Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:

Acupuncture

L’acupuncture fait partie de la médecine traditionnelle chinoise (MTC) et on l’utilise en Chine depuis des milliers d’années. L’acupuncture est fondée sur la croyance qu’une énergie vitale appelée qi (prononcé tchi) circule partout dans le corps par un réseau de canaux appelés méridiens.

Le qi possède deux forces vitales appelées yin et yang. Le yin et le yang sont des forces opposées mais équilibrées qui, ensemble, forment un tout. La santé est vue comme l’équilibre du yin et du yang, grâce auquel le qi circule librement dans le corps. On croit que les troubles de la circulation du qi affectent l’état de santé physique, affectif, mental et spirituel d’une personne.

Les points d’acupuncture sont certains points situés le long des méridiens. On les utilise pour débloquer la circulation du qi et rétablir l’équilibre et la santé dans le corps. Il y a plus de 2 000 points d'acupuncture sur le corps, et des points spécifiques correspondent à chaque affection traitée.

L’acupuncture est habituellement pratiquée à l’aide de très fines aiguilles en acier inoxydable. Les aiguilles sont insérées dans la peau à l’endroit où se trouvent les points d'acupuncture. Les acupuncteurs déterminent les points d’acupuncture à traiter et le nombre d’aiguilles à utiliser. Une fois les aiguilles insérées, l'acupuncteur peut les faire tournoyer ou les déplacer vers le haut ou vers le bas. L’acupuncteur laisse les aiguilles en place durant un certain temps, souvent plusieurs minutes, pendant que la personne traitée est couchée sur une table de traitement.

On peut également débloquer les points d’acupuncture d’autres façons, par exemple en utilisant les doigts (digitopuncture), des faisceaux lumineux (laser), de faibles courants électriques (électropuncture) ou l’échographieéchographieTechnique d’imagerie fondée sur l’emploi d’ondes sonores de haute fréquence en vue de produire des images des structures et des organes internes du corps..

L'acupuncture est parfois associée à d'autres techniques de guérison de la médecine traditionnelle chinoise.

La moxibustion est un type de thermothérapie qui consiste à faire brûler certaines herbes au-dessus du corps afin de réchauffer le méridien présent à un point d'acupuncture. Le but est d'accroître la circulation du sang et du qi.

L’application  de ventouses se fait à l’aide de petites tasses rondes en verre, qui sont chauffées puis placées à l’envers sur les points d’acupuncture. Cette technique crée une succion qui maintient la tasse en place sur la peau. L’application de ventouses a pour but d'accroître la circulation du sang et du qi et de dilater les pores pour faire sortir les toxines du corps.

L’acupuncture comme thérapie complémentaire

À l’heure actuelle, il n’y a aucune preuve que l’acupuncture peut traiter le cancer en lui-même. Les meilleures preuves montrent que l’acupuncture utilisée comme thérapie complémentaire chez les personnes atteintes de cancer peut aider à soulager les nausées et les vomissements causés par la chimiothérapie. Plusieurs études ont montré que l’acupuncture est le plus utile pour soulager les vomissements aigusaigusQui se manifeste soudainement, qui dure une courte période ou qui évolue rapidement. provoqués par la chimiothérapie, tandis que la digitopuncture donne de meilleurs résultats pour les nausées aiguës.

La plupart des études ont montré que l’acupuncture ne réduit pas les nausées et vomissements causés par la radiothérapie.

On doit mener d’autres études pour savoir si l’acupuncture aide à soulager d’autres effets secondaires tels que la douleur, la fatigue, l’anxiété, la perte d'appétit ou l’essoufflement. On tente aussi de savoir si elle peut réduire les lésions des nerfs dues à la chimiothérapie ou la sécheresse de la bouche causée par la radiothérapie. D’autres recherches tentent de savoir si l’acupuncture est sécuritaire pour les personnes atteintes de lymphoedèmelymphoedèmeAffection caractérisée par l’accumulation de liquide lymphatique dans des tissus, ce qui cause une enflure. Cela peut se produire quand des vaisseaux lymphatiques (tubes dans lesquels circule le liquide lymphatique) ou des ganglions lymphatiques sont bloqués, endommagés ou enlevés..

Effets secondaires et risques de l’acupuncture

Si vous envisagez de suivre un traitement d’acupuncture, parlez-en à votre équipe de soins de santé. L’acupuncture pourrait ne pas être recommandée si vous avez un faible nombre de globules blancs (en raison du risque d’infection) ou de plaquettes (en raison du risque de saignement). Vous devez dire à votre acupuncteur que vous êtes atteint du cancer et l’informer des traitements que vous avez reçus ou que vous recevez encore ainsi que des médicaments que vous prenez.

L’acupuncture est généralement considérée comme sécuritaire. Lorsqu’elle est pratiquée par une personne qualifiée, le risque d’effets secondaires est faible.

L’utilisation d’aiguilles stériles, jetables et à usage unique réduit le risque d’infection ou de transmission du VIH ou du virus de l’hépatite. L’utilisation d’aiguilles stériles est particulièrement importante pour les personnes traitées par chimiothérapie et radiothérapie, car ces traitements peuvent affaiblir leur système immunitaire.

Toutes les personnes ne ressentent pas les mêmes choses lors d’un traitement d’acupuncture. La plupart des personnes sentent très peu ou pas du tout de douleur lorsqu’on insère les aiguilles dans leur peau ou qu’on les retire. Il est possible que vous ressentiez de la douleur, une chaleur, des picotements ou des engourdissements durant une séance d’acupuncture. Dans la médecine traditionnelle chinoise, on appelle cet effet la « sensation de qi ». Certaines personnes ressentent cette sensation pendant quelques minutes après le traitement, tandis que d’autres la ressentent pendant une plus longue période, parfois même durant plusieurs heures.

Une petite quantité de sang peut apparaître à l’endroit où l’aiguille est insérée. Cela est plus courant chez les personnes qui prennent des anticoagulants, comme l’aspirine. Une petite ecchymose peut apparaître à un point d'insertion de l'aiguille où il y a eu un saignement, mais l’ecchymose disparaît en quelques jours. Des ecchymoses peuvent également apparaître après l’application de ventouses, en raison de la succion sur la peau.

L’acupuncture peut entraîner d’autres effets secondaires tels que la fatigue, des étourdissements, de la somnolence et des nausées. Dans de très rares cas, les personnes peuvent avoir des lésions aux nerfs après un traitement d’acupuncture ou des brûlures à la suite d’une moxibustion.

Trouvez un thérapeute

Les personnes qui pratiquent l’acupuncture sont souvent appelées acupuncteurs. Il est important de recourir à un acupuncteur qualifié qui a déjà travaillé auprès de personnes atteintes de cancer. Plusieurs organismes nationaux, provinciaux et territoriaux fixent les normes de pratique de l’acupuncture au Canada. Ces organismes peuvent vous aider à trouver un acupuncteur qualifié. L’acupuncture est réglementée dans plusieurs provinces et territoires.

Histoires

photo of Mathieu À la fin de la journée, Mathieu m’a fait un gros câlin et j’ai vu un sourire illuminer son visage.

Lisez l’histoire de Mathieu

Réconfort et sollicitude des bénévoles

Illustration de bénévoles

Dans les centres régionaux de cancer, les maisons d’hébergement et les hôpitaux communautaires, des milliers de bénévoles de la Société canadienne du cancer apportent leur soutien aux personnes qui reçoivent des traitements.

Apprenez-en plus