Vous êtes ici:

Autres thérapies contre la douleur

On peut avoir recours à des méthodes physiques, psychologiques ou complémentaires pour soulager la douleur. Elles permettent de détourner l’attention de la douleur et de relâcher la tension musculaire qu’elle cause. Certaines libèrent des opioïdes naturellement présents dans le corps qui peuvent accroître les effets des antidouleurs et des thérapies médicales.

Discutez avec votre équipe de soins des façons de traiter la douleur, qu’elles soient physiques ou psychologiques. Demandez-leur si elles nuiront aux traitements ou aux médicaments anticancéreux.

Relaxation

La relaxation peut réduire la tension musculaire, ce qui peut soulager la douleur ou l’empêcher de s’intensifier. Elle peut également accroître l’énergie, atténuer la fatigue, l’anxiété et le stress et vous aider à vous endormir. La relaxation est souvent de plus en plus efficace plus on la pratique.

Il existe de nombreuses techniques de relaxation différentes pour aider à traiter la douleur. Une méthode appelée relaxation musculaire progressive consiste à fixer son attention sur certains groupes de muscles du corps et à apprendre à les contracter puis à les relâcher. Une autre méthode de relaxation consiste à inspirer profondément, puis à expirer en détendant chaque partie du corps (bras, jambes, mains, pieds).

Méditation

On peut méditer en s'assoyant dans un endroit calme et en se concentrant sur sa respiration ou sur un objet placé devant soi. La méditation peut aider à prendre conscience de ses pensées et inquiétudes de tous les jours qui pourraient causer du stress. L’aide d’une personne expérimentée en méditation se révèle souvent utile lors des premiers essais.

Respiration profonde

La respiration profonde aide le corps à se détendre. Inspirer lentement, profondément et toujours au même rythme par le nez et expirer de la même façon par la bouche aide à détourner l’attention de la douleur, à détendre les muscles et à atténuer l’anxiété. Essayez de faire durer chaque inspiration/expiration pendant 5 secondes. Il peut être utile d’imaginer que vous soufflez des chandelles sur un gâteau d’anniversaire, que vous gonflez un ballon ou que vous faites des bulles.

Rétroaction biologique

Lors de la rétroaction biologique, on se sert de dispositifs de contrôle pour aider les gens à apprendre comment maîtriser consciemment certaines fonctions corporelles comme la fréquence cardiaque, la pression artérielle, la température, la transpiration et la tension musculaire. On a parfois recours à la rétroaction biologique pour soulager la douleur et aider les gens à se détendre. On peut l’associer à d’autres méthodes de soulagement de la douleur.

Imagerie mentale

L’imagerie mentale, ou visualisation, permet de former des images de bonheur, de détente ou de plaisir dans l'esprit et de les utiliser pour surmonter en partie sa douleur. L’imagerie mentale dirigée vous permet de fermer les yeux et de vous imaginer dans un lieu plaisant et sécuritaire, lors d’un moment agréable et tranquille ou  en train de pratiquer l’une de vos activités préférées.

Distraction

La distraction est une autre façon de vous aider à détourner votre attention de la douleur en vous concentrant sur quelque chose d'amusant ou de relaxant. Lire un livre, faire un casse-tête, jouer à un jeu de société, regarder un film, écouter de la musique ou pratiquer un passe-temps sont des exemples de distraction.

Hypnose

L'hypnose est un état de relaxation et d'attention exclusive lors duquel une personne se concentre sur une certaine sensation, idée ou suggestion. On peut avoir recours à l’hypnose pour bloquer la prise de conscience de la douleur ou pour la remplacer par une autre sensation.

Toucher

Être touché par quelqu’un qui se soucie de nous peut être réconfortant et apaisant pour toute personne qui éprouve de la douleur. Le toucher visant à soulager la douleur peut prendre de nombreuses formes dont serrer dans ses bras, tapoter, caresser ou frotter.

Massage

Le massage est une forme de toucher thérapeutique. Il aide à améliorer la circulation, à relâcher les muscles contractés et à favoriser la relaxation. Le massage peut vous rendre plus confortable et vous donner une sensation de bien-être. Il peut aussi créer un certain lien apaisant entre vous et un proche. Le contact peut être bref, comme se tenir les mains ou frotter une épaule, ou plus long.

Demandez à l’équipe de soins si le massage est recommandé dans votre cas puisqu’il peut être préoccupant de masser en profondeur une région située près d’une tumeur risquant ainsi une plus grande propagation. Demandez à l’équipe de soins si un massage pratiqué par un massothérapeute autorisé pourrait aider à soulager la douleur.

Chaleur ou froid

La chaleur provenant d’un bain chaud, d’une bouillotte ou d’un coussin chauffant par exemple peut permettre de traiter des douleurs musculaires persistantes. La chaleur peut aider à soulager la raideur articulaire, à détendre les muscles, à atténuer les spasmes musculaires et à accroître l’apport sanguin à la région douloureuse. On ne devrait pas appliquer de chaleur sur des régions de peau qui ont reçu une radiothérapie.

Le froid provenant de l’eau qui coule du robinet ou de l’application de glace sur la région douloureuse peut permettre de traiter un spasme musculaire ou un mal de tête.

Physiothérapie

En physiothérapie, on a recours à des exercices ou à d’autres méthodes pour aider à rétablir la force, à accroître la mobilité et à soulager la douleur. Le physiothérapeute et l’ergothérapeute apprennent aux gens comment conserver leur énergie et atténuer leur douleur en répartissant leurs activités sur toute la journée. Un fauteuil roulant, une marchette ou une attelle pourraient réduire la douleur et faciliter les mouvements. La physiothérapie comporte parfois le blocage des signaux de la douleur avec de la chaleur ou du froid.

Reiki

Le reiki est une thérapie par l’énergie qui fait partie d’une pratique spirituelle. Il est aussi connu sous le nom d’imposition des mains. Les mains transfèrent de l’énergie afin de favoriser la guérison et de soulager la douleur. Lors d’une séance de reiki, le praticien met ses mains sur différentes parties du corps.

Tai-chi

Le tai-chi est une série de mouvements lents et doux effectués en maîtrisant sa respiration et sa concentration. Le tai-chi peut aider à se détendre, à accroître la mobilité et à soulager la douleur.

Yoga

Le yoga comporte des étirements ainsi que de postures avec une attention toute particulière à la respiration. On peut y avoir recours pour calmer le système nerveux et équilibrer le corps, la tête et l’esprit.

Activité physique

L’activité physique réduit la douleur en renforçant les muscles, en faisant bouger les articulations et en offrant une distraction. Essayez d’être actif physiquement le plus possible.

Neurostimulation transcutanée (NSTC)

La neurostimulation transcutanée (NSTC) est un traitement non effractif qui peut réduire la douleur. On croit qu'elle interrompt les signaux de la douleur qui sont envoyés au cerveau. Elle pourrait aussi favoriser la libération des endorphines, analgésiques naturels du corps. La neurostimulation transcutanée peut être utile pour traiter les maux de tête, les douleurs musculaires et la douleur névralgique.

La neurostimulation transcutanée se fait par l'application sur la peau, habituellement de chaque côté de la douleur, d'électrodes reliés à des fils fixés à un petit appareil à piles. Les impulsions électriques sont transmises aux nerfs par les électrodes.

Acupuncture ou digitopuncture

L'acupuncture et la digitopuncture peuvent permettre de soulager la douleur. L'acupuncture fait partie de la médecine chinoise traditionnelle et est qualifiée de thérapie par l'énergie. On insère de très fines aiguilles dans la peau à certains endroits sur le corps pour aider à rétablir le courant d'énergie. En digitopuncture, le thérapeute utilise ses doigts au lieu d'aiguilles. Bien que l'acupuncture doive être réalisée seulement par un acupuncteur qualifié, la digitopuncture peut être apprise et pratiquée par d'autres personnes.

Musicothérapie

La musique peut aider à soulager la douleur, à améliorer l'humeur et à lutter contre la dépression. Elle peut vous donner le goût de bouger et de faire de l’activité physique ou vous aider à vous détendre avant de vous endormir. La musique peut aussi détourner l’attention de la douleur.

Soutien affectif ou counseling

La douleur peut engendrer de nombreuses émotions différentes. Une personne peut être en colère parce qu’elle a mal, être contrariée parce que sa famille voit qu’elle souffre, être anxieuse parce que sa douleur ne disparaît pas ou être inquiète parce qu’elle ne peut pas faire les choses qu’elle aime à cause de la douleur. La douleur peut aussi mener à la dépression. Être en colère, anxieux ou déprimé peut donner l’impression que la douleur est plus intense.

Il peut être difficile de partager ses émotions sur la douleur, mais parler de sa douleur et de ses émotions peut souvent aider à atténuer la douleur. Trouvez quelqu’un avec qui vous vous sentez à l’aise de discuter comme un ami, un membre de la famille, un thérapeute, un médecin, une infirmière ou un autre professionnel de la santé. Se joindre à un groupe de soutien qui permet aux gens de se rencontrer et de partager leurs émotions sur la façon dont ils font face à la douleur cancéreuse peut aussi être utile.

Marijuana médicale

Les études de recherche menées jusqu'à ce jour ne révèlent pas clairement si le fait de fumer de la marijuana aide à soulager la douleur.

La marijuana demeure une substance illicite au Canada, mais des règlements temporaires permettent à certaines personnes gravement malades d'avoir accès à de la marijuana médicale. L’accès légal à la marijuana n’est autorisé que par certains médecins seulement une fois que vous en avez fait la demande auprès de Santé Canada et que vous en avez reçu l’autorisation spéciale.

Histoires

Dr Steven Jones La génétique du cancer au service de la personnalisation des traitements

Plus de details

Investir pour réduire le fardeau du cancer

Icône – tirelire

L’an dernier, la SCC a financé la recherche sur le cancer à hauteur de 40 millions de dollars, grâce à nos donateurs. Découvrez comment vous pouvez aider à réduire le fardeau du cancer.

Apprenez-en plus