Vous êtes ici:

Perforation intestinale

Une perforation intestinale est un trou dans la paroi de l'intestin grêle ou du côlon. L’intestin grêle est l’organe long et tubulaire dans l’abdomen qui reçoit la nourriture partiellement digérée de l’estomac et qui rejette les aliments digérés dans le gros intestin. Le côlon est la partie la plus longue du gros intestin.

De la nourriture, des sucs digestifs, des bactéries ou des déchets (selles, ou matières fécales) peuvent s’écouler par le trou de l’intestin, ce qui peut causer une accumulation de pus (abcès). Lorsque le contenu de l’intestin s’écoule dans la cavité péritonéale, cela risque de causer une infection (péritonite). L’infection peut entrer dans le sang et entraîner une infection générale du sang (choc septique).

La perforation intestinale est une affection grave qui nécessite un traitement immédiat.

Causes

La perforation intestinale peut être causée par les facteurs suivants :

  • Tumeur qui se développe en traversant la paroi de l'intestin
  • Tumeur dans la paroi de l’intestin, dont la taille réduit rapidement durant une chimiothérapie, laissant un trou
  • Radiothérapie au bassin ou à l’abdomen, qui peut affaiblir la paroi musculaire de l’intestin et entraîner la formation d’un trou
  • Blocage de l’intestin grêle ou du côlon (occlusion intestinale)
  • Certains agents chimiothérapeutiques, dont le bévacizumab (Avastin), l’imatinib (Gleevec), le temsirolimus (Torisel) et le sorafenib (Nexavar)
  • Affections non cancéreuses
  • Accidents

Dans de rares cas, la chirurgie ou l’endoscopie peut engendrer la formation d’un trou dans l’intestin.

Symptômes

Les symptômes de la perforation intestinale sont entre autres ceux-ci :

  • Douleur abdominale soudaine et intense
  • Nausées et vomissements
  • Fièvre
  • Frissons
  • Enflure et ballonnement à l’abdomen

Avisez immédiatement votre médecin ou votre équipe de soins si l’un ou l’autre de ces symptômes se manifestent.

Diagnostic

Votre médecin essaiera de trouver la cause de la perforation intestinale. Il peut donc vous poser des questions sur vos symptômes, sur les médicaments que vous prenez et sur les traitements que vous avez eus.

Le médecin examinera votre abdomen pour vérifier la présence d’enflure ou de raideur. Le médecin écoutera aussi pour savoir s’il y a des bruits intestinaux, puisqu’il n’y aura aucun bruit de digestion si vous avez une perforation intestinale.

Il est possible que les tests suivants soient nécessaires :

Traitement

La plupart des perforations intestinales sont traitées à l’aide d’une chirurgie visant à réparer le trou. Le chirurgien enlèvera aussi les liquides et les déchets qui se sont écoulés dans l’abdomen.

Parfois, certaines personnes aux prises avec une perforation intestinale ne sont pas en assez bonne santé pour subir une chirurgie. Dans un tel cas, l’équipe de soins peut assurer une surveillance étroite pour voir si la perforation se cicatrise d’elle-même. Il est possible qu’on insère un tube dans votre abdomen pour évacuer les liquides afin de favoriser la cicatrisation.

L’équipe de soins vous donnera des antibiotiques afin de traiter toute infection ou de réduire le risque qu’une infection se manifeste.

cavité péritonéale

Espace compris entre le péritoine pariétal (membrane qui tapisse les parois de l’abdomen et du bassin) et le péritoine viscéral (membrane qui recouvre et soutient la plupart des organes dans l’abdomen).

  • Besoin de plus d’information?

    Appelez-nous sans frais au 1 888 939-3333

    « Ou écrivez-nous. Nous vous répondrons par courriel ou par téléphone si vous nous laissez vos coordonnées. Si nous ne pouvons pas vous joindre par téléphone, nous vous laisserons un message vocal. »

    Si vous êtes à l'extérieur du Canada

    Nous pouvons fournir des renseignements sur les soins et les services de soutien pour le cancer au Canada uniquement. Si vous recherchez un organisme de lutte contre le cancer dans votre pays, visitez les sites de l’Union For International Cancer Control ou de l’International Cancer Information Service Group.

Histoires

Le Dr Michael Taylor, chercheur Différents profils génétiques dans une même tumeur cérébrale

Ensemble, nous pouvons réduire le fardeau du cancer

Icône – bécher

L’an dernier, avec les fonds dont nous disposions, nous avons réussi à financer seulement 40 pour cent des projets de recherche considérés comme de grandes priorités. Imaginez l’impact que nous pourrions avoir si nous étions capables d’en financer 100 pour cent.

Apprenez-en plus