Vous êtes ici:

Douleur dans la bouche et mal de gorge

Si la bouche devient douloureuse et que le mal de gorge apparaît, c’est parce que les cellules qui se divisent rapidement dans la muqueuse de la bouche et de la gorge sont très sensibles aux effets de la chimiothérapie et de la radiothérapie. Des lésions douloureuses et l’inflammation peuvent affecter la bouche, dont la langue, les gencives, l’arrière de la gorge et les lèvres. On peut faire un lien entre la douleur dans la bouche et la sécheresse buccale.

La douleur dans la bouche peut aussi être appelée mucosite buccale ou stomatite. Ces termes sont souvent employés comme synonymes. Mucosite est un terme général utilisé pour décrire une inflammation des muqueuses qui tapissent la bouche, la gorge, l'œsophage et l'intestin. On parle de mucosite buccale lorsque l'inflammation s'est développée dans la bouche. La stomatite est une inflammation des tissus situés à l'intérieur de la bouche, dont les gencives, la langue, les joues et les lèvres.

L’inconfort engendré par une bouche douloureuse peut varier de léger et traité facilement à plus important. La douleur buccale peut faire en sorte qu’il est douloureux de manger, de boire et d’avaler. Elle peut être suffisamment grave pour nuire au traitement et à votre capacité de bien vous alimenter. Il arrive parfois qu'on doive réduire les doses de chimiothérapie ou de radiothérapie ou cesser le traitement temporairement. Des mesures sont prises par l'équipe de soins afin de vérifier, de prévenir et de maîtriser la douleur buccale. Une diététiste peut aussi vous proposer des façons de soulager une bouche endolorie et de maintenir une bonne nutrition si elle affecte votre alimentation.

Causes

Le tube digestif comprend la bouche, la gorge, l’œsophage et l’intestin. Le tube digestif est tapissé d’une muqueuse. Cette muqueuse contient des cellules à division rapide qui protègent l’intérieur du corps et le gardent humide. La bouche devient douloureuse quand les traitements du cancer endommagent les cellules qui se divisent rapidement et les empêchent de se reproduire. Elles ont ainsi de la difficulté à se réparer et à protéger l’intérieur de la bouche et de la gorge. Le corps déclenche donc une réaction inflammatoire pour essayer de se protéger.

Beaucoup d’agents chimiothérapeutiques peuvent causer de la douleur dans la bouche. Cela se produit plus souvent lorsque les doses sont fortes ou qu’on administre fréquemment de nombreuses doses. On sait, par exemple, que l’administration chaque semaine de 5-fluorouracil (Adrucil, 5-FU) cause de la douleur dans la bouche.

Une radiothérapie à la tête et au cou peut aussi causer de la douleur dans la bouche, la gorge et l'œsophage. Une personne qui est traitée pour une hémopathie maligne risque davantage d’avoir la bouche endolorie.

La douleur dans la bouche affecte plus souvent les jeunes et les aînés qui sont traités pour un cancer. Boire de l’alcool et fumer assèche les muqueuses qui tapissent la bouche et fait augmenter le risque de douleur buccale. Une mauvaise hygiène dentaire et le port de dentiers mal ajustés peuvent également accroître le risque de troubles buccaux, dont la douleur dans la bouche.

Symptômes

Les symptômes de la douleur buccale et du mal de gorge peuvent varier selon leur cause et d’autres facteurs. Les premiers symptômes se manifestent habituellement dans le revêtement de la bouche puis dans les gencives et la gorge. Ces symptômes apparaissent généralement de 5 à 14 jours après qu’on ait commencé le traitement. Ils sont habituellement temporaires et se dissipent souvent quelques semaines après le traitement.

Il est important de signaler tout symptôme à l’équipe de soins dont ceux qui suivent :

sensation de brûlure dans la bouche

douleur à la mâchoire ou au visage quand on ouvre la bouche

rougeur dans la bouche (signe d'inflammation)

sensibilité inhabituelle aux aliments chauds ou froids

douleur et sensation gênante dans la bouche

sécheresse buccale inhabituelle

plaques rouges et à vif, lésions ou ulcères dans la bouche

difficulté à avaler

langue sèche, fendillée ou couverte d’ampoules

sensation d’avoir la gorge à vif

saignement des lèvres, des gencives ou de l’intérieur de la bouche

salive plus abondante, moins abondante ou plus épaisse que d’habitude

lèvres fendillées

écoulement de bave

taches blanches ou enflure dans la bouche

Dans le cas d’un enfant, il est important de signaler les signes de la douleur dans la bouche et du mal de gorge à l’équipe de soins dont ceux-ci :

  • il refuse de manger ou de boire
  • il refuse sa suce
  • il parle les dents serrées ou il ne parle pas du tout
  • il bave beaucoup ou n’avale pas sa salive
  • il fait de la fièvre

Traitement de la douleur dans la bouche et du mal de gorge

Il est difficile de prévenir la douleur dans la bouche, en particulier avec certains agents chimiothérapeutiques. Des centres de traitement peuvent recommander de sucer des morceaux de glace juste avant, durant et pendant 30 minutes après chaque séance de traitement afin de réduire l’apparition et la gravité de la douleur buccale.

La douleur dans la bouche peut être traitée et guérie plus rapidement si vous avez une bonne hygiène buccale, si vous conservez une saine alimentation et si vous prenez des médicaments pour soulager la douleur.

Ayez une bonne hygiène bucco-dentaire

Avoir une bonne hygiène bucco-dentaire pendant le traitement du cancer aide à réduire le risque d'infection et d'autres complications qui peuvent être causées par une bouche endolorie.

Si c’est possible, passez un examen dentaire complet suivi d’un nettoyage et des travaux dentaires nécessaires avant que votre traitement commence. Demandez à votre dentiste de communiquer avec votre équipe de soins avant d'entreprendre des travaux dentaires. Le risque d'infection et de saignements peut être plus grand pendant le traitement et tout de suite après.

Nettoyez vos dents et votre bouche après chaque repas et au coucher. Votre équipe de soins ou votre dentiste peut vous suggérer des façons de nettoyer vos dents et vos gencives en douceur, comme en utilisant une brosse à dents très souple, l'ultra-souple par exemple, et un dentifrice non abrasif. Un chiffon doux enroulé autour d’un doigt peut remplacer la brosse à dents à poils souples. Demandez à votre dentiste si vous pouvez utiliser chaque jour un rince-bouche ou un gel à base de fluorure pour aider à prévenir les caries en cours de chimiothérapie.

Renseignez-vous auprès de votre équipe de soins sur l'utilisation de la soie dentaire. L'accumulation de plaque peut causer des problèmes, c'est pourquoi elle pourrait vous inciter à utiliser la soie dentaire régulièrement. Il est possible cependant que ce ne soit pas recommandé lorsque la bouche est très endolorie ou que le nombre de globules sanguins est bas.

Votre équipe de soins vous donnera les directives à suivre sur le nettoyage et le rinçage fréquents de la bouche et sur les produits à employer. Elle peut vous suggérer d'utiliser du sel ou du bicarbonate de soude que vous mélangerez à de l'eau ou du soda pour rincer votre bouche. Demandez à votre équipe de soins ce qu'elle recommande et quelles quantités de sel ou de bicarbonate de soude employer puisqu'elles peuvent varier selon le centre de traitement.

Demandez à votre équipe de soins ou à votre pharmacien quels rince-bouches ne contiennent pas d'alcool ou lesquels utiliser lorsque votre bouche est endolorie. Le sel, le bicarbonate de soude et le soda sont moins chers que les produits du commerce et sont efficaces.

Rincez bien votre brosse à dents après chaque usage et mettez-la dans un endroit sec et propre. Changez de brosse à dents régulièrement. Évitez d’utiliser une brosse à dents électrique. N’utilisez pas de tampons à base de glycérine et de citron puisqu’ils peuvent assécher et irriter la bouche. Vous pouvez appliquer de la gelée de pétrole, du baume à lèvres ou du beurre de cacao sur vos lèvres pour les garder hydratées et les empêcher de craquer.

Enlevez souvent vos dentiers pour faire reposer vos gencives ou portez-les seulement aux repas. Ne vous servez pas de cure-dents puisqu’ils peuvent causer des coupures dans la bouche. Vérifiez chaque jour votre bouche, vos gencives et votre langue pour savoir s’il y a des signes de lésions. Avisez votre médecin de tout changement.

Nourrissez-vous bien

Quand on a mal à la bouche et à la gorge, on a souvent de la difficulté à manger. Vous pouvez essayer les méthodes suivantes pour vous aider à continuer de bien vous alimenter quand votre bouche est endolorie.

Buvez beaucoup de liquides. Essayez des nectars de fruit comme la poire, la pêche ou l'abricot. Utilisez une paille si votre bouche est endolorie.

Essayez de prendre de plus petits repas plus souvent. Limitez votre consommation de jus et de fruits aigrelets, salés ou acides, comme l'orange, le pamplemousse et la tomate. Limitez votre consommation d'épices et d'aliments épicés puisqu'ils peuvent irriter la bouche. Limitez votre consommation d'aliments âpres, secs ou dont la texture est grossière et les contours pointus, comme les légumes crus, les croustilles, les bretzels et les noix. Utilisez un mélangeur pour ramollir les aliments ou les réduire en purée si vous avez de la difficulté à mastiquer ou à avaler.

Mangez des aliments mous et fades qui sont tièdes ou à la température ambiante. Les aliments ou liquides chauds peuvent irriter une bouche endolorie. Les aliments qui suivent sont doux en bouche mais offrent les éléments nutritifs dont vous avez besoin :

  • potages crème
  • pommes de terre en purée
  • yogourt
  • œufs
  • poudings, crème pâtissière, gelées ou gélatine
  • pâtes, quiches, plats mijotés et plats fromagés
  • compote de pomme, fruits en conserve et bananes
  • barres aux fruits congelées, sucettes glacées, crème glacée, sorbet ou laits frappés
  • suppléments nutritionnels du commerce comme Ensure ou Pediasure

La glace et les sucettes glacées sans sucre procurent les liquides nécessaires et aident à soulager les régions enflammées. Les sucer juste avant et pendant le traitement peut être utile si vous recevez un certain type de chimiothérapie, à base de 5-fluorouracil (5-FU, Adrucil) par exemple.

Évitez l'alcool et le tabac. Évitez les boissons gazeuses qui peuvent irriter une bouche sensible.

Prenez des antidouleurs

Le soulagement de la douleur est important parce que si votre bouche est douloureuse, vous pourriez avoir de la difficulté à manger. Ne prenez aucun médicament en vente libre, comme les analgésiques, sans avoir consulté votre médecin ou votre équipe de soins. Ces médicaments peuvent contenir de l’acide acétylsalicylique (ASA, Aspirin, salicylate) ou d’autres agents qui risquent d’affaiblir vos plaquettes et d’aggraver les troubles de saignement.

Votre équipe de soins vous recommandera ou vous prescrira les analgésiques appropriés comme l’acétaminophène (Tylenol) ou des opioïdes. Soyez conscients des effets secondaires possibles des opioïdes comme la somnolence et la constipation.

Votre équipe de soins peut vous recommander d’autres médicaments à court terme pour prévenir les infections et atténuer la douleur buccale.

Gels et onguents

Différents antidouleurs se présentent sous la forme de gel ou d’onguent et on peut les appliquer sur les lésions buccales. La lidocaïne (Xylocaine) et la benzocaïne (Zilactin) sont des analgésiques qui peuvent soulager une bouche endolorie. On peut avoir recours à la nystatine (Mycostatin) pour prévenir les infections fongiques.

Rince-bouches spéciaux

Votre équipe de soins peut vous recommander un médicament qui atténue la douleur à la bouche et à la gorge, dont ceux qui suivent.

  • Peridex est un rince-bouche spécial qui combat les bactéries et auquel on peut avoir recours pour prévenir les infections.
  • Les rince-bouches à base de lidocaïne atténuent la douleur à la bouche ou à la gorge.

Vous devriez attendre au moins 30 minutes avant de manger ou de boire après vous être gargarisé avec ces médicaments puisqu’ils peuvent engourdir le réflexe nauséeux et causer l’étouffement.

Pastilles anesthésiques

Renseignez-vous auprès de votre équipe de soins sur les antidouleurs qui se présentent sous la forme de pastilles. Elles peuvent engourdir la langue et la gorge pour que vous puissiez avaler plus facilement.

Pâtes dentifrices spéciales

Il arrive parfois que les dents soient plus sensibles des semaines ou des mois après le traitement. Les dentifrices et les traitements pour dents sensibles peuvent alors être utiles.

Traitez les saignements

La bouche ou les gencives peuvent saigner quand elles sont irritées parce qu’on mange, qu’on se brosse les dents ou qu’on utilise la soie dentaire. Vous pouvez aussi saigner plus facilement si le nombre de vos plaquettes est bas (thrombocytopénie). Votre équipe de soins vous dira comment traiter les saignements et garder votre bouche propre sans risque si vous faites de la thrombocytopénie. Elle pourrait vous prescrire des médicaments pour réduire les saignements et aider le sang à coaguler. Assurez-vous de rincer soigneusement votre bouche afin que le sang coagulé ne soit pas délogé.

Traitez les infections

Vous pouvez avoir une infection buccale si le revêtement de votre bouche a été endommagé. Elle peut aussi apparaître quand votre système immunitaire est affaibli parce que le nombre de vos globules blancs (GB) est trop bas (leucopénie ou neutropénie). L'infection peut devenir un trouble grave. La sécheresse buccale (xérostomie) peut aussi accroître le risque d'infections de la bouche.

Il existe différentes façons d'aider à prévenir ou de traiter ces infections, selon leur cause comme une bactérie, un champignon ou un virus.

Infections bactériennes

Le traitement des infections bactériennes peut comporter :

  • des solutions antibactériennes (employées dans la bouche ou pour nettoyer les dentiers et les appareils dentaires);
  • des rince-bouches médicamenteux;
  • des traitements aux antibiotiques.

Infections fongiques

La Candida albicans (muguet) est une infection fongique courante qui cause souvent la formation de plaques blanches dans la bouche. Le traitement des infections fongiques peut comporter la prise de médicaments visant à prévenir et à traiter ces infections, soit des antifongiques. Les antifongiques sont administrés par la bouche (voie orale) ou dans une veine (voie intraveineuse). L’équipe de soins peut aussi recommander des rince-bouches ou des pastilles antifongiques spéciaux.

Infections virales

Le virus de l'herpès peut causer des infections comme les feux sauvages. Il est possible d'avoir recours à des médicaments pour prévenir ou traiter les infections virales. Ils peuvent être administrés par la bouche ou dans une veine ou bien appliqués sur les feux sauvages sous forme de crème.

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Researcher Dr John Bell Combattre le cancer au moyen de virus sur mesure

Plus de details

Financer des projets de recherche de calibre international

Icône – papier

Le cancer touche tous les Canadiens, mais ensemble, nous pouvons réduire le fardeau en investissant dans la recherche et la prévention. Découvrez l’impact de la recherche que nous finançons.

Apprenez-en plus