Vous êtes ici:

Tai-chi

Le tai-chi (prononcé t ail tchi) est un ancien art martial chinois qui combine des mouvements lents et ciblés, la méditation et une respiration profonde. Utilisé au départ comme technique d’auto-défense, le tai-chi est maintenant pratiqué comme forme douce d’exercice faisant partie de la médecine traditionnelle chinoise (MTC).

Les mouvements détendus et volontaires du tai-chi aident à développer l’équilibre, la coordination et la souplesse. Vous bougez d’une position à l’autre sans vous arrêter, de sorte que votre corps est en constant mouvement durant toute la séance de tai-chi. Puisque vous devez vous concentrer sur la respiration et les mouvements, le tai-chi aide à focaliser l’esprit dans une forme de méditation.

Il existe plusieurs écoles différentes de tai-chi, mais elles comportent toutes les mouvements contrôlés et fluides du corps et la concentration sur la respiration.

Vous pouvez pratiquer le tai-chi en groupe ou faire les exercices par vous-même après avoir appris les mouvements. Certains mouvements peuvent être utilisés pour améliorer la souplesse et l’équilibre, tandis que la série complète de mouvements peut aider à avoir une meilleure forme physique globale.

Comme pour tout nouveau programme d’exercice, il est préférable de discuter avec votre équipe de soins de santé pour savoir si le tai-chi est sécuritaire pour vous.

Le tai-chi comme thérapie complémentaire

Le tai-chi ne traite pas le cancer en lui-même. La recherche laisse entendre que le tai-chi peut aider à réduire la pression artérielle, à atténuer le stress, à soulager la douleur et la raideur, et à améliorer le sommeil. Des études à petite échelle ont montré que la pratique régulière du tai-chi peut aider avec la dépression et peut améliorer l’estime de soi. Ces études ont aussi suggéré que la pratique régulière du tai-chi peut améliorer la qualité de vie.

Des études à très petite échelle ont montré que les exercices de tai-chi peuvent aider les femmes atteintes du cancer du sein. Ces exercices peuvent aider à améliorer le mouvement de l’épaule après une chirurgie et à réduire temporairement le lymphœdème.

La pratique régulière du tai-chi améliore la souplesse, la force, l’équilibre et la forme physique.

Effets secondaires et risques du tai-chi

Si vous envisagez d’essayer le tai-chi, parlez-en à votre équipe de soins de santé. Assurez-vous que votre instructeur de tai-chi est au courant de votre diagnostic de cancer et de votre état de santé global. Vous pourriez devoir éviter ou changer certains mouvements ou certaines postures pour la pratique de tai-chi.

Puisque le tai-chi a recours à des mouvements lents et doux, on le considère comme une activité physique sécuritaire à faible impact. Comme c’est le cas pour tout exercice, vos muscles ou articulations peuvent être un peu plus endoloris et raides lorsque vous pratiquez pour la première fois le tai-chi, tout particulièrement si vous n’avez pas fait d’activité physique depuis un certain temps.

Trouvez un instructeur de tai-chi

Il n’y a aucune réglementation régissant qui peut enseigner le tai-chi ou diriger un groupe de tai-chi. Lorsque vous choisissez un instructeur de tai-chi, informez-vous sur sa formation et son expérience. Vous pouvez apprendre le tai-chi à partir de vidéos ou de livres, mais vous aurez plus de chance d’apprendre les mouvements correctement si vous apprenez cette technique en compagnie d’un instructeur expérimenté.

Histoires

Marj and Chloe Poirier Si la Société n’avait pas été là, je ne sais pas comment nous aurions pu nous organiser.

Lisez l’histoire de Chloe

Comment stopper le cancer avant qu’il n’apparaisse?

Découvrez l’impact de vos habitudes de vie sur le risque de cancer et voyez comment prendre les choses en main à l’aide de notre outil interactif – C’est ma vie!

Apprenez-en plus