Lisez l’histoire de Stephanie

Faire face au fardeau financier du cancer

Illustration de pièces de monnaie

La Société canadienne du cancer fournit de précieux renseignements sur les programmes gouvernementaux en matière de revenu, l’aide financière et les autres ressources à la disposition des familles qui essaient de boucler leur budget en cette période difficile.

Apprenez-en plus