Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:

Médecine du corps et de l'esprit

Aussi appelée thérapie du corps et de l'esprit

La plupart des traitements complémentaires et parallèles n'ont pas été éprouvés scientifiquement quant à leur sécurité ou à leur efficacité dans le traitement du cancer. La personne atteinte devrait tenter d’obtenir le plus d’information possible sur le traitement envisagé et les effets secondaires que celui-ci pourrait entraîner, avant de décider d’y avoir recours. Elle devrait aussi en discuter avec le médecin ou un professionnel de la santé.

Les pratiques de médecine du corps et de l'esprit reposent sur la croyance selon laquelle l'esprit peut affecter le corps. Le lien entre l'esprit et le corps et la façon dont la santé de l'un affecte la santé de l'autre sont bien connus. La médecine du corps et de l'esprit a recours à diverses techniques pour accroître la capacité de l'esprit à avoir un effet sur les fonctions du corps, les symptômes et la santé.

Historique

Bien d'anciennes approches de guérison orientales, dont la médecine traditionnelle chinoise et la médecine ayurvédique, mettent l'accent sur le lien important qui existe entre le corps et l'esprit. Beaucoup d'approches en médecine du corps et de l'esprit se basent sur des pratiques religieuses ou spirituelles de l'Orient et sont employées depuis des siècles par différentes cultures.

Usages et allégations

On a surtout recours aux techniques de médecine du corps et de l'esprit en association avec les traitements traditionnels, donc comme traitement complémentaire, pour aider les gens à faire face au cancer, à son traitement ou à ses effets secondaires plutôt que pour traiter le cancer même. Ces techniques peuvent aider à engager la relaxation, réduire le stress et l'anxiété et soulager la douleur ou d'autres symptômes causés par le cancer ou son traitement.

Mode d'administration

La médecine du corps et de l'esprit a recours à diverses techniques. Bien des approches mettent l'accent sur le pouvoir qu'ont les gens de se guérir eux-mêmes. Ça peut amener beaucoup de personnes à prendre elles-mêmes le contrôle. Voici quelques exemples d'approches de médecine du corps et de l'esprit :

  • rétroaction biologique
  • thérapies créatrices comme l'art et la musique
  • hypnose
  • imagerie (visualisation)
  • méditation
  • relaxation
  • yoga

Rétroaction biologique

En rétroaction biologique, on utilise des dispositifs de surveillance pour aider les gens à apprendre comment maîtriser de façon consciente certaines fonctions du corps comme la fréquence cardiaque, la pression artérielle, la température, la transpiration et la tension musculaire. On n'est habituellement pas conscient de ces fonctions corporelles. On associe souvent la rétroaction biologique à la relaxation.

Hypnose

L'hypnose est un état de relaxation et d'attention exclusive lors duquel une personne se concentre sur une certaine sensation, idée ou suggestion. Il existe différents types de techniques d'hypnose. Lorsqu'on est hypnotisé, un thérapeute (hypnothérapeute) nous amène dans un état de relaxation profonde, mais on est quand même conscient de notre environnement. Le thérapeute utilise alors la suggestion pour qu'on en bénéficie de différentes façons, comme pour parvenir à maîtriser certains symptômes ou à changer certains comportements.

Certaines personnes parviennent à apprendre comment s'auto-hypnotiser avant une intervention ou une chirurgie. Les enfants peuvent être plus faciles à hypnotiser que les adultes.

Imagerie

L'imagerie (imagerie dirigée), ou visualisation, comporte des exercices mentaux comme imaginer des scènes, des sons, des odeurs ou d'autres sensations pour aider le corps à se détendre ou pour agir sur la santé et le bien-être. Il existe beaucoup de types différents de techniques d'imagerie. Une personne atteinte de cancer peut, par exemple, imaginer que son corps combat cette maladie.

Méditation

La méditation est une technique qui permet de détendre le corps et de calmer l'esprit lors de laquelle on doit se concentrer et laisser aller certaines pensées qui occupent habituellement notre esprit. On se centre sur sa respiration et on peut répéter certains mots ou phrases (mantra) ou fixer notre attention sur un objet.

Il existe bien des types et des styles différents de méditation. On peut la pratiquer alors qu'on est assis ou allongé, mais on retrouve aussi certaines formes de méditation en mouvement comme le tai-chi, le qi gong, la méditation en marche et l'aïkido (art martial japonais). La méditation de pleine conscience et la méditation transcendantale sont deux types courants de méditation. La méditation peut être autodirigée ou guidée par un professionnel qualifié comme un psychologue, un psychiatre ou un autre professionnel de la santé.

Musicothérapie

La musicothérapie est un exemple d'exutoire créatif qui utilise la musique pour favoriser la guérison et accroître la qualité de vie. On peut y avoir recours pour encourager l'expression émotionnelle, inciter les interactions sociales et soulager les symptômes. Les personnes atteintes de cancer écoutent de la musique ou jouent d'un instrument sous la direction d'un musicothérapeute.

Relaxation

De simples techniques de relaxation et de respiration permettent de réduire l'anxiété, la tension musculaire et le stress. Ces techniques peuvent aussi agir sur la partie du système nerveux qui maîtrise la pression artérielle et l'appareil digestif. Les techniques de relaxation peuvent aider de nombreuses personnes atteintes de cancer à se détendre et à éprouver une sensation de calme. On associe parfois la relaxation à la méditation et à la visualisation.

Yoga

Le yoga est une forme d'exercice constitué d'étirements et de postures, d'exercices de respiration et de méditation. Il existe plusieurs types différents de yoga, dont le Iyengar et le Hatha qui sont deux formes populaires.

Résumé des données probantes

On fait énormément de recherches sur la médecine du corps et de l'esprit. La preuve scientifique n'a pas démontré que les techniques de médecine du corps et de l'esprit étaient efficaces pour traiter le cancer. Cependant, des études ont révélé que de nombreuses techniques permettent de soulager certains symptômes du cancer ou effets secondaires du traitement.

Des données tirées de plusieurs études portant sur des personnes atteintes de divers types de cancer laissent entendre que les pratiques de médecine du corps et de l'esprit peuvent améliorer l'humeur, la qualité de vie et l'adaptation. Ces pratiques peuvent aussi atténuer certains symptômes dus au cancer ou à son traitement, comme la douleur ou la nausée et les vomissements causés par la chimiothérapie. Des résultats d'études ont indiqué que les approches de médecine du corps et de l'esprit pourraient modifier certaines parties du système immunitaire, mais on ne sait pas exactement si ces altérations jouent un rôle sur le cancer ou le pronostic.

Rétroaction biologique

La rétroaction biologique peut améliorer la qualité de vie de certaines personnes atteintes de cancer. Elle peut aussi accroître l'efficacité des exercices de raffermissement musculaire. Les recherches ont démontré que la rétroaction biologique peut être utile aux personnes qui tentent de rétablir leurs fonctions urinaire et intestinale (continence) après une chirurgie du cancer.

La rétroaction biologique est également efficace pour soulager de nombreux types de douleur chronique, en particulier les maux de tête dus à la tension et les migraines.

Hypnose

Plusieurs essais ont démontré que l'hypnose peut aider les personnes atteintes de cancer à faire face à l'anxiété, à la dépression et aux sautes d'humeur. L'hypnose et les techniques de relaxation se sont révélées efficaces pour réduire la nausée et les vomissements causés par la chimiothérapie tant chez l'enfant que chez l'adulte.

On a également eu recours à certaines techniques de médecine du corps et de l'esprit, comme l'hypnose, pour soulager la douleur, dont celle qui est causée par des interventions pratiquées chez des enfants atteints de cancer. Les enfants subissant des interventions médicales douloureuses, dont la ponction de moelle osseuse et la ponction lombaire, éprouvaient moins de douleur et d'anxiété s'ils étaient sous hypnose que s'ils avaient recours à d'autres techniques comportementales. Lors de certaines études, on a également découvert que l'hypnose peut réduire l'anxiété et la détresse chez l'enfant.

Les résultats d'un essai comparatif et randomisé auprès de femmes subissant une chirurgie pour un cancer du sein ont révélé que l'hypnose aidait à réduire la douleur, la nausée, la fatigue, l'inconfort et les bouleversements émotifs. Dans l'ensemble, la preuve actuelle soutient le recours à l'hypnose lors d'une chirurgie.

Imagerie

L'imagerie dirigée pourrait aider à réduire certains effets secondaires du traitement du cancer. Des études laissent également entendre que l'imagerie pourrait modifier le système immunitaire.

L'imagerie dirigée s'est révélée efficace pour réduire la nausée et les vomissements anticipatoires chez l'enfant et l'adulte recevant une chimiothérapie et pour atténuer l'anxiété et la douleur lors d'interventions médicales effractives. Des essais comparatifs ont indiqué que l'imagerie dirigée réduisait de façon importante la tension, le stress et la fatigue.

Méditation

Certaines preuves permettent de croire que la méditation engendre possiblement des bienfaits pour la santé. On ne sait pas tout à fait quels changements se manifestent dans le corps lors de la méditation et s'ils ont une influence sur la santé. La méditation pourrait aider à réduire l'anxiété, le stress, la pression artérielle, la douleur chronique et l'insomnie. Elle pourrait aider à améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de cancer et à leur faire sentir qu'elles ont davantage la situation en main. On doit faire plus de recherches avant de tirer des conclusions fermes sur les effets de la méditation sur la santé.

Musicothérapie

On a des preuves qui permettent de croire que la musicothérapie peut aider à réduire la douleur et à soulager la nausée et les vomissements causés par la chimiothérapie lorsqu'on l'associe à d'autres traitements médicaux traditionnels. Elle pourrait aussi soulager le stress et offrir un sentiment général de bien-être. Lors de certaines études, on a découvert que la musicothérapie peut réduire la fréquence cardiaque, la pression artérielle et le rythme respiratoire.

La musicothérapie est particulièrement efficace auprès des personnes en soins palliatifs. Des essais cliniques ont révélé qu'elle peut leur être bénéfique en atténuant l'anxiété, les troubles de l'humeur et la douleur et en augmentant dans l'ensemble la qualité de vie.

Relaxation

La relaxation s'est révélée efficace pour atténuer la nausée et les vomissements anticipatoires tant chez l'enfant que chez l'adulte qui reçoit une chimiothérapie. Lors d'essais comparatifs, on a démontré que les techniques de relaxation réduisaient de façon significative l'anxiété, la tension, le stress et la fatigue, et qu'elles pouvaient aussi atténuer la douleur, en particulier lors d'interventions médicales effractives.

Yoga

La recherche a démontré qu'on peut avoir recours au yoga pour maîtriser des fonctions physiques comme la pression artérielle, la fréquence cardiaque, la respiration, le métabolisme et la température du corps. Cela peut améliorer la forme physique, réduire le stress et accroître le sentiment de détente et de bien-être. Certaines études ont signalé que le yoga est utile aux personnes atteintes de cancer qui ont des troubles du sommeil et qu'il pourrait améliorer la qualité globale du sommeil.

Effets secondaires et risques possibles

On considère que la plupart des pratiques de médecine du corps et de l'esprit sont généralement sans danger lorsqu'elles se déroulent avec un praticien qualifié. Chaque technique peut engendrer ses propres effets secondaires et comporter ses propres risques. Parlez à votre médecin ou à un professionnel de la santé si vous avez des questions sur une technique particulière de médecine du corps et de l'esprit.

Il pourrait y avoir des conséquences graves sur la santé des personnes atteintes de cancer qui retardent leurs soins médicaux traditionnels ou qui optent seulement pour ces approches de médecine du corps et de l'esprit.

Rétroaction biologique

On pense que la rétroaction biologique est une technique de médecine du corps et de l'esprit sans danger. Elle n'est pas effractive et exige peu d'efforts. Certaines personnes peuvent ressentir des étourdissements, de l'anxiété, être désorientées ou avoir la sensation de flotter. La rétroaction biologique exige la présence d'un professionnel qualifié pour gérer l'équipement, interpréter les changements, enseigner la technique et surveiller la personne qui y a recours. Les dispositifs à piles vendus pour usage domestique ne sont généralement pas fiables.

Hypnose

Des problèmes peuvent survenir si l'hypnose est pratiquée par une personne non formée. Les effets secondaires sont surtout à court terme et comprennent la fatigue, l'anxiété, la confusion, un évanouissement et des étourdissements. Cependant, certaines réactions graves ont été signalées dont des problèmes psychologiques chroniques, le souvenir de traumatismes déjà vécus et des crises d'épilepsie.

Imagerie

Les techniques d'imagerie sont habituellement considérées sans danger.

Méditation

On observe rarement des problèmes dans le cas de la méditation, mais certaines personnes peuvent devenir désorientées ou anxieuses et éprouver des sentiments négatifs. Les personnes atteintes de certains types de maladie mentale pourraient être plus susceptibles d'éprouver ces réactions si elles méditent. Les personnes atteintes de cancer devraient discuter avec leur médecin avant d'entamer tout type de méditation qui comporte des mouvements articulaires et musculaires, comme le qi gong et les arts martiaux.

Musicothérapie

On considère que la musicothérapie dirigée par un professionnel qualifié est sans danger.

Relaxation

Les techniques de relaxation sont généralement considérées sans danger.

Yoga

Le yoga engendre rarement des effets secondaires. Cependant, les personnes atteintes de cancer devraient discuter avec leur médecin avant d'entamer tout type de yoga qui comporte des mouvements articulaires et musculaires. Certaines positions sont difficiles à atteindre, et trop étirer ses articulations et ses ligaments peut causer des blessures. Il se peut que le yoga ne soit pas recommandé aux personnes ayant des métastases osseuses puisqu'il y a risque de fractures.

Histoires

Dr Bruno Gagnon Intégrer les soins palliatifs aux soins du cancer avancé

Plus de details

Du soutien de la part de quelqu’un qui « est passé par là »

Illustration d’une conversation

Le programme de soutien par les pairs de la Société canadienne du cancer est un service d’entraide téléphonique qui consiste à jumeler les personnes atteintes de cancer et leurs aidants à des bénévoles ayant reçu une formation spéciale.

Apprenez-en plus