Vous êtes ici:

Qu’en est-il des thérapies parallèles?

Souvent, les gens utilisent les termes thérapies complémentaires et thérapies parallèles comme s’ils avaient la même signification. Toutefois, les thérapies complémentaires et les thérapies parallèles sont deux approches très différentes.

Les thérapies complémentaires sont utilisées en même temps que les traitements classiques du cancer, tandis que les thérapies parallèles sont utilisées au lieu des traitements classiques du cancer. Par exemple, si vous avez recours à la méditation avant une radiothérapie pour vous aider à soulager votre anxiété, vous utilisez la méditation comme thérapie complémentaire. Par contre, si vous choisissez de ne pas avoir de radiothérapie et de méditer à la place, parce que vous pensez que la méditation guérira votre cancer, vous utilisez la méditation comme thérapie parallèle.

Certains affirment parfois qu’une thérapie parallèle peut guérir le cancer. Mais aucune bonne recherche scientifique n’a encore montré que les thérapies parallèles sont efficaces ou sécuritaires comme traitement du cancer. Le fait d’utiliser une thérapie parallèle peut entraîner des conséquences néfastes pour la santé, notamment la propagation ou l’aggravation du cancer. Le fait de reporter un traitement classique du cancer pour employer une thérapie parallèle peut réduire les chances de réussite d’un traitement du cancer.

Vous avez le droit de choisir

Vous êtes entièrement libre de suivre ou non le traitement que votre médecin vous recommande. Vous pouvez accepter ou refuser l’une ou l’autre, ou même toutes les options thérapeutiques – traditionnelles, complémentaires ou parallèles – qui s’offrent à vous.

La décision d’accepter ou non de suivre un traitement classique du cancer vous appartient. Si vous décidez de reporter ou de refuser un traitement classique du cancer afin d’essayer une thérapie parallèle, restez quand même en contact avec votre équipe de soins de santé. Celle-ci n’approuvera peut-être pas votre choix, mais il est important que votre état de santé continue de faire l’objet d’une surveillance. Rien ne vous empêchera de revenir plus tard à un traitement classique du cancer.

La Société canadienne du cancer est d’avis que les personnes atteintes de cancer doivent avoir en main les meilleurs renseignements disponibles pour faire leur choix, et notamment savoir ce que le traitement peut, ou ne peut pas, faire de même que les effets indésirables qu’il peut engendrer. Les traitements fondés sur des preuves scientifiques solides sont ceux qui présentent les meilleures chances de succès.

Histoires

Dr Shawn Li Je suis infiniment reconnaissant envers la Société canadienne du cancer pour son soutien à ma recherche par une Subvention pour l’innovation.

Plus de détails

Quel est le risque à vie d’avoir le cancer?

Icône - 1 sur 2

Selon le plus récent rapport Statistiques canadiennes sur le cancer, environ la moitié des Canadiens pourraient recevoir un diagnostic de cancer au cours de leur vie.

Apprenez-en plus