Logo Société canadienne du cancer
Vous êtes ici:

Dommages au système nerveux causés par la chimiothérapie

Certains agents chimiothérapeutiques peuvent endommager les cellules du système nerveux (neurotoxicité ou neuropathie).

Le système nerveux est fait du système nerveux central et du système nerveux périphérique. Les agents chimiothérapeutiques peuvent affecter, ou endommager, le système nerveux central, le système nerveux périphérique et une partie du système nerveux périphérique appelée nerfs crâniens.

Système nerveux central

Le système nerveux central (SNC) est fait de l’encéphale et de la moelle épinière. Il agit comme centre de contrôle du corps. Il gère les pensées et les émotions, est responsable de la coordination, dirige de nombreuses activités et interprète l'information provenant des sens comme la vue, l'ouïe et l'odorat.

Système nerveux périphérique

Le système nerveux périphérique (SNP) est fait des parties du système nerveux autres que l’encéphale et la moelle épinière. Il comprend les nerfs crâniens, les nerfs rachidiens et les nerfs périphériques.

  • Les nerfs crâniens relient l’encéphale à certaines parties de la tête, du cou et du haut du corps. Ils participent à la mobilité et au sens du toucher de la tête et du cou, ainsi qu'à la vision, à l'ouïe, au goût et à l'odorat.
  • Les nerfs rachidiens et périphériques partent de la moelle épinière pour se diriger vers d'autres parties du corps. Ils transmettent des messages de la moelle épinière et de l’encéphale jusqu'à d'autres parties du corps. Ils renvoient aussi des signaux sensoriels à la moelle épinière et à l’encéphale. Ces nerfs participent surtout à la mobilité, aux sensations et au contrôle des fonctions involontaires, comme le rythme cardiaque et la respiration.

Causes

Les dommages au système nerveux sont souvent liés à la dose de chimiothérapie administrée. Le potentiel de lésions aux nerfs varie selon le médicament. Les agents chimiothérapeutiques les plus fréquemment associés aux dommages ou aux changements du système nerveux comprennent entre autres ceux qui suivent :

  • alcaloïdes de la pervenche, comme la vinblastine (Velbe) et la vincristine (Oncovin)
  • médicaments à base de platine, comme le cisplatine (Platinol AQ) et l'oxaliplatine (Eloxatin)
  • taxanes, comme le docétaxel (Taxotere) et le paclitaxel (Taxol)
  • étoposide (Vepesid, VP-16)
  • cytarabine (Cytosar, Ara-C), en particulier à dose élevée
  • ifosfamide (Ifex), en particulier à dose élevée
  • méthotrexate, en particulier à dose élevée

Les dommages au système nerveux sont plus susceptibles de se produire chez les personnes qui ont reçu une radiothérapie cérébrale ou lorsqu'on injecte les agents chimiothérapeutiques dans le liquide céphalorachidien (LCR).

Symptômes

Les symptômes des changements au système nerveux dépendent des nerfs qui sont affectés :

  • dommages au système nerveux central
    • démarche instable
    • troubles de la coordination
    • confusion
    • agitation
    • étourdissements
    • troubles des fonctions cognitives (parfois appelés « chimio-cerveau »)
  • dommages aux nerfs périphériques (neuropathie périphérique)
    • engourdissement, picotements ou sensation de brûlure dans les mains et les pieds
    • faiblesse musculaire (causant de la difficulté à marcher, à boutonner les vêtements et à ouvrir les pots)
    • altération des réflexes
    • constipation
    • incapacité d'uriner
  • dommages aux nerfs crâniens
    • troubles de l'ouïe, dont tintement d'oreille (acouphène) et perte de l'ouïe (en particulier pour les sons aigus)
    • vision légèrement floue ou double
    • mouvements saccadés des yeux
    • douleur à la mâchoire
    • faiblesse du visage, de la langue, du cou ou des épaules
    • changements du goût ou de l'odorat

La plupart des personnes éprouvent des troubles temporaires du système nerveux. Cependant, certaines peuvent développer des problèmes à long terme. Il est possible que les dommages au système nerveux se manifestent des mois voire des années après le traitement et qu'ils prennent plusieurs mois avant de disparaître.

Diagnostic

Le médecin fait un examen neurologique afin d'évaluer la fonction du système nerveux et de détecter des changements. Il arrive parfois qu'on fasse des tests auditifs afin de savoir si l'ouïe n'est pas modifiée.

Prévention et soulagement

Lorsqu'il y a des lésions aux nerfs, et qu’on veut prévenir tout dommage durable, il est possible qu'on doive cesser la chimiothérapie jusqu'à ce que les symptômes disparaissent, diminuer la dose administrée ou mettre un terme au traitement. Il arrive parfois que ces dommages ne soient pas réversibles.

Avisez le médecin ou l’équipe de soins de tout symptôme de lésions aux nerfs, comme une perte de l'ouïe, une faiblesse musculaire ou encore un engourdissement ou des picotements dans les mains et les pieds.

Pour aider à prévenir une lésion lorsque le système nerveux est affecté, vous pouvez :

  • être prudent avec les objets tranchants, chauds ou froids ou tout autre instrument dangereux si vos doigts sont engourdis
  • vous déplacer lentement et utiliser les mains courantes lorsque vous montez ou descendez des escaliers si votre force musculaire ou votre équilibre est affecté

On a parfois recours à des médicaments pour soulager la douleur causée par la neuropathie périphérique. Un physiothérapeute ou un ergothérapeute peut aider les personnes qui doivent s'adapter à la perte de force et de capacités musculaires. Il est possible qu'une aide auditive soit nécessaire si la perte de l'ouïe est permanente.

Pour avoir plus de détails sur des médicaments spécifiques, consultez la section Sources d’information sur les médicaments.

Histoires

Dave McKeage Environ 12 heures après mon arrivée au camp Goodtime, tout a commencé à changer; cette semaine a été libératrice. C’est là que j’ai appris à me connaître.

Lisez l’histoire de Dave

Défense des intérêts des personnes atteintes de cancer

Illustration d’un mégaphone

Nos employés et bénévoles rencontrent les élus des divers paliers de gouvernement (municipal, provincial et fédéral) pour les convaincre de faire de la lutte contre le cancer une de leurs priorités.

Apprenez-en plus