Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:

Simulation d'une séance de radiothérapie externe

La simulation est une séance de planification effectuée avant la première séance de radiothérapie externe. Elle permet de s'assurer que la radiation sera dirigée exactement vers le même emplacement à chaque séance. La simulation se déroule habituellement une seule fois et dure de 15 minutes à une heure ou plus.

Un appareil appelé simulateur permet d'établir le plan de traitement et de choisir la zone à traiter. Le simulateur n'est pas un appareil de traitement. Le type de simulateur le plus couramment utilisé est un simulateur de TDM (tomodensitométrie). Il peut prendre des clichés ou des scintigrammes, qui donnent à l'équipe de soins de santé une image de la partie du corps qui sera traitée. Un simulateur de rayons X classique peut aussi être utilisé dans certains cas. Ces images permettent à l'équipe de radiothérapie de décider où et comment diriger la radiation.

Calcul de la dose

La dose de radiation à administrer est calculée avec précision et prescrite en unités appelées grays (Gy). La dose totale est habituellement divisée en plusieurs petites doses quotidiennes appelées fractions. La dose administrée à chaque séance de traitement, leur nombre et leur durée dépendent des facteurs suivants :

  • type de cancer
  • degré de sensibilité de la tumeur à la radiothérapie (radiosensibilité)
  • taille de la tumeur
  • emplacement de la tumeur
  • stadestadeDescription de l’étendue du cancer dans le corps, y compris la taille de la tumeur, le degré de dissémination des cellules cancéreuses dans les ganglions lymphatiques et la propagation de ces cellules de l’emplacement initial vers d’autres parties du corps. du cancer
  • quantité de tissu à irradier
  • capacité des tissus normaux voisins de la tumeur à tolérer la radiation
  • administration antérieure ou future d'autres traitements

Positionnement

On détermine la position que la personne devrait prendre pour recevoir le traitement pendant la simulation. La personne s'installe toujours de la même façon à chaque séance.

Marquage de la peau

Il est possible qu'on trace des marques sur la peau pour faire une sorte de carte géographique et ainsi s'assurer que la radiation est toujours dirigée vers le même endroit à chaque séance. On peut utiliser un crayon feutre ou de l'encre pour ce faire, et la personne doit voir à ne pas faire partir ces marques temporaires. On peut aussi faire de minuscules tatouages permanents qui ont à peu près la taille d'une tache de rousseur.

Dispositifs d'immobilisation

On fabrique parfois des dispositifs d'immobilisation pour aider la personne à rester dans la même position et immobile pendant toute la séance. On fait un moule, une coquille, un coussinet ou d'autres dispositifs à partir de plastique, de mousse, de plâtre ou d'autres matériaux. Les dispositifs d'immobilisation sont spécialement conçus pour s'adapter à la forme de la personne. Il est possible qu'on fasse des marques délimitant la région à traiter sur le moule plutôt que sur la peau.

Écrans ou blocs

On peut avoir recours à des écrans particuliers ou à des blocs de plomb pour protéger les tissus normaux et les organes de la radiation. Les blocs sont habituellement faits sur mesure pour chaque personne. Juste avant la séance, les écrans ou les blocs sont placés entre l'appareil de radiothérapie et les régions du corps qui doivent être protégées.

L'équipe de soins de santé entre les données obtenues lors de la simulation dans un ordinateur perfectionné pour élaborer le plan de traitement. La première séance de radiothérapie externe a généralement lieu peu de temps après la séance de planification.

Histoires

Researcher Dr Ming-Sound Tsao Dr Ming-Sound Tsao a élaboré un modèle de laboratoire réaliste pour l’étude du cancer du poumon.

Plus de details

Création d’une stratégie nationale pour les proches aidants

Illustration d’aidants

La Société canadienne du cancer fait pression auprès du gouvernement fédéral afin qu’il adopte une stratégie nationale pour les aidants, de telle sorte que cet important groupe de personnes bénéficie d’un meilleur soutien financier.

Apprenez-en plus